Test : Rival Megagun sur Nintendo Switch

Rival Megagun

Genre : Jeu de tir, Action
Langues : Japonais, Français, Allemand, Italien, Espagnol, Coréen, Portugais, Russe, Chinois, Anglais
Développé par Spacewave Software
Édité par DEGICA
Sortie France : 29/11/2018
Prix : 12,99€
Taille : 759,17 Mo
Joueurs : 1-2
Age minimum : 7

Site Web Officiel

Nous sommes en l’an 2000, et les Récolteurs s’attaquent à toutes les créations de l’Homme trouvables en dehors de la Terre. Malgré la contre-attaque organisée par la Force de Combat Interplanétaire de la Terre, l’orbite de celle-ci finie par être tenue en otage par l’ennemi qui, grâce à une technologique lui permettant de récolter des matériaux et de s’en nourrir pour fabriquer des armes et des armures à volonté, parvint à déjouer cette tentative de sauvetage. Dans le but de se protéger, les Hommes décidèrent d’envoyer leurs ordures dans l’espace afin de contenter l’appétit de leur adversaire. Malheureusement, leurs ressources s’épuisèrent à vue d’œil et la situation en devint invivable. Face à ce désastre, la chaîne MEKA TV décide d’organiser un tournoi nommé « Rival Megagun », présenté par l’Animateur et diffusé dans toute la planète. L’objectif : trouver un nouveau héros en envoyant les plus grands pilotes de la Terre dans l’espace, où ils devront livrer une bataille sans merci pour se défaire du joug des Récolteurs.

Quel pilote incarnerez-vous ? Parviendrez-vous à arracher la victoire des mains de vos concurrents ? C’est à vous de jouer si vous souhaitez sauver l’humanité !

« Rival Megagun » est un shoot them up vertical compétitif dans lequel vous pouvez affronter l’I.A. ou vos amis à travers un écran splitté. Le concept est simple : envahir l’écran de son adversaire en pulvérisant un maximum de vaisseaux à la suite et dans un temps imparti pour réaliser un combo générant un nombre de drones dépendant des hits réalisés. Les mécaniques du jeu se résument en quelques touches. En effet, on tire avec B, on lance une puissante bombe (nombre limité, mais rechargeable grâce aux bonus qui apparaissent aléatoirement) qui détruit quasiment tout sur l’écran à l’aide du bouton A, on maintient Y afin de consommer un carré de sa jauge de puissance et envoyer ainsi des projectiles à son concurrent depuis le bas de son écran, et on se transforme en Mega Gunship en actionnant X au moment où sa jauge est pleine dans le but d’aller sur la file de son ennemi et de l’attaquer directement avec de nouvelles capacités qui peuvent être courbées à l’aide des gâchettes ZL et ZR. Le gameplay est facile à prendre en main et est efficace. Cependant, attention à bien rester concentré à tout ce qui se passe autour de vous, car vous n’avez que deux vies, bien que vous puissiez en trouver à de rares occasions grâce aux bonus.

La remarque précédente n’est pas anodine. Effectivement, bien que la direction artistique du titre soit de qualité, avec des graphismes rétro pixélisés remis au goût du jour via des couleurs vives et quelques courtes cinématiques assez bien réalisées en passant par une bande-son qui colle parfaitement à l’ambiance de l’opus ainsi qu’à ses affrontements dynamiques, celle-ci se révèle être problématique tant il y a un manque de lisibilité. Cela est principalement dû au fait que les tirs ennemis sont difficiles à voir tant l’écran est rempli par les vaisseaux adverses, les drones de vos concurrents, ainsi que les projectiles qu’il peut charger. Esquiver parmi toutes ces animations devient donc très compliqué, ce qui peut entacher l’expérience de jeu. De plus, la hitbox semble elle aussi imprécise, parfois à votre avantage, car vous pouvez survivre alors qu’un missile vous a touché.

L’opus propose un mode Arcade dans lequel vous pouvez vivre, pour de très courtes heures et avec de très légères nuances, l’histoire des 6 personnages proposés. Pour les fans de multijoueur, le Versus vous propose des affrontements face à vos amis (ou l’I.A.). Si vous avez un abonnement Nintendo Online, vous pourrez également explorer l’espace virtuel et livrer des combats en ligne tout en vous hissant au sommet du classement mondial. Enfin, notez que vous pouvez collecter des cartes qui vous révèlent des informations sur l’univers du jeu (histoire, MEKA TV, personnages, vaisseaux, arsenal, etc.) au fil de vos parties.

« Rival Megagun » vous occupera quelques heures avec son environnement rétro remis au goût du jour. Malheureusement, l’expérience reste courte. Bien qu’amusante, principalement en multijoueur, l’expérience demeure frustrante à cause du manque de visibilité engendré par la multitude d’éléments qui s’affichent à l’écran. Un bon concept, donc, mais dont la réalisation aurait pu être peaufinée davantage afin de profiter pleinement des mécaniques du jeu.

Test réalisé par LYNIX WITT sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés

Laisser un commentaire