Test: Overcooked 2 – Campfire Cook Off sur Nintendo Switch

Overcooked 2 – Campfire Cook Off sur Nintendo Switch

Genre : Fête, Stratégie
Langues : Japonais, Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol, Coréen, Chinois
Développé par Ghost Town Games
Édité par Team17
Sortie France : 18/04/2019
Prix : 4,99€ sur l’eShop
Taille : 4 Mo
Joueurs : 1-4
Age minimum : 3

Site Web Officiel

Suite au fiasco des Zomb-mies, le roi oignon a été exilé par le conseil culinaire. Néanmoins, pour se racheter, une idée de génie lui est venue: se joindre aux scouts du biscuit. Comme à son habitude, le souverain vous amène à sa suite dans ses lubies et vous voilà partis pour la Piste des fruits secs, une longue expédition qui risque de vous faire traverser des cuisines peu communes au milieu de la forêt. Fidèle à l’univers, le scénario déjanté du DLC conserve le ton léger.

Si vous êtes novice dans le maniement des fourneaux, n’hésitez pas à commencer par le test d’Overcooked 2.

Campfire Cook Off se déroule sur une nouvelle carte décorrélée de la carte principale du jeu de base. Tout comme le DLC précédent, de nouvelles mécaniques sont introduites pour toujours plus de challenge.

Ici, en plus des poêles et mixeurs déjà existants, sont introduits des grills de barbecue pour faire cuire de la guimauve comme tout bon scout qui se respecte. Seulement, ce feu doit régulièrement être alimenté en bois, sinon vos aliments cuisent moins vite. Si vous avez déjà joué au jeu de base, vous devinerez très vite ce qui risque d’arriver, en allant de l’oubli de bois au total désordre lorsque vous essayez de gérer quatre feux à la fois. Mais si il n’y avait que ça ! Que serait un scout du biscuit sans son sac à dos ?

Dans certains niveaux, chacun enfilera un sac contenant un ingrédient disponible en illimité. Ainsi, vous voilà transformé en distributeur de pâte à pizza ou de guimauve, après lequel vos complices de cuisine vont courir. Les problématiques organisationnelles se poseront et il est fort à parier que vous recommencez à maintes reprises pour obtenir le maximum d’étoiles.

Bien entendu, en plus de mécaniques nouvelles, des plats inédits font leur apparition tel que le petit-déjeuner chaud à réaliser dans une poêle compartimentée en quatre et des sucreries à base de guimauve, de chocolat et de biscuit.

Encore une fois, il est fortement conseillé d’avoir une expérience avec Overcooked avant de se lancer dans ce DLC, car la difficulté globale s’avère relevée en comparaison au jeu de base et même des joueurs expérimentés trouveront du plaisir dans ces nouveaux casse-têtes organisationnels.

L’expérience Campfire Cook Off reste dans la lignée de la série. Les designs sont mignons et jamais on aura vu des olives aussi grosses, mais au diable le réalisme. Les cuisines variées sont installées à des emplacements toujours aussi improbables avec par moment des spectateurs qui vous observent pendant que vous vous échinez à sortir vos plats.

Globalement, vous resterez dans le thème scout, à savoir en forêt, sur une cabine dans la cimes des arbres ou sur des rondins de bois naviguant sur des rapides. La musique conserve son côté guilleret tout en vous stressant lorsque le timer se rapproche de la fin du temps imparti, sans parler de tous les bruitages vous alertant qu’un plat s’apprête à prendre feu.

Campfire Cook Off apporte 15 niveaux à la difficulté variable. Accompagné de ses nouveautés culinaires et ses nouvelles mécaniques, l’ensemble du DLC se termine facilement en 5 heures. Le contenu n’en demeure pas moins honorable et tout à fait honnête vu son petit prix. À cela s’ajoutent quatre chefs jouables pour que chacun trouve son compte en terme de design.

La difficulté bien dosée vous obligera à relancer de nombreuses fois les différentes cuisines pour obtenir les précieuses étoiles. Encore une fois, la rejouabilité du titre n’est plus à prouver et on s’aperçoit vite qu’à 4 cuistots, les niveaux ne s’avèrent pas plus faciles.

Une fois de plus, Ghost Town Games nous offre du contenu additionnel de qualité. Loin d’être bâclé, Campfire Cook Off se déguste de la même manière que le reste d’Overcooked 2 : on demande à être resservi. Les multiples cuisines sont disposées de sorte à vous pousser dans vos retranchements, d’autant plus avec la nouvelle prise de tête que représente le sac à dos. Bien qu’assez rapide à parcourir, le DLC risque de faire l’unanimité lors de soirées, avec fous rires garantis ! Maintenant, il ne nous reste plus qu’à patienter avant l’arrivée des prochains ajouts qui composent le Season Pass et croiser les doigts pour que la qualité demeure à nouveau au rendez-vous.

Test réalisé par Nadium sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire