Test : Sifu sur Nintendo Switch

0 0 votes
Évaluation de l'article

Test : Sifu sur Nintendo Switch

Test : Sifu sur Nintendo Switch

Genre : Action, Combat, Beat’em All
Langues : Anglais, chinois  Sous-titres : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Coréen, Portugais, Russe, Chinois

Développé par Sloclap
Édité par Sloclap
Sortie France : 08/11/2022
Prix : 39,99€ sur l’eShop, 33,90€ version boîte
Taille : 7103,00 MB

Joueurs : 1
Age minimum : 16+

Site Web Officiel

SCENARIO

Après un premier jeu salué par la critique, Sloclap, studio indépendant Français, explore le genre Beat’em All avec Sifu. Ce dernier est un hommage aux films d’arts martiaux, qui demande discipline et exigence. Scénario classique de ce genre de film, et donc du jeu, il parle avant tout de vengeance. Ayant le choix entre incarner un garçon ou une fille, notre personnage verra son maître se faire assassiner sous ses yeux. Et aura alors pour seul objectif que de tuer les responsables de ce crime. On se retrouve alors 8 ans après, en ayant passé les dernières années à s’entraîner pour maîtriser l’art du Kung-Fu.

Notre personnage a alors 20 ans, jeune et frais, comme on dit. Prêt à en découdre. Mais nous allons voir que le système de progression le fera vieillir assez vite. Le but sera ensuite de progresser dans les différents lieux, jusqu’au boss de celui-ci, représentant un des responsables de la mort de notre maître. Puis d’accéder au boss final, ayant porté le coup de grâce de notre cher disparu. Mais outre la vengeance, le jeu s’appuie aussi sur la notion d’apprentissage, très présente dans les films auxquels il rend hommage. La progression du personnage et pouvoir débloquer de nouveaux coups est assez central dans Sifu.

GAMEPLAY

Coté gameplay, le titre propose trois niveaux de difficulté : Etudiant, Disciple, et Maître. Le mode disciple correspond à la difficulté de base pensée pour le jeu. Mais il faut savoir que Sifu est exigeant. En effet, il ne suffira pas de spammer les touches pour réussir à passer les niveaux. Enfin si, ça peut fonctionner, mais uniquement au début, et encore ! Ainsi, on peut aisément le comparer aux Dark Souls.

Il faudra étudier le pattern de l’adversaire et utiliser tout notre arsenal de prises de Kung-Fu pour en venir à bout. Mais la mort n’est pas définitive ! En effet grâce à un grigri un peu spécial, il est possible de revivre.

En contrepartie, vous allez perdre des années, ainsi la limite est fixé à 70 ans. Chaque décennie vous ôtera de la vie, mais améliorera vos dégâts. Sifu suit un schéma simple : vous allez dans le hub, puis dans les différents lieux pour se débarrasser d’un max de mob et accéder au boss de la zone. Le hub permet donc de rejoindre les différents niveaux, mais aussi d’apprendre de nouvelles techniques de combat. Il permet également d’accéder à un tableau sur lequel se trouve des indices que vous pourrez récolter dans les niveaux.


Ces indices permettent d’en savoir plus sur l’univers de Sifu. Mais ce n’est pas tout ! En effet, il est aussi possible d’en trouver des spéciaux. Comme des cartes d’accès. Permettant d’accéder à des raccourcis dans les niveaux. Vous pouvez aussi trouver des statuettes, nommées les sanctuaires. Ces dernières permettent d’améliorer votre personnage pour la partie en cours. Ainsi il vous sera possible d’upgrade votre vie, ou encore augmenter les dégâts des armes, regagner des points de vie etc.

Un système de scoring est présent, suivant vos actions, et ce score vous permettra également d’accéder à certaines améliorations. Ainsi, bien jouer vous fera progresser plus rapidement, ou de manière différente. Il est également possible de débloquer des coups de manière permanente, et donc de pouvoir recommencer une partie avec une certaine évolution du personnage. Petite mention spéciale pour le générique de début, possédant une partie jouable et qui vous explique les coups de base du jeu. Plutôt que d’être statique et ennuyeux.

GRAPHISMES ET BANDE-SON

Mais voilà, Sifu a beau être un bon jeu de Kung-Fu, le bât blesse sur le coté graphisme… Pour commencer, il faut savoir que le jeu est sorti début d’année sur PC et Playstation. Bien noté par la critique, beaucoup de monde attendait le portage Switch pour pouvoir en profiter. Il va malheureusement y avoir beaucoup de déçus ! On avait déjà pu voir une baisse de la qualité graphique sur le trailer officiel. On pouvait espérer qu’elle ne soit pas trop importante, bien qu’il faille prendre en compte les capacités de la Switch. Cette baisse est bien présente. Mais s’il n’y avait que cela… Ces polygones immondes et ces personnages carrés par exemple. Il s’avère que la fluidité ne suit pas non plus. Se retrouver en combat, déjà exigeant, et avoir une bouillie de pixels à l’écran est vraiment dérangeant. Frustrant et également rageant.

En effet, lors de notre test cette pixellisation nous a causé des ennuis lors de certaines phases. Difficile de contrer un coup quand on ne le voit pas venir ! Autant les graphismes peints peuvent être très bien, autant ici on à la désagréable sensation d’avoir fait un retour en arrière sur des consoles retro. Rajoutant à cela quelques soucis de caméra au niveau des murs, on a un combo… Perdant ! Et c’est vraiment dommage. Espérons qu’un correctif sera déployé lors de la sortie. La bande-son quant à elle colle bien dans le thème. Elle est entraînante sans être entêtante

CONTENU ET DUREE DE VIE

Si on parle d’une simple run, la durée de vie peut varier entre 10 et 30 heures. Cela va dépendre du niveau de difficulté sélectionné, mais aussi de vos capacités dans ce genre de jeu. Cependant, Sifu possède une certaine rejouabilité. Déjà, si vous voulez finir le titre jusqu’au boss final, il faudra ne pas trop se faire battre dans les précédents niveaux. Etant donné que arrivé à 70 ans, c’est le Game Over. Ainsi, cette capacité qu’à notre personne de revivre n’est pas infini. Ensuite, il y a les fameux indices dans chaque niveau. Ce qui fait que les plus assidus des joueurs, les collectionneurs et ceux aimant faire leurs jeux à 100% auront de belles heures en perspective.

D’autant plus si vous cherchez à débloquer définitivement tous les coups spéciaux ! Il peut également être intéressant pour ceux aimant les défis de vouloir refaire le jeu en difficulté Maître, une fois le soft découvert une première fois dans une plus faible difficulté. Ou bien partir directement dans cette difficulté pouvant se montrer très frustrante. Finalement, le problème, et c’est le souci de beaucoup de ce genre de jeu, c’est qu’il peut se montrer vite lassant. Sifu est donc plutôt conseillé aux fans de Kung-Fu et Beat’em All principalement.

Sifu est un très bel hommage aux films d’arts martiaux et un très bon jeu de Kung-Fu. La difficulté est là, et il faudra se montrer patient et concentré pour pouvoir progresser. Ainsi, la durée de vie dépendra de votre niveau de jeu. Le système d’évolution du personnage, que ce soit dans les techniques ou le système d’âge est intéressant et original.  Il est vraiment dommage de devoir subir cette baisse significative des graphismes, ce manque de fluidité et pixellisation pendant certaines phases de combat. En bref, Sifu Switch s’adresse aux fans de jeu Kung-Fu, et capable de faire abstraction des graphismes… On sait que la Nintendo Switch ne possède pas les capacités des autres plateformes et qu’il faut faire avec, mais on à l’impression de se faire quelque peu trahir avec ce portage et des performances bien en deça que ce que propose les autres plateformes. Mais aussi de ce que peut justement proposer la Nintendo Switch.

Test : Sifu sur Nintendo Switch

7

SCENARIO

6.5/10

GAMEPLAY

8.0/10

GRAPHISMES

6.0/10

BANDE-SON

7.5/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

7.0/10

Les plus

  • Vibrant hommage aux films d'Art Martiaux
  • Système de combat technique
  • Progression du personnage originale avec l'âge

Les moins

  • Baisse des graphismes
  • Manque de fluidité
Facebooktwitterredditpinterestmail
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires