Test : Pokémon Donjon Mystère : Equipe de Secours DX sur Nintendo Switch

Test : Pokémon Donjon Mystère : Equipe de Secours DX sur Nintendo Switch

Genre : RPG, Rogue-like
Langues & Sous-titres : Multilingue 
Développé par Spike Chunsoft
Édité par Nintendo
Sortie France : 06/03/2020
Prix : 59,99€ sur l’eShop, 49,99€ version boîte
Taille : 2220.00 MB
Joueurs : 1
Age minimum : 7

Site Web Officiel

Pokémon Donjon Mystère : Equipe de Secours DX est le remake des diptyques Pokémon Donjon Mystère : Equipe de Secours Rouge et Bleue. Paru en 2006 sur Game Boy Advance et Nintendo DS, il proposait une nouvelle mécanique de jeu basée sur l’exploration. Les développeurs de Spike Chunsoft remettent au goût du jour cette série sur Nintendo Switch en misant principalement sur la refonte graphique.

Le titre ne suit pas les codes des précédents opus. D’emblée, un test de personnalité détermine quel Pokémon nous allons incarner. Puis nous devons choisir notre partenaire. C’est ce dernier qui, un matin, nous découvre endormi.

Nous nous réveillons donc désorienté, amnésique, sans réaliser notre condition, face à un Pokémon qui nous comprend ! Les deux compères finissent par être alertés par un pauvre Chenipan en danger. Après l’avoir sauvé, ils décident de créer une équipe de secours pour venir en aide à tous les Pokémon dans le besoin.

Le principe est simple. Avec une escouade composée de trois Pokémon, nous explorons des donjons. Ces derniers sont générés de manière aléatoire, tel un rogue-like. L’agencement des salles et des couloirs change donc à chaque visite. Les Pokémon présents sont très souvent nos ennemis. Le combat s’effectue au tour-par-tour en sélectionnant les capacités les plus efficaces. Une fois l’adversaire KO, nous reprenons notre route, à la recherche d’objets à collecter mais aussi de Pokémon perdus.

Le gameplay peut paraître répétitif. En effet, le level-design ne se renouvelle pas. Chaque donjon est fait à peu près de la même manière et se visite sur plusieurs étages. Les pièges sont la plupart du temps évitables et les objets de soins sont présents en assez grande quantité. Notre héros a souvent faim et il faut constamment lui donner une pomme pour améliorer son endurance. Heureusement, des mécaniques bien venues permettent de dynamiser le tout et donner de l’intérêt à nos nombreuses sessions d’exploration.

Tout d’abord, les Pokémon sauvés donnent des récompenses comme des items, de l’argent, et surtout des points permettant d’améliorer notre grade. Ce dernier représente en partie notre réputation et a le mérite de nous offrir de nouvelles missions ainsi que d’autres avantages (comme l’extension de notre sac).

Plus nous partons en mission, plus nous recrutons de nouveaux alliés. Ce dernier, qui se fait sous certaines conditions, est très important car il permet d’agrandir notre équipe et de diversifier les Pokémon qui nous accompagnent. Nous sommes moins vulnérables face à des ennemis aux types « super efficaces » puisqu’il est possible d’inverser la tendance en changeant de meneur.

Si l’histoire principale est relativement courte, le post-game apporte son lot d’aventures. D’autant plus que le but ultime de ce Donjon Mystère est de recruter tous les types de Pokémon. A noter que ces derniers devront être hébergés dans des Camps de Secourisme, à acheter au village auprès de Grodoudou.

La difficulté est peu élevée. Notre sac peut contenir plus d’une quarantaine d’objets de soin ou d’attaque nous donnant un certain avantage en combat. De plus, un Dojo tenu par Makuhita entraîne nos Pokémon grâce à des Tickets Assiduité.

Enfin, toutes les recrues installées dans les Camps de Secourisme gagnent des niveaux dès lors que nous visitons un donjon. Il n’est donc pas nécessaire de passer des heures à farmer chaque Pokémon puisque tout se fait automatiquement.

Nous avons ici des graphismes en 3D, proches de ceux présents dans Pokémon Méga Donjon Mystère. Le côté pastel et enfantin fait toute la différence et apporte un brin de fraîcheur, malgré le manque de détails dans les décors. Les Pokémon sont toujours aussi mignons et leurs expressions faciales très amusantes. La refonte graphique impacte aussi les cinématiques, qui gagnent en caractère.

Le mode portable fonctionne très bien, avec de belles couleurs et de rares chutes de framerate. En docké, en revanche, c’est beaucoup plus baveux et moins adapté. On privilégiera donc le jeu nomade.

Les musiques originales ont été réorchestrées et bénéficient d’un son modernisé. Le style est propre à la série des Donjon Mystère, entre éléments symphoniques, électroniques et jazzy. C’est sympathique mais répétitif, rendant alors les compositions peu mémorables.

Ce remake est un peu avare en contenu. Les nouveautés, peu nombreuses, permettent aux joueurs, et surtout aux néophytes, de découvrir sans peine l’essence des Pokémon Donjon Mystère.

Tout d’abord, les commandes ont été simplifiées. Certaines attaques peuvent être liées, afin de gagner du temps lors des combats. La touche « A » n’est plus assignée à l’attaque simple. Elle envoie d’office le coup le plus efficace. Le bouton « L » enclenche le déplacement automatique pour nous éviter les mauvais mouvements, et surtout, les bousculades dans les couloirs étroits.

Si notre équipe se compose de trois Pokémon au début des missions, elle peut accueillir jusqu’à 5 alliés supplémentaires recrutés à l’intérieur des donjons. Un avantage indéniable qui nous permet d’améliorer notre puissance, surtout face aux boss.

Enfin, des Capacicools s’appliquent à tous les membres de notre équipe. Elles apportent des bonus qui nous facilitent l’exploration des donjons. Par exemple, la Capacicool « Fière équipe » permet de recruter des Pokémon plus facilement. Comboboost accroît la puissance des combos. Et il y en a bien d’autres.

Pokémon Donjon Mystère : Equipe de Secours DX est un remake sympathique et simplifié qui remet la série au goût du jour. Même s’il n’apporte rien de nouveau, il nous rappelle que rogue-like et Pokémon peuvent faire bon ménage. Malgré sa répétitivité et son manque de richesse dans le level-design, il offre une très grosse durée de vie avec la possibilité de recruter les monstres des trois premières générations. Bénéficiant d’une refonte graphique réussie, cet épisode est idéal pour découvrir une série vieille de quatorze ans.


Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire