Test : Robot Squad Simulator sur Nintendo Switch

ROBOT SQUAD SIMULATOR

Genre : ACTION, SIMULATION
Langues : Anglais Sous-titres : Anglais
Développé par BIT GOLEM
Édité par ULTIMATE GAMES
Sortie France : XX/XX/XXXX
Prix : 14.99 € sur l’eShop
Taille : 3600 Mo
Joueurs : 1 joueur
Age minimum : 10 Ans

Site Web Officiel

Medium ultime au croisement de tous les arts, le jeu vidéo permet à tous de vivre des aventures incroyables. Incarner un plombier qui affronte des dragons ? Un garçon qui sauve le monde d’un cochon démoniaque ? Être le fils de Dragon qui ramènera la paix sur les terres froides de Bordeciel ? Tout ceci est possible. Et aujourd’hui, une nouvelle ère commence. Aujourd’hui, vous pouvez être quelque chose d’autre qu’un éternel Élu de la destinée qui va devoir sauver le monde. Aujourd’hui, vous entrez dans l’Histoire. Aujourd’hui enfin, vous allez pouvoir réaliser votre rêve et incarner un robot de déminage.Robot Squad Simulator 2017 est donc un simulateur d’escouade d’engins pilotés à distance pour diverses missions. Développé par Bit Golem et édité par Ultimate Games, le jeu vous met dans la peau de quatre machines : Un robot de déminage, un robot espion, un petit submersible et un drône. Chacun de ces robots est déblocable au fur et à mesure et correspond à une utilité bien précise. Désamorçage de bombe, reconnaissance, transport etc. Les missions au nombre de 22 en comptant les phases d’entraînement vous permettront d’explorer un panel assez varié de tâches à accomplir. Ensemble, pénétrons le monde merveilleux des opérations à distance au service de la communauté.

Malgré la diversité des engins et les divers scénarios de mission, le gameplay reste toujours le même. Vous avancez d’un point A à un point B, en évitant divers obstacles pouvant endommager le robot. Une fois arrivé à votre objectif, vous utilisez l’objet correspondant avec un bouton, puis un nouvel objectif vous est donné, vous vous y rendez, le remplissez etc. Puis quand tout ceci est fini, la mission s’arrête. Les contrôles sont les mêmes pour les deux engins terrestres, et le drône comme le submersible ont la particularité de pouvoir aller plus ou moins haut, seul un filtre graphique pour imiter une ambiance subaquatique change.Si bien que le jeu se déroule dans une grande lassitude. Vous débloquez des upgrades pour chaque robot mais vous ne vous en servirez jamais autrement qu’une fois arrivé au point d’objectif. Désamorcer une bombe ? Suivez le fil rouge du regard, puis appuyez sur A. Activer un mécanisme à distance ? Visez le gros bouton rouge et appuyez sur A. Seul le fait d’attraper des objets via la pince ou l’aimant du drone change et vous donne accès à une nouvelle dimension du soft : le moteur physique complètement ubuesque. Malgré le petit concentré d’ingénierie que représentent vos machines, elles ne semblent peser aucun poids. Si bien qu’au moment de devoir vous saisir d’un bâton de dynamite avec la pince, s’en approcher trop risquera de vous faire effleurer l’objet, et votre robot rebondira dessus en reculant. Les opérations de ce type demandant de la précision, je vous laisse imaginer le degré d’agacement. Les déplacement en pâtissent également puisqu’il suffit d’une très légère côte et d’un degré de décalage par rapport à la route pour que votre robot patine et n’avance plus.

Les graphismes sont très pauvres. Si les textures sont floues et baveuses, les développeurs ont mis l’accent sur les effets de lumière et de shaders dans tous les sens histoire de cacher tout ça. Malheureusement, ça se voit et on a juste beaucoup trop de reflets parasites par moments qui attirent l’œil sans que l’on ne sache s’il s’agit d’un objectif important ou bien d’un énième lens flare qui n’a aucune utilité en jeu. Les décors sont vides. Certes, quand on joue un engin censé faire un travail trop dangereux pour une personne, on peut imaginer que les zones soient bouclées et qu’il n’y ait par conséquent personne; mais là nous avons affaire à des environnements sans vie. On sent une volonté de la part de l’équipe de donner une impression de réalisme : La musique est remplacée par des sons d’ambiance, les environnements sont très proches de ce qu’on pourrait trouver en ville, en montagne ou dans un complexe minier mais cette volonté de réalisme annihile malheureusement toute identité propre à un jeu vidéo. En outre, les problèmes de clipping sont omniprésents et il arrive que les textures d’une voiture se chargent alors que vous êtes à côté d’elle depuis une minute, quand ce n’est pas la voiture elle-même qui apparaît comme par magie sur le trottoir qui une seconde plus tôt était désert.

Robot Squad Simulator n’est pas un jeu qui vous occupera bien longtemps. Avec une vingtaine de missions au total (incluant les missions d’entraînement) vous aurez fait le tour du jeu en 4 ou 5 heures. Vous pouvez vous amuser à trouver toutes les boites de jeu, 32 bonus disséminés dans chaque niveau. Mais malheureusement ça s’arrête là.Cependant, si vous jouez en mode dock, la durée de vie du jeu s’allonge considérablement puisque la caméra suivant chaque cahot du chemin emprunté, le motion sickness vous gagne très vite et il sera difficile d’enchaîner plus de deux missions d’affilée sans devoir faire une pause le temps que la nausée redescende. Le jeu a du mal à offrir autre chose qu’un laborieux parcours d’obstacles avec ça et là quelques tentatives de bravoure (par exemple, la mine qui s’écroule sur vous peut surprendre, mais on se rend compte que tout est scripté et qu’on ne risque rien…). Malheureusement ça ne suffit pas à en faire autre chose qu’un énième simulateur qui amusera plus par ses défauts que par l’ingéniosité de son gameplay.

Le budget pour ce jeu ne semble pas très élevé et on sent que l’équipe a tenté de faire le jeu le plus réaliste possible. Malheureusement, le réalisme n’est pas synonyme d’amusement, si ce n’est pour quelques amateurs d’ingénierie, ou des démineurs à la retraite nostalgiques de leur jeunesse.  Les ambitions sont là, les moyens semblent manquer et très vite, ce jeu sera oublié dans votre ludothèque.

 

Test réalisé par PUPITILOP sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire