Test : Skyscrappers sur Nintendo Switch

Skyscrappers

Genre : Arcade, Combat, Action
Langues : Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol
Développé par Ground Shatter
Édité par Ground Shatter
Sortie France : 29/10/2018
Prix : 8,99€ sur l’eShop
Taille : 953 Mo
Joueurs : 1-4
Age minimum : 12

Site Web Officiel

Concurrents, concurrentes l’heure est au combat ! Du bas du gratte-ciel qui s’effondre au-dessus de vos têtes, combattez vos adversaires et progressez le plus haut possible ! Tous les personnages proviennent de pays différents, et n’ont qu’un seul but en tête, devenir le meilleur combattant. Qui de Philéas, Solène, Jessica ou Kichirou, incarnerez-vous ?

Skyscrappers est donc un versus fighting, qui a pour originalité son arène qui n’est autre qu’un immeuble en effondrement ! En effet, les joueurs se battent sur des débris, qui tombent et tournent pendant leur chute. Il y a tout de même des plateformes fixes, à différents étages. Vous l’aurez compris, votre objectif est de battre tous vos adversaires. Mais si vous souhaitez terminer sans effusion de sang, vous avez la possibilité de gagner, en arrivant en premier tout en haut de la tour ! La prise en main du jeu est vraiment très intuitive, il n’y a que deux boutons utilisés. L’un pour sauter et l’autre pour asséner un coup, le joystick servant à diriger notre personnage, et justement, à propos ces derniers ils sont au nombre de 4. Chacun d’entre eux possède une arme différente, malheureusement il n’y aucune différence de statistiques entre eux.

Le joueur a donc une barre de vie et une spéciale, qui se remplie si l’on exécute plusieurs coups spéciaux à la suite. Par exemple, faire une frappe au sol ou bien rebondir sur un objet qui tombe. Une fois, la jauge pleine deux choix s’offrent à vous. Le premier utiliser son pouvoir pour sauter en hauteur, sur une longue distance, et le second foudroyer tous les ennemis se trouvant dans la zone proche de vous. Ici encore pas de différences entre les persos, niveau coup spécial pas de jaloux tout le monde possède le même.

Pour réussir à atteindre le haut de l’immeuble, il va falloir sauter un peu partout. Effectivement, pour atteindre un point en hauteur, il faut se déplacer de plateforme en plateforme. Plus l’objet sur lequel le joueur court est vertical, plus son saut sera haut. De plus, rebondir sur de petits objets, vous font sauter plus haut également. Attention cependant à ne pas prendre de retard sur vos adversaires !  Une fois sorti de l’écran, vous perdez toute votre barre spéciale, mais aussi un petit peu de vie.

Sachant que le gameplay du jeu pousse la caméra à aller de bas en haut, les créateurs ont eu une excellente idée. Permettre au joueur de tourner l’écran de sa switch à la verticale et c’est un grand oui ! La prise en main du jeu est réellement agréable lorsque l’on joue avec ce mode. Il est tout de suite beaucoup plus simple de gravir les étages de l’immeuble. Cependant, cela n’est bien que pour le mode portable de la switch, là encore, il vous faudra être inventif, pour pouvoir faire tenir votre console. Un bon point original, qui malheureusement comporte quelques défauts.

Du côté des graphismes, le jeu est dans un style sobre et proche des architectures réelles. Les personnages ont leur propre animation et leur identité visuelle. Niveau décor, les arrières plans sont plutôt jolis et fidèles à la ville qu’ils représentent. On peut reprocher au jeu, un manque de diversité de ces plateformes, mais aussi au niveau de ses cartes qui ne sont pas nombreuses, une pour chaque personnage. On aurait aimé découvrir d’autres villes du monde. On en retiendra donc, un manque de recherche graphique, car rien ne nous marque réellement.

Les musiques de Skyscrappers sont réussies, elles sont dynamiques et passent très bien en combat. Nous avons une musique différente pour chaque map. Elles ne sont pas exceptionnelles, mais on aime l’effort derrière. Pour ce qui est des bruitages rien à redire, chaque son correspond bien à son retour visuel.

Le jeu se divise en deux modes différents, un solo et un multijoueur. Le solo propose aux joueurs d’incarner le personnage de son choix, et de partir affronter les autres adversaires contrôlées par l’ordinateur. Pendant en tout 7 phases. Seulement cela n’est intéressant que quelques minutes, les combats se ressemblent tous et il n’y aucune histoire, si ce n’est quelques punchlines lancées à tout va. A vrai dire on se demande vraiment s’il était nécessaire de créer ce mode solo…Puisque le mode multijoueur suffit très largement au jeu.

Skyscrappers est un petit jeu sympathique lors d’une soirée entre amis ou familles, mais cela n’ira pas plus loin. Comme dis précédemment le mode solo n’est que très peu intéressant, si ce n’est pour s’entraîner. Chaque personnage en solo se termine environ en 30 min, du moins si vous ne restez pas bloqué dans un combat entre deux ordinateurs…

Du début à la fin de ce test je n’ai cessé d’être surprise mais aussi déçue par les innovations de ce jeu. En effet, lorsque l’on trouve un bon point au jeu il s’accompagne également de plusieurs autres défauts. Par exemple, les combats sont très vite répétitifs, de plus les joueurs auront vite tendance à vouloir grimper plutôt que de venir s’affronter. On réalise que le mode solo, n’est pas nécessaire au jeu. On aurait préféré à la place obtenir d’autres personnages et cartes sur lesquelles s’affronter. En clair, un petit jeu bien sympathique uniquement en multijoueur mais qui ne tiendra pas plus d’une heure ou deux…

 

Test réalisé par Maître_chèvre sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés

Laisser un commentaire