Test : Psikyo Shooting Stars BRAVO sur Nintendo Switch

Test : Psikyo Shooting Stars BRAVO sur Nintendo Switch

Genre : Shoot ’em up, Arcade
Langues : Anglais, Japonais
Développé par Psikyo
Édité par NIS America
Sortie France : 21/02/2020
Prix : 39,99€ sur l’eShop, 59,99€ version boîte
Taille : 1028 MB
Joueurs : 1-2
Age minimum : 7+

Site Web Officiel

Il n’y a pas que Konami et Capcom qui ont révolutionné le shoot ’em up. Le studio nippon Psikyo fait aussi partie de ces spécialistes. Très prolifique dans les années 90, il a sorti de grands classiques du genre, presque oubliés ces dernières années. C’est dans l’espoir de faire revivre ces jeux que sortent deux compilations. La première, Psikyo Shooting Stars ALPHA (testée ici) rassemble la série Striker 1945, le fameux Zero Gunner 2 ainsi que Sol Divide et Dragon Blaze. La seconde, Psikyo Shooting Stars BRAVO s’intéresse aux sagas Gunbird et Samurai Aces.

Nous retrouvons donc :

  • Samurai Aces Episode I : La fille du shogun a été kidnappée par une secte maléfique. Six héros improbables ont pour mission de la sauver avant qu’elle ne soit sacrifiée pour ressusciter un démon !
  • GUNBARICH : Il s’agit d’un spin-off de la série des « Gunbird ». Gunbarich est un mélange charmant et coloré de casse-briques et de shmup qui met en scène Marion, la jeune sorcière, et Grutan, qui manie l’ancre comme personne
  • Samurai Aces Episode II: TENGAI : Shinrano, une secte militariste, a capturé la fille du shogun dans le but de la sacrifier au nom du démon qu’ils vénèrent. Seul un groupe de désaxés est en mesure de les sauver, mais pour cela, ils vont devoir se montrer à la hauteur et devenir des héros !
  • Samurai Aces Episode III: SENGOKU CANNON : Avec ce troisième opus, la série quittait pour la première fois les salles d’arcade pour s’aventurer directement sur console, sans pour autant oublier les ingrédients qui ont fait sa légende.
  • GUNBIRD : Qu’ont en commun une sorcière, un robot, un aventurier avec un jet pack, un expert des arts martiaux et un singe combattant ? Ils sont tous à la recherche des morceaux du miroir magique afin de pouvoir exaucer leurs souhaits !
  • GUNBIRD 2 : Sept étranges guerriers doivent faire face à un sacré challenge : récupérer la potion légendaire auprès d’un Dieu afin d’exaucer leurs souhaits les plus chers !

Si les shmups de Konami sont influencés par la science-fiction (Gradius, Lifeforce…) et ceux de Capcom par les guerres modernes (UN Squadron, Carrier Airwing…), les jeux de cette compilation s’orientent vers une fusion entre batailles aériennes et éléments traditionnels japonais. Les Gunbird par exemple mettent en avant des personnages originaux (sorcière, singe, robot…) dans un univers haut en couleur parsemé de cerisiers japonais. A contrario, les Samurai Aces paraissent plus « sérieux » avec des personnages tirés du folklore (samouraï, vieux sage, geisha…) et une atmosphère plus mécanique.

Dans l’ensemble, la recette ne change pas. Nous choisissons notre personnage et nous embarquons dans notre vaisseau, sauf dans Gunbird ou c’est notre héros qui est en constante lévitation. Comme dans tout bon jeu d’arcade, il nous suffit de deux boutons pour vaincre nos adversaires. Un tir classique, avec la possibilité d’activer l’auto-shot, et une attaque spéciale. Notre puissance de feu peut être améliorée à l’aide de power-ups, et notre score se gonfle grâce à des pièces d’or.

Le scrolling est vertical ou horizontal selon l’opus, même s’il est possible de le paramétrer dans les options. Seul Gunbarich propose un système de jeu différent. En effet, on retrouve dans ce spin-off du casse-briques à la Alleyway, du flipper et quelques éléments de shoot ’em up. Ce mélange est aussi surprenant qu’original. En tout cas, cette compilation mise sur la diversité.

Les graphismes sont toujours jolis et n’ont absolument pas mal vieilli. On retrouve cette ambiance typiquement japonaise dans un contexte de guerre aérienne. C’est fluide et dynamique. Tous les amateurs de bon retrogaming devraient être en émois devant tant de qualité.

Jouer en mode portable n’est pas le plus optimisé. En effet, l’écran est très petit sur les parties en scrolling horizontal et le confort visuel n’est pas au top. On privilégiera le mode docké pour mieux profiter de tous les petits détails.

A l’instar du précédent volume, il est possible d’ajouter des filtres avec scanline ou de modifier le fond d’écran, mais ceci est de nouveau très anecdotique.

Enfin, la bande-son est irréprochable. Les mélodies et percussions asiatiques sont entraînantes et se marient bien avec l’ensemble des bruitages (explosions, tirs…). En optant pour la version collector, qui est une exclusivité Fnac (disponible ici), nous profitons de la collection de soundtrack officielle «Bravo Code Red » sur 3 CDs !

Les passionnés de shmup devraient trouver leur compte avec ces six opus qui offrent beaucoup d’heures de jeu. De nombreux personnages sont sélectionnables afin de renforcer la rejouabilité. De plus, il est possible de jouer en solo ou en duo. Partager ses Joy-Con est un pur plaisir, surtout lorsque l’on peut tout paramétrer. Difficulté, nombre de vies et de continue, scrolling vertical ou horizontal, bref. Il y en a pour tous les goûts.

Comme stipulé un peu plus haut, un collector est disponible et même si son prix peut paraître élevé, son contenu est excellent.

Contenu d’Edition Limitée :

  • Le jeu Psikyo Shooting Stars Bravo
  • L’Artbook « Psikyo Shooting Bravo Art Schematics »
  • La collection de bandes originales officielles «Bravo Code Red » sur 3 CDs
  • Des illustrations dans une boîte collector

La compilation Psikyo Shooting Stars BRAVO nous renvoie directement à l’âge d’or des shoot ’em up. Les nostalgiques des bornes d’arcade et les retrogamers amateurs du genre devraient se régaler sur ces 6 jeux de qualité qui mettent en lumière deux des séries les plus emblématiques du studio Psikyo : Gunbird et Samurai Aces. Les sensations sont toujours présentes, avec en plus la possibilité de paramétrer les parties selon ses envies. On passe de très bons moments à finir les titres de bout en bout et à battre des records, le tout sur une bande-son envoûtante.

 

Retrouvez nous sur :
Partagez sur vos réseaux

Laisser un commentaire