Test : ROCKETSROCKETSROCKETS sur Nintendo Switch

ROCKETSROCKETSROCKETS

Genre : Arcade, Jeu de tir
Langues : Anglais
Développé par Radial Games
Édité par Radial Games
Sortie France : 15/11/2018
Prix : 4,49€ sur l’eShop
Taille : 170 Mo
Joueurs : 1 à 4
Age minimum : 3 ans

Site Web Officiel

Avec un titre pareil, on pourrait s’attendre à un simulateur de Guerre Mondiale où le but serait d’appuyer le plus vite possible sur un gros bouton rouge pour arroser la planète de missiles ! Heureusement ce n’est pas le cas, et c’est bien plus fun que cela ici. Le jeu est très simple : on contrôle une fusée dans le but de détruire une ou plusieurs fusées adverses en tirant… et bien vous l’aurez deviné, des fusées ! Voilà le pourquoi du comment de ROCKETSROCKETSROCKETS.

On ne nous offre aucun scénario, c’est un jeu d’arcade pur et dur, alors sans trop attendre je vais vous parler du plus important, son gameplay.

Chaque joueur contrôle donc une fusée, et celle-ci a 3 vies, sous formes de trois sphères qui lui tournent autour. Le but est ainsi de toucher son adversaire trois fois pour le détruire, ce qui paraît très simple tant qu’on a pas posé les mains sur la manette… En effet, les contrôles, bien que très basiques puisqu’ils demandent de presser peu de boutons, sont très compliqués à maîtriser au tout début. Mais ce n’est pas tout, car la plus grande difficulté est de parvenir à contrôler le vol extrêmement sensible de sa fusée, un tout petit coup de travers et vous finissez la tête en bas à l’autre bout de l’écran, difficile donc de viser votre adversaire avec précision dans ces conditions… Vos premières parties vont s’en doute ressembler à un ballet chaotique de fusées colorées qui tirent sans discontinuer dans tous les sens sans jamais atteindre leur cible, mais c’est précisément ce que le jeu veut vous faire faire, et c’est comme ça qu’il est le plus amusant. De plus, chacun de vos déplacements laisse une trace de couleur néon derrière vous qui persiste toute la partie, vous aurez donc à la fin une toile exquise de loopings, de virages mal contrôlés et de demi-tour catastrophiques, une véritable peinture digne des plus grands artistes modernes. En ce qui concerne les contrôles, il vous faudra 5 boutons : on vole avec le joystick, on active son bouclier avec L, on tire des bombes avec Y, des mines avec A, et des missiles avec B, mais vous vous rendrez vite compte que dans le feu de l’action, bien souvent seuls le joystick et B sont utilisés continuellement.

Le jeu nous propose 3 modes différents : le mode rapide où l’on peut jouer jusqu’à 4, soit contre ses amis, soit contre l’ordinateur, le mode zen où là il ne sera pas question de se battre, juste de voler à sa guise dans les décors et de dessiner de belles images avec les traînées que laisse votre fusée, et enfin le mode tournoi qui parle de lui même, là encore jusqu’à 4 joueurs. Le jeu propose également 6 maps différentes, de la classique remplie de gros objets derrière lesquelles on peut s’abriter et où l’on a la place de circuler, à une ceinture d’astéroïdes où il faudra éviter les tirs ennemis en même temps que les objets stellaires.

ROCKETSROCKETSROCKETS est complètement psychédélique : des couleurs flashy de partout, des mouvements rapides et un combat violent régi par l’art de dessiner des arcs-en-ciel derrière soi. Chaque niveau à son design propre même si les couleurs néons restent similaires et il est agréable de voir que même avec toute cette explosion de couleurs et de lumières, le travail a été savamment réalisé pour que le combat puisse se dérouler du mieux possible sans que les joueurs soient trop perdus dans ces environnements à en décoller la rétine (épileptiques s’abstenir !).

Et quelle bande-son ! Des sonorités qui rappellent les Daft Punk à leur début et qui sied parfaitement aux niveaux brillants et au carnage que les fusées causent sur toute la carte, dans un monde à la Tron.

ROCKETSROCKETSROCKETS est un jeu d’arcade qui est fait pour être joué à plusieurs, et surtout en mode TV, car la caméra dézoom très souvent pour pouvoir afficher toutes les fusées, et le petit écran de la Switch devient vite illisible. Impossible de lui donner une durée de vie, c’est le genre de titre où l’on enchaîne les parties jusqu’à plus soif, puis on s’en lasse et on y revient quelques temps plus tard, mais sa jouabilité saura plaire à tout le monde tant sa prise en main est simple et le challenge ardu !

Enfin, le jeu est uniquement en anglais, mais il n’y a rien à comprendre à la lecture, tout s’apprend en jouant, ce n’est donc pas du tout un blocage pour les personnes non adeptes de la langue de Shakespeare.

ROCKETSROCKETSROCKETS est un jeu axé pour le multijoueur, c’est là qu’il sera le plus amusant. La simplicité de sa prise en main en contraste avec la difficulté de maîtriser sa fusée et d’atteindre sa cible en font un jeu atypique qui plaira à vous et vos amis, il est parfait pour une partie rapide où l’on a pas envie de passer du temps à expliquer les règles, chacun son Joy-Con et c’est parti ! Visuellement c’est une véritable réussite, et la bande-son vient appuyer les parties avec brio. C’est donc un excellent petit jeu pour une soirée gaming entre amis, et c’est tout ce qu’on peut souhaiter de ce genre de titre !

Test réalisé par Natingle42 sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire