Test : Sky Gamblers – Afterburner sur Nintendo Switch

SKY GAMBLERS – AFTERBURNER

Genre : Action, Simulation, Arcade
Langues : Japonais, Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol, Coréen, Portugais, Russe, Chinois
Développé par Atypical Games
Édité par Atypical Games
Sortie France : 07/02/2019
Prix : 16,99€ sur l’eShop
Taille : 2587,89 Mo
Joueurs : 1 à 14 en ligne
Age minimum : 7 ans

Site Web Officiel

Voici un petit jeu pour les fans d’aviation sur notre console fétiche ! Les titres incluant le mot “Afterburner” (postcombustion en français) ont toujours eu un attrait presque magnétique depuis le premier jeu du genre sur borne d’arcade en 1987. Cela dit, ce constat s’applique à toutes les simulations d’aviation, que ce soit sur console ou sur PC, ce sont toujours des titres très populaires. Le problème est que beaucoup d’entre eux se révèlent très décevants après quelques parties. Atypical Games est cependant à l’origine de bons jeux d’avions sur mobile, et le studio se paye le prestige d’avoir à son tableau de chasse les excellents Radiation Island et Battle Supremacy. Sky Gamblers – Afterburner a donc manifestement des racines d’un jeu mobile, et cela se ressent notamment dans son scénario, qui n’offre pas vraiment de quoi écrire un roman, on en apprend très peu sur notre personnage, même dans les dialogues avec les autres pilotes sur l’écran.

Mais ici l’histoire n’est pas primordiale, tant qu’il y a de quoi détruire un maximum d’ennemis dans les airs !

Parlons maintenant des contrôles. Vous pouvez faire voler votre avion de différentes façons, et le développeur se gargarise d’ailleurs d’avoir créé son jeu entièrement pour la Switch afin de profiter de ses capacités, il faut avouer que cela se voit, et que c’est un vrai plaisir de manier les engins aux Joy-con, avec une manette pro, ou bien avec le gyroscope selon nos envies. Jouer en mode portable est une très bonne expérience, qui enrichit selon moi la sensation de simulation. Je vous conseille cependant de sauter le tutoriel, qui ne vous apprendra quasiment rien et ne vous laissera pratiquement pas les commandes, c’est un choix un peu étrange et clairement raté, mais il n’est absolument pas nécessaire de nous enseigner les bases avant de foncer dans la bataille, tout est en effet très instinctif. Vous allez avoir une quantité de manœuvres à maîtriser pour éviter les missiles ennemis et contre-attaquer, et votre bolide pourra atteindre des vitesses considérables, ce qui fournit une bonne dose d’adrénaline, ce jeu a un sens de la vitesse qu’on retrouve peu ailleurs, et c’est extrêmement appréciable. Concrètement, vous aurez quatre tâches à effectuer en permanence : tirer à la mitrailleuse, lâcher les missiles une fois vos cibles verrouillées, leurrer les missiles ennemis, et faire chauffer vos moteurs pour éviter les torpilles au dernier instant. Toutes ces actions se rechargent très vite, ce qui m’amène au premier vrai problème du jeu : je n’ai jamais ressenti une quelconque impression de danger, vu qu’on nous offre des munitions infinies pour chaque mission, il suffit juste de voler assez bien pour éviter d’être percuté par un élément du décor et ainsi terminer vainqueur, même en mode difficile. La campagne vous fait faire le tour du monde, de Rio de Janeiro à Hawaii en passant par la Nouvelle Zélande, toujours dans des décors sublimes. Pour chaque mission, vous aurez à contrôler un avion différent, certains assez contemporains, d’autres totalement futuristes, qui peuvent tous êtres customisés selon vos envies. Les missions consistent à accomplir différentes tâches, telles que détruire des sous-marins, des avions ennemis ou faire exploser des bases militaires, c’est assez classique mais toujours amusant.

Une fois la campagne terminée, ce qui vous prendra entre 3 et 4 heures, vous pouvez toujours vous envoler en ligne, même avec l’aide d’un ami en coopération, et c’est une des forces du jeu, car jouer contre de vrais joueurs va vraiment mettre vos compétences à rude épreuve, la difficulté et le challenge viennent vraiment trouver leur place ici. Pour jouer à plusieurs, différents modes sont proposés, tels que match à mort, chute libre, défense d’une base, capture de drapeau et survie. Un mode “custom” est aussi proposé, identique à celui online mais contre des IA cette fois-ci, légèrement plus facile donc. Enfin, il y a le mode libre où l’on peut voler à notre guise et s’entraîner par exemple à éviter les gratte-ciels à la seconde prêt. Dans chaque mode, on peut gagner de l’argent qui servira à acheter de nouveaux avions et des missiles plus puissants qui serviront ensuite à défier le monde entier en ligne !

Les effets sonores de Sky Gamblers – Afterburner sont excellents, il est très excitant de booster les moteurs à leur puissance maximale pour dépasser le mur du son et entendre l’explosion si caractéristique qui s’ensuit. De même, voler face à un ennemi et entendre les balles ricocher sur la carlingue apporte des sensations accrues, encore plus si l’on joue au casque.

Visuellement, le travail est fait correctement, les avions et les environnements sont modélisés avec minutie, on peut placer la caméra dans le cockpit pour voir les commandes, ou bien au niveau de la vitre pour juste voir le ciel, ou encore derrière le véhicule pour mieux se localiser dans l’espace, et chacun des angles de vue est convaincant. Enfin, il y a quelques effets d’explosion et de fumées lorsque l’on finit par éliminer un ennemi, mais les développeurs auraient pu plus creuser de ce côté là tout de même, car très vite les combats finissent par se ressembler.

Comme dit plus haut, il faudra compter entre 3 et 4h pour finir la campagne, mais ce n’est qu’une infime partie du jeu et pas la plus intéressante. Sky Gamblers – Afterburner est en effet un soft beaucoup plus destiné au multijoueur, et notamment en ligne où il révèle tout son potentiel, on a enfin la sensation d’affronter de réels ennemis et la difficulté monte d’un cran.

Tant que la communauté online reste importante, la durée de vie de ce jeu est infinie si l’on aime ce genre si particulier !

Sky Gamblers – After Burner est un jeu d’avion très correct avec un potentiel d’amusement conséquent si l’on aime jouer en ligne et tant que la communauté est présente. Atypical Games sont des habitués des jeux mobile, souvent un peu plat, mais ils ont fait un réel effort ici pour nous offrir un titre décent qui saura retenir les amateurs du genre pendant de longues heures. Certes, la campagne est très simple même en mode difficile, mais le challenge va apparaître lorsqu’on va affronter de vrais joueurs en online, et ce ne sera aussi aisé ! Ce n’est certainement pas le meilleur jeu d’avion auquel j’ai joué, mais clairement pas le plus mauvais non plus, et il a été taillé sur mesure pour la Switch alors il est extrêmement agréable à jouer sur la console de Nintendo, encore plus en mode portable ou l’aspect simulation est décuplé.

Test réalisé par Natingle42 sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire