Test : Retimed sur Nintendo Switch

Retimed

Genre : Action, Combat, Jeu de société, Jeu de tir
Langues : Japonais, Anglais, Espagnol, Français, Allemand, Italien, Portugais, Russe, Coréen, Chinois
Développé par Team Maniax
Édité par Stray Fawn
Sortie France : 20/09/2018
Prix : 13,80€ sur l’eShop
Taille : 203 Mo

Site Web Officiel

Dans « Retimed », vous pouvez incarner l’un des quatre personnages suivants : Violet, une joyeuse créature faite en gomme ; Bintain, un garçon déprimé qui vit dans une ville ou tout le monde est heureux ; Psycho, un être mystérieux qui porte un masque pour une raison inconnue ; Yowie, un ours rose décontracté qui aime écouter de la musique et philosopher. Le scénario, si on peut appeler cela comme ça, s’arrête là… D’ailleurs, ces informations ne sont même pas données dans le jeu, mais sur le site officiel ou sur l’eShop de la Nintendo Switch !

« Retimed » est un jeu de combat d’arène en mulitjoueur local allant de 2 à 4 joueurs. Le gameplay se résume en 4 actions : sauter dans les airs ou sur les murs, faire une glissade, réaliser un sprint, et tirer une balle. Les deux dernières actions vous consomment chacune une munition, sachant que vous ne pouvez en avoir que 6 au maximum et que pour en avoir d’autres vous devrez être le premier à atteindre les zones de chargement qui sont plus ou moins nombreuses selon les niveaux. De ce fait, une dimension stratégique s’empare de chaque partie. Cela étant dit, la réelle spécificité de l’opus réside dans la mécanique du temps. En effet, lorsqu’un joueur est en danger, une bulle temporelle l’entoure et ralenti le temps dans cette zone afin de lui permettre d’éviter les projectiles et de répliquer. Ainsi, un second élément de stratégie est intégré au soft, qui alterne des phases rapides excitantes et des phases lentes stressantes.

L’autre élément important du gameplay concerne ses stages. Il en existe 6 avec quelques particularités sur lesquelles il faudra jouer, car exploiter son environnement est la troisième et dernière stratégie intégrée au titre. Voici les particularités en question : vos balles peuvent traverser les plateformes, rebondir sur les murs (« Forêt en Caoutchouc »), faire tomber des stalactites (« Mines de Crème Glacée »), ou encore passer à travers des téléporteurs que votre personnage pourra également utiliser (« Quartier Industriel »). En réalité, seuls les 3 niveaux susnommés valent le détour avec leur mécanique propre, les autres sont très, voire même trop, basiques et pas assez funs. Pour ce type de jeu qui frôle le party game et intègre des éléments de plateformes, c’est très décevant et on aurait aimé que les développeurs intègrent d’autres idées… Dans le monde « Contenbourg », par exemple, il aurait été intéressant que les balles fassent exploser les ballons flottants et, en conséquence, fassent tomber les joueurs des dites plateformes. On aurait pu également imaginer un niveau qui ralentit les personnages au sol ou bien un autre qui intègre des vents ou tapis roulants pour gêner leurs mouvements. De plus, pourquoi ne pas avoir conçu un coup ou un déplacement spécifique pour chaque personnage afin d’ajouter encore plus de diversité au gameplay ?

Cela mis de côté, on prend beaucoup de plaisir à jouer et le titre est véritablement addictif lorsque l’on s’y colle avec des personnes qui ont bien compris chacune de ses mécaniques.

Les graphismes sont très jolis. On plonge dans un univers coloré et bien réalisé, mais certains niveaux sont peu inspirés et manquent cruellement de décors. Les 4 personnages sont assez délurés et collent totalement à l’univers déjanté de « Retimed », au même titre que la bande-son qui rythme parfaitement les parties endiablées que l’on peut se livrer entre amis. Malheureusement, il n’y a que très peu de pistes et on aurait souhaité que le sentiment d’urgence avec la bulle temporelle soit poussé encore plus loin en proposant des musiques plus dynamiques ou angoissantes afin de signaler que notre personnage est sur le point de périr.

Mise à part les éléments présentés dans ce test, le contenu du jeu est, autant le dire, inexistant. Il est d’ailleurs difficile de parler de durée de vie puisque le titre compte uniquement sur ce concept de base qui se décline en match à mort en individuel ou en équipe (décliné en carte solo ou championnat sur 4 cartes) ainsi qu’en tournoi (ou il faut gagner en 1, 3, ou 5 manches). Si vous n’avez personne avec qui jouer, ne vous procurez pas « Retimed », car il n’y a ni mode histoire, ni mode solo face à des I.A., ni mode de combat avec des règles supplémentaires, ni mode en ligne… On fait donc très vite le tour de l’opus et le jeu déçoit totalement sur ces points-là. Encore une fois, quelques modes en plus auraient pu être ajoutés.

« Retimed » est un jeu avec un concept de base très simple, mais solide. L’opus se concentre sur ses 3 mécaniques (gérer ses munitions, utiliser son environnement, générer des bulles temporelles) afin d’apporter une dimension stratégique non-négligeable qui permet au titre d’être addictif entre amis. Malheureusement, on en fait très vite le tour et il est regrettable qu’il manque de nombreux éléments : pouvoir jouer seul ou en ligne, avoir des stages plus diversifiés ou des personnages avec des caractéristiques propres, proposer des modes de jeu variés afin de ne pas lasser le joueur… Pour un jeu qui vise l’eSport, c’est tout de même très regrettable !

Test réalisé par LYNIX WITT sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire