Test : Riddled Corpses Ex sur Nintendo Switch

Riddled Corpses Ex

Genre : RPG, jeu de tir action, arcade
Langues : Anglais Sous-titres : Anglais
Développé par Diabolical Mind
Édité par CowCat
Sortie France : 02/03/2019
Prix : 9,99€ sur l’eShop
Taille : 105,91Mo
Joueurs : 1-2
Age minimum : 12

Le scénario de Riddled Corpses Ex, très simple, vous place dans la peau de Cloe et Jon, qui sont confrontés à une invasion de créatures zombifiées guère sympathiques, puisque menaçant l’humanité toute entière.

L’apocalypse qui arrive

Il va donc falloir survivre dans ce monde hostile, en éliminant toutes les hordes de créatures qui se dresseront sur votre chemin, pour sauver le monde.

Riddled Corpses Ex est un twin stick shooter très classique, mais qui a le grand mérite d’être jouable à deux.

Le joystick gauche permet de se déplacer, le droit de tirer tout autour de soi.  A et Y (ou les gâchettes) permettent d’utiliser les bonus parfois laissés par les ennemis. Le chronomètre permet d’arrêter le temps, idéal pour tuer tranquillement les ennemis sans craindre d’être touchés, et la dynamite fera le ménage sur tout l’écran. Il est aussi possible de trouver des vies supplémentaires, notre personnage n’en ayant que trois à disposition.

Autre moyen d’infliger de gros dégâts, les tonneaux et les voitures qu’il est possible de détruire, provoquant une explosion touchant tous les ennemis à proximité, ou encore détruire les pierres tombales, d’où apparaissent les adversaires. Celles-ci ont l’avantage d’offrir une résistance moindre et de ne pas bouger.

Ennemis, bonus et or à foison en combat

Car les ennemis sont très nombreux, ça grouille littéralement dans tous les sens, on a l’impression d’être dans du shoot them up quand les attaques à distance sont de la partie.  Zombies, goules, chiens, démons, gargouilles… tout le bestiaire de la fin du monde est là.

Les niveaux se décomposent en plusieurs types de phase. Les vagues, classiques, où les monstres apparaissent sur un écran fixe, et où l’on voit la progression direction à l’écran. Ensuite, le scrolling, relativement lent, mais pas forcément plus évident que les vagues. Et enfin, les phases de boss, gros et encore plus dangereux, pour conclure les niveaux.

On est ici face à un titre qui se veut très rétro, et le revendique clairement. Les graphismes sont donc dans cette veine, dans un style 16bits qui rend hommage aux jeux d’arcade. Des filtres permettent même d’afficher l’écran en mode borne d’arcade, avec la courbure caractéristique. S’il est très appréciable que le jeu ne connaisse pas de ralentissements malgré tous les ennemis et objets à l’écran, la lisibilité elle est parfois un peu plus délicate, surtout que les éléments affichés, comme les barres de vies ou les bonus, peuvent masquer des attaques venant des coins supérieurs.

Un décor désertique, mais peuplé d’ennemis et de pièges

Côté musique, on a le choix entre un mode classic et un mode new, avec une bande-son un peu plus moderne. Mais dans les deux cas, on est face à des mélodies très dynamiques, intenses, parfaites pour accompagner la lutte contre les vagues d’ennemis.

Trois modes de jeux sont proposés. Le mode story propose de suivre l’histoire, à travers cinq niveaux proposant chacun leur environnement, avec leurs lots de pièges. Afin de lutter plus efficacement, il est possible d’améliorer son personnage, soit en en débloquant un nouveau qui aura des capacités différentes, soit en augmentant le nombre et la puissance des tirs, en échange de l’argent récupéré pendant les vagues. Ce dernier peut aussi servir à acheter les bonus (chronomètre, dynamite, vie) avant de lancer le niveau.

 

L’écran d’amélioration des personnages

Le mode arcade vous demandera de réussir les stages à la suite, sachant que les améliorations débloqués en mode histoire ne seront pas disponibles, et ce sera directement dans les vagues qu’il faudra récupérer de quoi booster son personnage. Quant au mode survie, rien d’inhabituel, il faudra tenir le plus longtemps possible.

Ces deux derniers modes raviront les amateurs de high score, un système de combo et de classement en ligne étant disponible. Le mode histoire pourra occuper plusieurs heures, car même si seulement cinq niveaux sont proposés, le jeu n’est pas simple et les morts seront nombreuses avant de réussir à les finir.

Riddled Corpses Ex fleure bon le jeu d’arcade des années 80-90. C’est dynamique, ça explose dans tous les sens, le nombre de combos augmente vite (et retombe à zéro très vite également), ça se prend en main en quelques minutes, nul besoin d’expliquer pendant plusieurs minutes le gameplay à un ami venu rejoindre la partie. Mais les ennemis sont très nombreux, et la tâche de survivre pourra se révéler ardue pour les néophytes, devant un die and retry. Mais les amateurs de twin stick shooter, dynamiques, seront aux anges avec un jeu classique, efficace, surtout qu’on peut jouer en local à deux.

Test réalisé par Marron sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire