Test : Revenant Dogma sur Nintendo Switch

Revenant Dogma

Genre : J-RPG
Langue et sous-titres : Anglais
Développé par Exe Create Inc
Édité par Kemco
Sortie France : 04/10/2018
Prix : 12,99€ sur l’eShop
Taille : 103,81 Mo
Joueurs : 1
Age minimum : 12 ans

Site Web Officiel

 

Vous aimez les J-RPG? Alors vous êtes à la bonne adresse car Revenant Dogma est un concentré de tout ce qui fait un bon J-RPG

Combats, EXP, items, farming… Tout y est, mais alors que vaut cette énième itération du genre?

Vous contrôlez Caine et sa bande, dans un monde peuplé de deux races distinctes: Les Hommes et les Etheriens qui vivaient jusqu’il y a peu en paix. Leur collocation pacifique prit fin lorsque les Etheriens parvinrent à maîtriser une force divine jusque là incontrôlée, tandis que les Hommes voyaient leur destin décliner au fil du temps…

Ce scénario qui reste tout de même relativement simple, a le mérite d’impliquer de nombreux personnages qui ont chacun leur rôle à jouer, et qui fait oublier quelques instants le peu d’inspiration scénaristique.

Aucune surprise au niveau gameplay, tout ce à quoi on s’attend lorsqu’on démarre le soft est présent !

Combats au tour par tour, jauge de points de vie et de mana, donjons avec apparitions de monstres, trésors, loots, overworld… Et même le déplacement en bateau qui n’est pas sans nous rappeler Final Fantasy premier du nom !

La petite particularité ici se trouve dans la faculté qu’ont les héros à pouvoir se transformer en combat, offrant alors une toute nouvelle panoplie de coups spéciaux et plus puissants.

Vous comprendrez donc que Revenant Dogma est un J-RPG somme toute classique, avec tout de même une légère lacune quant à l’originalité des ajouts.

C’est ici que le bât blesse car nous sommes sur Switch et nous revenons 10 ans en arrière en terme de graphismes, surtout au niveau des décors qui sont peu étoffés ! Dommage car les scènes de combat en 3D sont plutôt correctes ce qui fait que le fossé entre les phases 3D et 2D est d’autant plus frappant ! Le chara-design des personnages, fidèle aux codes J-RPG permet tout de même de relever un tant soit peu l’aspect général.

Rien à redire sur la bande-son du titre qui souligne agréablement les phases de donjon ou de combat sans perturber l’action outre mesure.

Revenant Dogma n’a pas une durée de vie excellente si on le compare aux RPGs actuels mais si l’on se base sur le contenu du titre, on remarque que les inspirations se portent plutôt vers les RPG de Sunsoft, Squaresoft et Enix de l’époque Super Nintendo tout en y incorporant la mécanique 3D de l’époque Playstation et dans ce cas, en prenant en compte tout de même le tarif auquel il est proposé, il faut bien dire que l’expérience vaut le détour.

C’est le concentré de tout ce qui a façonné les J-RPG qui fait que l’on appréciera jouer et rejouer à Revenant Dogma, mention spéciale aux donjons générés aléatoirement qui permettent de vivre une aventure différente à chaque itération.

Revenant Dogma est une ode aux J-RPGs classiques. S’il ne réinvente clairement pas le genre, il vient se placer comme pierre de plus à l’édifice déjà grand du genre, en apportant quelques mécaniques originales. Le titre déçoit cependant au niveau de sa conception graphique générale surtout lors des phases de déplacement mais se rattrape sur les phases 3D.

Au final, le jeu s’adresse directement à son public et le fait bien. Il peinera cependant à séduire les joueurs néophytes, d’autant plus que l’aventure se fera exclusivement en langue anglaise !

Test réalisé par James Rocket sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés

 

 

Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire