Test : Reigns: Game of Thrones sur Nintendo Switch

Reigns: Game of Thrones

Genre : Aventure, RPG, Simulation, Stratégie
Langues : Japonais, Français, Allemand, Italien, Espagnol, Coréen, Portugais, Russe, Chinois, Anglais
Développé par Nerial
Édité par Devolver Digital
Sortie France : 11/04/2019
Prix : 3,99€ sur l’eShop
Taille : 487,59 MB
Joueurs : 1 – 2
Age minimum : 7

Site Web Officiel

Winter is coming… Contrairement au dernier tome de GRR Martin « The winds of winter » que nous attendons depuis 7 longues années, la dernière saison de GOT sera diffusée ce mois ci (Merci HBO) et quoi de mieux pour faire patienter les fans qu’un jeu inspiré de la série ?

Relire les livres, faire un marathon des 7 saisons, débattre sur Twitter pour savoir si Daenerys est enceinte…et jouer à Reigns : Game Of Thrones.

Devolver Digital et Nerial avaient déjà séduit les joueurs du monde entier avec leurs versions mobiles “Reigns” et “Reigns : Her Majesty”, deux versions largement plébiscitées par les gamers. Dès lors autant dire que l’association avec la célèbre série de HBO a fait pétiller les yeux des “stargaryen” (ceux qui ne comprennent pas ce jeu de mots ne méritent pas d’être appelés fans) Il me faudrait vous dire qu’il y a des spoilers pour ceux n’ayant pas regardé la saison 7 mais franchement… DRACARYS ! Ne pas être à jour sur le trône de fer c’est inacceptable.

Nous voici donc à incarner la reine Daenerys qui est le premier personnage jouable. D’autres protagonistes seront déblocables bien évidemment : Jon Snow, Cersei, Arya, Tyrion… Le gameplay est on ne peut plus simple. Des cartes que vous faites défiler en utilisant votre joystick gauche ou droit selon votre choix de réponse (raison pour laquelle les joueurs ont qualifié la trilogie de “tinder royal”). Vos choix sont importants car ils impactent vos 4 jauges :

  • Pouvoir
  • Peuple
  • Foi
  • Argent

Lors de ma première partie j’ai occulté ce paramètre en voulant absolument me la jouer mère des dragons (Mhysa) et je suis morte après 4 tours. Il est donc vital de surveiller ces 4 piliers. Si ils tombent à 0 vous mourrez si ils se remplissent totalement vous mourrez… En fait vous mourrez souvent, inexorablement, inlassablement. Au bout d’une vingtaine d’essais vous serez forcément paranoïaque lorsqu’une servante vous proposera un rafraîchissement. Évidemment il y a des objectifs à terminer comme par exemple donner du feu grégeois à Sansa (seul moyen de débloquer la superbe fille de Ned et lady Catelyn en tant que personnage jouable). Maîtriser vos jauges, remplir vos objectifs, faire les bons choix, gagner des batailles… Mine de rien c’est particulièrement exigeant et vous finirez forcément par râler “encore mort.e ?!?! “ Vous pourrez également collecter certains objets qui viendront en aide à vos personnages. Par exemple Daenerys Targaryen pourra compter sur Drogon qui lui donne un regain de popularité auprès de la populace. Pour vraiment apprécier ce jeu il faut être un minimum fan de l’univers de Game Of Thrones. Sinon il vous sera difficile d’appréhender certains choix et de comprendre leurs répercussions. Il est à noter que vous pouvez jouer à deux. Je n’ai pas testé ce mode car je ne partage pas le trône de fer…sauf peut-être avec Jon Snow si il me le demande gentiment. À voir lors de la saison finale.

Les graphismes sont minimalistes, les développeurs n’ont clairement pas cherché à nous éblouir avec des décors à la Xenoblade Chronicles 2. Ici tout est axé sur l’intrigue. Les personnages sont en mode cartoon et j’avoue avoir confondu Cersei avec Geoffrey au début. Mais malgré tout ils restent identifiables assez rapidement. En ce qui concerne les dialogues… Il n’y en a pas !

Il faudra vous contenter de galimatias avec une spéciale dédicace à Lady Melisandre et son intonation ultra aiguë. Il sera donc impératif de lire avec attention tous les textes, je déconseille donc de lancer une partie si vous sortez d’un meeting barbant car bonjour les maux de tête. La bande-son est elle aussi plutôt discrète tout en reprenant les célèbres musiques de la série.

La durée de vie de ce jeu est quasi infinie. Avec 1500 cartes et 9 personnages, autant dire que les choix (de mourir) sont incalculables… Enfin je pense qu’un adepte des mathématiques pourra aisément résoudre l’équation mais moi pas. Il vous faudra recommencer encore et encore du moins tant que vous continuerez à y prendre du plaisir.

Peut-on qualifier ce titre de die and retry? Je vais éviter de m’attirer les foudres de Darksouls…au fait vous êtes pour ou contre un mode facile sur Sekiro ? Ok je quitte le trône de fer à pas feutrés que personne ne me tue s’il vous plaît merci.

Reigns : Game Of Thrones est un jeu qui succède à deux opus ayant charmés les joueurs sur mobile et qui s’adapte plutôt bien à la Nintendo Switch. À titre personnel je regrette l’absence de dialogue qui oblige à lire inlassablement les textes et qui peut au final faire mal aux yeux mais c’est tout à fait subjectif. Les intrigues relatives à GOT savent séduire le fan que nous sommes et nous pousse malgré nous à relancer partie sur partie en se promettant que “cette fois c’est la dernière après j’arrête”… Difficile de voir notre mère des dragons mourir après avoir bu un rafraîchissement ! Promis la prochaine fois je tue la servante.

Test réalisé par Daenerys sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés

Laisser un commentaire