Test : Path to Mnemosyne sur Nintendo Switch

Path to Mnemosyne

Genre : Casse-tête, Puzzle-game
Langues : Français, Anglais, Japonais, Allemand, Italien, Espagnol, Russe, Chinois
Développé par Devilish Games
Édité par Hidden Trap
Sortie France : 16/04/2019
Prix : 9,99€ sur l’eShop, pas de version boîte
Taille : 913,31 Mo
Joueurs : 1
Age minimum : 12 ans

Site Web Officiel

À la recherche de sa mémoire et plongé dans son esprit, on incarne dans Path to mnemosyne une petite fille amnésique. Le but étant de récupérer physiquement des fragments de mémoires  (sous forme de sphères bleues) perdus à l’intérieur d’un monde fantasmé par son esprit. Pour les collecter, il va falloir résoudre quelques énigmes et ensuite s’atteler à de petits casse-têtes pour enfin transformer ces fragments en mémoire. Le principe est simple, si bien qu’on entre dans le jeu sans préambule, directement en dirigeant notre jeune héroïne.

Path to mnemosyne se joue avec un nombre de touches très réduit : il suffit d’actionner des mécanismes à base de boutons en marchant sur ces derniers ou à l’inverse de ne pas le faire en sautant par-dessus. Les mini-jeux se veulent simples à comprendre dans la mesure où il n’y a jamais d’explication : à charge pour le joueur d’apprendre, en observant son environnement, ce qu’il aura à faire pour progresser. La base de ces énigmes peut être le son (reproduire des notes dans un ordre précis en marchant sur les bonnes touches) mais pas uniquement.

Le titre bénéficie d’une direction artistique très sympa, en noir et blanc, à l’exception des sphères matérialisant les souvenirs, bleues. Cela donne au jeu une atmosphère particulière qui pousse à vouloir en comprendre un peu plus. La bande originale contribue largement à l’ambiance de par ses bruitages reproduisant des battements de cœurs lorsque les scènes mémorielles effraient l’héroïne. Parfois, un silence interroge le joueur ou laisse place à des sons que l’on croirait tout droit sortis d’un film d’horreur.

Pour ajouter à cette ambiance, en même temps que l’on déplace la jeune fille, le jeu zoome en avant en direction de l’endroit suivant. Cela donne un effet qui contribue à l’étrangeté du soft. L’univers est à la fois constitué de formes géométriques et de parties du corps humain mêlées ensembles et formant un chemin vers la mémoire (path to mnemosyne) de la jeune fille.

Le jeu est très court puisqu’il faut environ deux heures pour en venir à bout. À noter cependant qu’il existe deux dénouements à cette histoire. Bien sûr tout dépend aussi de la rapidité du joueur à trouver la solution aux différentes énigmes et casses-têtes qui rythment l’aventure. Toutefois, même si la difficulté est parfois inégale, cela ne devrait pas vous freiner bien longtemps : on sent bien que le but n’est pas de produire des énigmes qui bloqueraient le joueur indéfiniment. D’ailleurs, à chacun de se faire son interprétation du chemin parcouru et de sa signification, Path to mnemosyne est le genre de titre qui vous laisse méditer et philosopher une fois l’expérience terminée.

Path to mnemosyne est un jeu court et qui vous transportera dans une ambiance particulière. Il faut aimer se laisser porter par l’histoire qui vous est contée par le titre et dans le même temps comprendre les tenants et aboutissants. Le but final étant une expérience personnelle unique, chaque joueur appréhendera le soft d’une manière différente. Pour près de 10€, on peut facilement se laisser transporter dans cet univers même si davantage de contenu n’aurait pas été de trop. Il offre, malgré tout, une expérience déroutante et passionnante.

Test réalisé par Akuma Sennin sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :
Partagez sur vos réseaux

Laisser un commentaire