Test : Psikyo Shooting Stars ALPHA sur Nintendo Switch

Test : Psikyo Shooting Stars ALPHA sur Nintendo Switch

Genre : Jeu de tir, Arcade
Langues : Anglais, japonais
Développé par Psikyo
Édité par NIS America
Sortie France : 24/01/2020
Prix : 39,99€ sur l’eShop, 59,99€ version boîte
Taille : 640,00 MB
Joueurs : 1-2
Age minimum : 12

Site Web Officiel

Fondé en 1992 au Japon, Psikyo est surtout connu pour avoir développé des jeux sur bornes d’arcade. En effet, le studio nous propose deux compilations tout droit sorties des salles de jeux afin de ravir les nostalgiques. C’est donc Psikyo Shooting Stars ALPHA qui nous intéresse aujourd’hui, mais la version BRAVO verra le jour d’ici peu. Ce ne sont pas moins de 6 shoot’em up (ou shmup) qui sont présents dans une seule cartouche.

Vous retrouverez donc :

  • STRIKERS 1945 : Une organisation mystérieuse, C.A.N.Y., tente de conquérir le monde en faisant usage d’armes surpuissantes. Seuls les Strikers peuvent les vaincre et rétablir la paix.
  • STRIKERS 1945 II : Les Strikers sont encore mobilisés pour repousser une nouvelle menace, la faction F.G.R., qui dispose de robots imposants !
  • STRIKERS 1945 III : Une nuée de micro robots extra-terrestres, les “Nanites”, a infiltré les bases militaires terrestres. Les Strikers doivent utiliser de nouveaux vaisseaux et des armes redoutables pour repousser l’envahisseur !
  • SOL DIVIDE : Ifter, l’Empereur du Mal, tente de se métamorphoser en démon afin de conquérir le monde. Il incombe à trois puissants héros de se dresser contre lui et de mettre fin à ses vils desseins.
  • Dragon Blaze : Quatre chevaliers chevauchant des dragons tentent de vaincre le roi du Mal. Comment va s’achever cette quête ? Sur un triomphe ou une défaite ?
  • ZERO GUNNER 2  : L’escadron Zero Gunner est mobilisé pour libérer le monde de l’emprise d’Igem, un conglomérat maléfique qui possède une arme de destruction massive : ONI.

De haut en bas ou de gauche à droite ? 

Jouable à la verticale ou à l’horizontale, Psikyo Shooting Stars ALPHA nous renvoie dans les bonnes vieilles salles d’arcade ! Un Gameplay des plus simples, mais tellement efficace ! La plupart des titres se jouent avec deux (ou trois) boutons. Une touche de tirs classiques (mention spéciale à la possibilité de pouvoir maintenir l’auto shot pour ne pas avoir à user vos boutons, encore que vous ayez le choix) et une d’attaque spéciale. Cette dernière vous sauvera régulièrement la vie mais est à utiliser à bon escient étant donné sa rareté. Le tout est agrémenté de divers power-up qui viendront augmenter votre puissance de frappe et des lingots d’or qui permettront d’exploser vos records !

Si les 5 premiers titres sont agréables à jouer, c’est beaucoup moins évident pour ZERO GUNNER 2 dans lequel il sera nécessaire de faire pivoter son avion en maintenant une touche, ce qui rend la visée plus complexe.

D’ailleurs ce dernier, tout en 3D, est le plus beau de la compilation. Quoi de plus normal, il s’agit du titre le plus récent, avec une sortie sur Dreamcast en 2001. En revanche, les autres jeux gardent la touche des années 90 avec des graphismes d’un autre temps mais qui n’ont pris aucune ride, dès lors que l’on sait que nous sommes là pour jouer à du rétrogaming de qualité ! Nous avons également trouvé, le jeu plus agréable en mode TV, surtout pour éviter les nombreux missiles qui semblent un peu petits si vous jouez en portable.

Pour les nostalgiques ? 

Il est possible d’ajouter des filtres pour créer un effet plus nostalgique, mais seulement deux sont disponibles, ce qui rend l’option plus qu’anecdotique. De plus, dans certains jeux vous pourrez choisir entre le wallpaper ou l’écran noir à afficher dans la section concernant les informations de votre partie, ici aussi, rien de transcendant. Par ailleurs dans Dragon Blaze, qui est selon nous, le meilleur jeu de la compilation, vous pouvez choisir de jouer en plein écran ou avec la taille originale.

La bande-son et sans doute l’un des points forts, des morceaux ultra rythmés s’accordant parfaitement aux divers bruitages ! Si vous optez pour la version collector, qui est une exclusivité Fnac (disponible ici), vous profiterez de la collection de soundtrack officielle «Alpha Code Blue » sur 3 CDs !

Avec 6 titres et des ambiances différentes, la compilation vous offre des heures de jeu ! Seul ou à deux, et surtout à votre goût ! Vertical, horizontal, customisable à souhait vous devriez y trouver votre compte. Mais il va de soit, que l’objectif principal reste d’améliorer vos records dans les différents niveaux de difficulté. Par ailleurs, c’est là que tout se joue ! Difficulté accrue, choix du nombre de “continue”, c’est vous qui décidez du challenge ! Toutefois, en effectuant des économies, étant donné que la borne d’arcade ne sera pas là, pour avaler toutes vos pièces de monnaie.

Comme stipulé un peu plus haut, un collector est disponible et même si son prix peut paraître élevé, son contenu est excellent, il en est de même pour la version BRAVO !

Contenu d’Edition Limitée :

  • Le jeu Psikyo Shooting Stars Alpha
  • L’Artbook « Psikyo Shooting Alpha Art Schematics »
  • La collection de bandes originales officielles «Alpha Code Blue » sur 3 CDs
  • Des illustrations dans une boîte collector

La compilation Psikyo Shooting Stars ALPHA sur Nintendo Switch est une dose pure et dure de shoot’em up provenant des salles d’arcade, et évidement la note est relative à ce critère. Si vous n’aimez pas le genre, Fuyez…

En revanche, si vous êtes adeptes de ce style de jeux, vous ne pourrez qu’être satisfait par la qualité des titres présents, sachant qu’une seconde compilation sera disponible en février ! Que ce soit, la difficulté, les boutons de votre manette et même l’orientation de votre écran, tout est paramétrable. En résumé, tous les ingrédients sont réunis afin de vous procurer des sensations d’antan ou simplement vous permettre de jouer de façon plus casual. Battre vos records, dans des rythmes endiablés seul ou entre amis et avec un max de fun, voilà ce que vous propose Psikyo Shooting Stars ALPHA sur Nintendo Switch.

Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire