Test : Shmup Collection

Test : Shmup Collection sur Nintendo Switch

Test : Shmup Collection sur Nintendo Switch

Genre : Shoot ’em up
Langues : Anglais
Développé par Astro Port
Édité par Storybird
Sortie France : 14/05/2020
Prix : 14,99€ sur l’eShop, 29,99€ version boîte
Taille : 1385 MB
Joueurs : 1
Age minimum : 7+

Site Web Officiel

Les compilations de shoot ’em up, ou shmup, sont de plus en plus nombreuses sur Nintendo Switch. Après Arcade Classics Anniversary Collection de Konami, Psikyo Shooting Stars Alpha et Psikyo Shooting Stars Beta, voici Shmup Collection. Cette dernière regroupe trois jeux du studio japonais Astro Port : Armed 7 DX, Satazius Next et Wolflame. Sortis sur Steam respectivement en 2015, 2011 et 2016, ces versions Switch bénéficient ici d’un petit remaster.

Voici le détail :

Avec ARMED 7 DX, découvrez 7 missions de pur combat avec des armes personnalisables. Utilisez vos lasers, fusées spatiales et missiles en fonction des attaques. Préparez-vous et battez-vous jusqu’à la victoire !

Découvrez SATAZIUS NEXT le nouveau classique des shoot them up pour votre console. Entièrement retravaillé et animé pour encore plus de plaisir, Satazius Next vous emmène dans une galaxie lointaine. Perdu sur la planète Agano, résistez aux attaques des pirates de l’espace et sauvez l’univers de la destruction. Visez pour tuer !

Avec WOLFLAME, défendez la colonie de la planète Sig Fildonia. Votre mission est de détruire la base militaire des envahisseurs et de faire de l’opération Wolflame une campagne de résistance réussie.

Cette collection a le mérite de proposer trois jeux bien distincts qui s’adressent à tous types d’amateurs de shoot’em up.

Dans Armed 7 DX, nous affrontons une horde de robots à bord d’un mecha super armé. Les commandes sont simples : la croix directionnelle, un tir principal, secondaire et une attaque spéciale. À noter que celle-ci demande un temps de rechargement et il n’est pas possible de l’utiliser à outrance.

En détruisant nos ennemis, nous récupérons des power-up comme des boucliers, améliorations ou modules de vitesse. Notre mecha n’est pas très avantagé car il est particulièrement gros et donc une cible facile. Il faut donc faire preuve d’agilité et bien s’armer pour pouvoir progresser. Heureusement, le système de vie est avantageux puisqu’un tir n’est pas synonyme de mort. Nos adversaires devront user notre bouclier avant de nous anéantir. En d’autres termes, notre robot et gros mais costaud.

Le scrolling est horizontal et l’arrière plan assez basique puisqu’il s’agit d’un décor qui défile. Le level-design n’est donc pas très soigné mais ce n’est pas le plus important ici. Armed 7 DX nous invite plutôt à tirer sur tout ce qui bouge sans réfléchir. Véritable défouloir, il nous en fait voir de toutes les couleurs avec ces nombreux tirs et ces ennemis variés.

Satazius Next, lui, s’influence davantage de Life Force, Gradius ou R-Type avec ses vaisseaux spatiaux et environnements cosmiques. En scrolling horizontal, lui aussi, il nous embarque dans de l’action nécessitant un brin de réflexion. En effet, les décors sont vivants : grottes, éruptions volcaniques, épaves…il faut faire attention aux obstacles et aux tirs adverses.

Le gameplay se renouvelle sans arrêt avec des situations qui évoluent, quelques boss rush et des armes qui se débloquent au fur et à mesure. Les boss de fin de niveau sont énormes et demandent à la fois un temps d’adaptation et de la concentration. Voici un jeu qui devrait marquer les amateurs du genre car il représente, à mon sens, ce qu’on fait de mieux en termes de shmup.

Enfin, on change de registre avec Wolflame. Proche de Strikers 1945 ou de Twin Cobra, le scrolling est vertical et on évolue dans un registre militaire et contemporain. Il ne paraît toutefois pas très inspiré. Le level-design est répétitif et les ennemis manquent de variété. Ainsi, on affronte hélicoptères, tanks et autres tourelles. Du classique.

Les power-up sont particuliers. Ici, ils nous dotent d’un ou plusieurs drones. En fonction de la couleur de l’item, le type d’armement change et on peut bénéficier de lasers ou de missiles. Plus nous récupérons des items de la même couleur, plus la puissance de notre bonus évolue. Nous pouvons donc changer de façon de jouer en fonction du power-up récupéré.

Les décors au sol peuvent être détruits, libérant des médailles qui nous gonflent notre score. En d’autres termes, plus nous en trouvons, mieux c’est, surtout pour les amateurs de scoring. Rien à voir donc avec Satazius Next et Armed 7 DX qui n’ont pas vraiment ce  feeling arcade.

La qualité des graphismes est inégale en fonction des jeux de cette compilation. Par exemple, Satazius Next bénéficie de détails et de décors mouvants qui ont un fort impact sur notre expérience de jeu. A l’inverse, Armed 7 DX est plus sobre et moins développé. Le soft brille plus par son action non-stop que par ses visuels. Wolflame, lui, est classique dans tous ses aspects et représente le shmup militaire par excellence.

Les musiques sont plutôt bonnes et nous entraînent dans ces mondes de destruction et de guerre. Sur Armed 7 DX, c’est une trance énergétique qui accompagne notre mecha. Satazius Next propose une musique électronique plus ambiancée, à mi-chemin entre le spatial et le cybernétique. Quant à Wolflame, il s’agit d’une techno assez simple, mais efficace.

Chacun des trois jeux se décline en deux versions : originale et remasterisée. La seconde offre des graphismes améliorées, plus lumineux et plus colorées. Les patterns des ennemis sont aussi revus et modifiés, et les effets plus aboutis.

La collection s’adresse à tous les types de joueurs, du néophyte au plus chevronné. Cela se traduit par des niveaux à la difficulté large, allant de easy à insane. Si le mode facile se termine assez rapidement, le mode dément nous pousse dans nos derniers retranchements, et autant dire qu’il faut beaucoup de sang-froid pour terminer la totalité des niveaux.

Heureusement, nous bénéficions d’un mode « practice », histoire de découvrir les différents stages, tester les armes et leur différent degré de puissance, ainsi que la difficulté. Le mode « Tate » de Wolflame permet de jouer en tournant notre écran façon « portrait ». On n’a donc pas les deux bandes latérales qui viennent réduire le champ d’action lorsqu’on est en « paysage ». Pratique.

Shmup Collection est l’occasion rêvée de jouer à trois shoot ’em up d’Astro Port sur Nintendo Switch. Leur qualité est cependant inégale. Armed 7 DX est cool, Satazius Next est vraiment très bon et Wolflame, assez moyen. On oscille entre action, inventivité et simplicité. Au moins, il y en a pour tous les goûts. Néophytes et fans du genre peuvent ainsi découvrir des jeux méconnus pour un prix tout à fait correct.  Petite particularité : une idée physique limitée à 5000 exemplaires peut être commandée ici.

 

Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire