Test : Override 2: Super Mech League sur Nintendo Switch

Test : Override 2: Super Mech League sur Nintendo Switch

Genre : Combat, Mech-style
Langues : Anglais     Sous-titres : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Coréen, Portugais, Chinois

Développé par Modus Games
Édité par Modus Games
Sortie France : 22/12/2020
Prix : 29.99€ sur l’eShop, 39.99€ version boîte
Taille : 1733.00 MB
Joueurs : 1-4 (combat local ou en ligne)
Age minimum : 7

Site Web Officiel

Override: Mech City Brawl (le premier opus) nous plonge en pleine invasion de monstres de types Kaiju (créatures étranges et plus particulièrement des monstres géants, comme dans les films japonais) appelés les Xenotypes. Fléau de ce monde, une équipe de héros est appelée pour y mettre un terme. Cette dernière est composée de pilotes possédant un lien fort avec leur robot, ce qui les rend uniques et particulièrement puissants au combat (on s’approche du système d’Evangelion).

7 ans plus tard, dans Super Mech League (le second titre), le bien a remporté sur le mal (évidemment) et les machines de guerre sont maintenant utilisées à des fins de divertissement dans un championnat pour la gloire. Pour les joueurs ayant fini le premier jeu, le second prend alors tout son sens, car l’histoire continue sans pour autant en apporter de la consistance.

Nouveau challenger de ce tournoi mondial, vous êtes accompagné de votre agent : Zoe. Elle suivra votre apogée dans le monde du Mech-style combat et sera votre meilleure alliée pour arriver à vos fins (l’incarnation physique du tutoriel, c’est elle). Avec son aide, vous taperez dans l’œil de sponsors afin d’améliorer votre notoriété et votre classement et ainsi débloquer de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux robots (bien évidemment).

Le système de combat d’Override 2 a changé de façon drastique, vis à vis du premier, et c’est un pur bonheur ! On passe d’un système de combat ralenti par un faible champ de pesanteur à un jeu d’action dynamique (Fast-paced 3D arena) comme on les aime où vitesse d’action et réaction sont mises à rude épreuve.

Pour pousser l’immersion à l’extrême, les commandes des Joycons (ou autre manette) correspondent à une partie du corps du robot (R : bras droit, ZR jambe droite, etc.). Ce qui donne tout de suite une impression de fluidité (de mouvements) et de précision (des coups) dans les combats et qui transforment nos géants de métal en personnages sous armures prêt à en découdre.

Déplacement rapide, parer, bloquer, saut – double sauts, attraper/jeter et compétences spéciales sont toujours présents en jeu ! Contrairement au premier titre, la compétence ultime à besoin d’être rechargée dans une zone spéciale (halo jaune qui apparaît dans l’arène de combat à un moment donné). Une fois pleine, il suffit de la libérer et de laisser son pouvoir dévastateur prendre le dessus face à votre adversaire.

En plus d’avoir 2 compétences de base + une compétence ultime, les objets en combat sont toujours disponibles. Il suffit d’attraper une casserole, un canon ou une faux et de s’amuser avec l’ennemi !

En termes de performance, on ne s’en sort pas si mal que ça du côté Nintendo Switch. Les performances graphiques ont été légèrement mises de côté pour assurer un jeu fluide et des combats dynamiques. Ce qui est finalement le plus important ici.

Des personnages hauts en couleur, un chara-design soigné et des arènes audacieuses remplies de décors interactifs et éléments dynamiques (attention aux jets de lave, aux geysers et à toute autre plateforme poussant les joueurs dans leur retranchement).

Et tout ça à 360 degrés bien évidemment, ce qui vient quelques fois créer des soucis de caméra.

L’ambiance musicale repose sur un thème mécha-animé (manga). Des sons de type Rock – Electro – Futuriste, viennent accompagner vos combats et leur rythmique est intense et adaptée à l’environnement d’Override 2: Super Mech League.

Fight for your life … or at least for glory (bats-toi pour ta vie … ou au moins pour la gloire).

Avec 8 robots supplémentaires par rapport au 1er jeu, on atteint un nombre de 20 personnages jouables. Chacun d’eux possède la même combinaison de touches pour le combat (contrairement à un jeu comme Mortal Kombat)  et pourtant leurs compétences spéciales sont uniques. Chaque Mecha possède son style de combat et il faut s’y adapter pour pouvoir renverser l’adversaire : vitesse de déplacement / d’attaque, attaque à distance / de zone ou de mêlée.

Outre les personnages présents dans la version “classique” de cet opus, il existe du contenu téléchargeable sur l’eshop  : ULTRAMAN DELUXE EDITION. Ce dernier comprend le PASS saisonnier (ce qui se fait de plus en plus ces dernières années) avec 4 nouveaux personnages : Ultraman et son pack de cosmétique, Bermular, Dan Moroboshi et Black King). Ce qui vient allonger la liste des combattants en jeu.

Différents modes de jeu sont proposés au joueur afin de le rediriger vers des parties classiques (mode carrière accompagné de ligues méchas, dont le but est d’obtenir notoriété et pouvoir au sommet) ou des parties classées (parties en un contre un, lutte pour sa vie et dont l’objectif est de pourfendre le classement pour devenir un pilote de robots de légende!).

Contrairement à Override : Mech City Brawl, le second titre propose des modes de jeu améliorés (1vs1, 2vs2 et différents autres modes avec un contenu divers et variés pour satisfaire à toute attente et appétence de combat des joueurs débutants ou professionnels).

Là encore, une belle évolution : la personnalisation !

Débloquer des objets cosmétiques (skins comme le premier titre) mais également des accessoires devient votre nouvelle lubie (jusqu’à 3 par personnage) ! Pour cela les championnats des différents modes donneront accès à un système de récompenses et celles-ci en font partie!

Que la chasse au trésor commence !

Override 2: Super Mech League est un très bon jeu de combat pour les adeptes du genre. Il complète très bien le premier titre (mecha city brawl) et l’améliore en tout point. Si vous avez téléchargé le premier opus et que vous attendiez impatiemment une suite, les studios Modus Games ont réalisé votre souhait !

Passons maintenant aux #ProCons !

On adore : la fluidité des combats, les éléments dynamiques des décors, la personnalisation (garage), la diversité des modes de jeu

On regrette : un abonnement Nintendo Switch OBLIGATOIRE pour pouvoir jouer (même en mode local), un scénario peu abouti

Laisser un commentaire