Test : Slay the Spire sur Nintendo Switch

Test : Slay the Spire sur Nintendo Switch

Test : Slay the Spire sur Nintendo Switch

Genre : RPG, Stratégie, jeu de cartes
Langues : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Coréen, Néerlandais, Portugais, Russe, Chinois
Développé par Mega Crit
Édité par Humble Bundle
Sortie France : 06/06/2019 eShop, 15/11/2019 physique
Prix : 24,99€ sur l’eShop, 44,99€ version boîte
Taille : 652,21 Mo
Joueurs : 1
Age minimum : 7 ans

Site Web Officiel

Paru sur l’eShop en juin, Slay the Spire débarque enfin dans sa version physique. Dans ce jeu, vous incarnez un des trois personnages disponibles – le Soldat de Fer, la Silencieuse ou le Défectueux – qui devra gravir la Flèche, une tour truffée de monstres et de pièges divers et variés. En cas d’échec, retour à la case départ : comme tout bon rogue-like, il vous faudra alors recommencer votre progression de zéro.

Trois personnages pour trois styles de jeux très différents.

Le scénario tient donc sur un post-it, mais n’est surtout qu’un prétexte pour la partie la plus importante du titre : le gameplay.

Une fois le personnage sélectionné, vous êtes directement envoyé dans la tour. Une partie se déroule de la manière suivante : vous devrez progresser depuis le bas de la carte pour atteindre le boss, au dernier étage. À chaque niveau, plusieurs choix vous sont laissés – combat, trésor ou même feu de camp pour vous soigner, bien que ces derniers soient plutôt rares ! En effet, vous devrez faire attention à votre vie tout au long de votre ascension, car les combats sont nombreux mais les moyens de se régénérer se font rares.

L’une de ces pièces vous sera sûrement fatale.

Les combats

Parlons maintenant du gameplay des combats : à chaque tour, le jeu vous informe de ce que les ennemis ont l’intention de faire. À vous d’agir en conséquence, mais aussi en fonction de votre main, car Slay the Spire est avant tout… un jeu de cartes ! À chaque tour d’un combat, vous pouvez jouer des cartes dans la limite de votre jauge d’énergie, puis vous défaussez le reste de votre main et laissez l’adversaire effectuer ses actions.

Enfin, vous piochez une nouvelle main, et ainsi de suite. En plus de cela, des potions pourront vous sortir de situations difficiles, par exemple en vous octroyant un bonus d’armure, bienvenue, avant une attaque ennemie. Enfin, des reliques permettront d’obtenir divers bonus passifs qui ne seront pas de trop pour affronter la menace.

Le boss est en mauvaise posture à cause du poison de la Silencieuse.

Si vous débutez votre ascension avec un deck de base composé de cartes assez faibles, à vous de l’améliorer au fur et à mesure de la partie. Vos premières possibilités seront d’effectuer des dégâts à un ennemi, ou bien récupérer de l’armure – ce qui permet de bloquer les dégâts avant de disparaître au tour suivant.

À chaque victoire, vous aurez alors la possibilité de choisir une nouvelle carte, en essayant de mettre en place une stratégie : vous possédez beaucoup de cartes vous donnant de l’armure ? Ajoutez-en donc une vous permettant de les convertir en dégâts ! Mais vous pouvez aussi obtenir de nombreux effets plus complexes : gagner de l’énergie, piocher… à vous de découvrir toutes les possibilités !

Graphiquement, le soft est assez joli, que ce soit en mode portable ou docké. Le design des personnages et monstres est très réussi, ainsi on comprend assez aisément quelles seront leurs aptitudes rien qu’en les voyant. Quant à la bande-son, elle accompagne bien le jeu mais sans être trop redondante. On peut cependant regretter le manque d’animations des personnages.

La puissance de l’attaque est peu retranscrite par l’animation.

L’interface est très pratique, aussi bien à la manette qu’en tactile. Toutes les informations sont ainsi facilement visibles et accessibles – ce qui n’était pas gagné, au vu du nombre d’éléments à prendre en compte ! Malheureusement, il y a quelques baisses de framerate, notamment sur des attaques qui font un effet de « screen-shake », mais rien de très dérangeant.

Il suffit de quelques minutes pour faire un combat, et à peine plus d’une heure pour une partie complète – sachant que chacune comporte trois zones, avec son boss à la fin. Mais pas d’inquiétude, la rejouabilité est excellente !

Tout d’abord, il vous faudra probablement plusieurs essais pour parvenir jusqu’au troisième boss et le vaincre. Mais même une fois que cela sera fait, il reste de nombreux secrets supplémentaires à découvrir. Notamment divers succès à débloquer, des défis quotidiens et des personnalisés, dont le mode Ascension et ses 20 niveaux de difficulté – pour un challenge extrêmement corsé dans les niveaux les plus élevés.

Le Soldat a malheureusement été vaincu par ce chevalier.

Une rejouabilité infinie

De plus, chaque partie est différente de la précédente. Même si vous rencontrerez rapidement les mêmes ennemis, votre style de jeu sera différent. En effet, chaque personnage a son pattern : le combat direct pour le Soldat, le poison et les nombreuses petites attaques pour la Silencieuse et la manipulation d’orbes ayant des effets passifs en fin de tour pour le Défectueux.

Mais plus encore, chacun dispose de dizaines de cartes différentes ce qui augmente encore plus le nombre d’archétypes. En plus de cela, il existe des cartes neutres et des malédictions – apportant des effets négatifs – disponibles pour tous. Ajoutez ensuite à cela les 150 reliques à trouver au cours de vos pérégrinations. Notez que si vous souhaitez partager une partie intéressante, une seed est associée à chacune, ce qui permet donc de rejouer et de faire participer vos amis avec exactement les mêmes événements aléatoires, ceci en rentrant un simple code.

Après avoir enchanté les joueurs PC, c’est donc un petit bijou qui débarque sur Nintendo Switch. Mêlant les mécaniques de rogue-like à celles du jeu de cartes à la perfection, Slay the Spire est un titre absorbant et très addictif. Avec son énorme contenu et l’aspect à la fois stratégique et hasardeux. Vous devrez sans cesse vous adapter pour faire les meilleurs choix… ou mourir, et recommencer une énième fois l’Ascension pour découvrir un nouveau style de jeu. Plusieurs dizaines d’heures de plaisir en vue !

Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire