Test : Redneck skeet shooting sur Nintendo Switch

Redneck skeet shooting

 

Genre : Jeu de tir, Arcade
Langues : Anglais
Développé par Ultimate Games
Édité par Ultimate Games
Sortie France : 01/07/2019
Prix : 4,99€ sur l’eShop
Taille : 327,16 Mo
Joueurs : 1
Age minimum : 3 ans

Site Web Officiel

Pour bien comprendre ce jeu, il faut d’abord savoir ce qu’est un redneck (nuque rouge en français). Il s’agit d’un terme péjoratif désignant des agriculteurs peu éduqués du fin fond des États-Unis (l’équivalent de nos pécores). Ces gens travaillent dans les champs la tête souvent baissée rendant ainsi leur nuque écarlate, d’où le nom de “nuque rouge”.

Ce petit coin de nature est l’endroit idéal pour un ball-trap improvisé.

Redneck skeet shooting joue donc avec les clichés véhiculés dans la littérature, le cinéma ou les séries sur cette caste à part des États-unis. En effet, ces paysans sont souvent représentés comme des gens aussi demeurés que sur armés. Le meilleur exemple reste Cletus des Simpson. Voilà pourquoi notre “héros” se retrouve ici à faire une sorte de ball-trap en tirant sur une foule d’objets tous plus improbables les uns que les autres. A-t-il un but?  Une mission? Mystère…

Redneck skeet shooting est d’une simplicité diabolique dans son gameplay. Pendant 55 secondes, un personnage reste fixe sur la gauche de l’écran. Le stick, lui, ne sert qu’à faire descendre ou monter son arme pour viser les divers objets qu’une étrange machine, placée du côté droit de l’écran, balance. Un seul bouton permet alors de tirer sur tout ce qui bouge, ou presque, puisque faire exploser de la dynamite mettra fin instantanément à la partie. Une prise en main qui semble facile, mais qui s’avère vite très ardue. D’autant plus, que si vous ne touchez pas au stick, le bras du personnage descend tout seul.

Tout bon Redneck se doit d’être bien équipé !

Chaque objet détruit donne plus ou moins de pièces, selon la difficulté à les faire éclater. Cet argent peut être ensuite utilisé pour acheter des skins, de nouvelles armes ou de nouveaux décors. Chaque item apportant, bien sûr, un bonus différent au joueur. Changer d’arme permet, par exemple, de détruire plus vite les objets ou de tirer en rafale tandis que les décors, eux, deviennent de plus en plus rentables.

Autant le dire tout de suite, ce soft ne va pas mettre le processeur de votre Switch à genoux, loin de là. Les programmateurs de chez Ultimate games ont préféré aux graphismes clinquants des sprites 2D bien old school apportant cependant un certain charme au jeu.

Voici une petite liste d’objets qui vous serviront de cibles.

Les musiques quant à elles sont, sans réelle surprise, inspirées de la bonne vieille country des familles. Un point très positif car cela permet de nous plonger plus facilement dans l’univers (fascinant?) du jeu.

En ce qui concerne les contenus, là aussi, pas de surprise puisque une fois le soft payé vous n’aurez pas de DLC ou autres skins à acheter. Même si des items grisés nous promettent déjà de futures mises à jour. 

Oeil de faucon est dans la place !

Venons en maintenant au gros point faible de “redneck skeet shooting“, sa durée de vie. Si les premières parties s’avèrent particulièrement funs, puisque l’appât des nouveaux items fonctionne assez bien, très vite nous nous ennuyons. 

Pour conclure, Redneck skeet shooting est un petit soft sans prétention, si ce n’est que de nous faire passer agréablement le temps, chose qu’il réussit très bien. Après aura t’il la durée de vie d’un Worms, il y a fort à parier que non.

 

Test réalisé par TESTER_NAME sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire