Test : Slayaway Camp : Butcher’s Cut sur Nintendo Switch

SLAYAWAY CAMP : BUTCHER’S CUT

Genre : AVENTURE, CASSE TÊTE
Développé par BLUE WIZARD DIGITAL
Édité par DIGERATI
Sortie France : 22/03/2018
Prix : 14,99€ sur l’eShop
Taille : 316,67 Mo

Site Web Officiel

Slayaway Camp est un jeu qui rend hommage aux films d’horreur les plus clichés de l’histoire du cinéma, surtout ceux des années 80.

Dans celui-ci vous incarnerez Skullface un psychopathe machiste mais mignon qui cherche à massacrer des conseillers de camp sans méfiance et de manière la plus grotesque et violente possible.

Le jeu fonctionne sous forme de films qui sont propres à eux mêmes avec différents niveaux et différents tueurs.

Le gameplay de ce jeu est tout ce qu’il y a de plus simple, il s’agit d’énigmes et de réfléxion sur des niveaux isométriques et compacts. il vous suffira simplement de vous déplacer en glissant de gauche à droite et de bas en haut pour atterrir sur vos victimes et les massacrer. Une fois sur une victime sa vie prendra fin dans une animation aussi humoristique que brutale.

Certains obstacles dans des niveaux pourront vous aider ou au contraire vous faire mourir ou perdre, tel que des cases feux, policiers, etc… Il est également possible de revenir en arrière dans ses déplacements. La vue peut être changée afin de faciliter les déplacements et voir au dessus de la scène. Pour certains niveaux notamment les scènes exclusives les énigmes seront à résoudre en un nombre de coups donnés. De plus entre chaque niveau des minis scènes de morts vous permettront de remporter des pièces. Ces pièces seront pratiques si vous voulez débloquer de nouvelles cinématiques de morts ou de nouveaux assassins.

A savoir que pas mal de paramétrages sont modifiables, si les scènes vous paraissent trop gore, car disons le, voir un personnage se faire déchiqueter dans une machine n’est pas au goût de tout le monde, celui-ci reste changeable et vous pourrez rendre le jeu moins violent. Malgré tout, enlever cet aspect là du jeu, rendra sûrement votre expérience de jeu plus fade et moins drôle.

Il est également possible de jouer en utilisant le tactile de la console mais personnellement je trouve cela moins pratique.

Les graphismes sont très grossiers et dans un style cubique pixels qui rappelle l’univers de Minecraft, les niveaux sont assez colorés ce qui rajoute à l’humour du jeu. Le côté mignon mais également gore apporte une touche décalée qui est très plaisante ce qui crée l’univers propre du jeu.

Grâce à une généreuse sélection de morts aléatoires, les minis cinématiques proposées sont amusantes et offrent de vrais moments de rires.

L’écran de sélection de niveau nous rend un peu nostalgique car il s’agit d’une étagère remplie de cassettes VSH. Le menu option quant à lui est représenté par un téléviseur classique avec l’affichage noir et vert des téléviseurs des années 80.

Quant à la bande sonore ce sont des musiques assez clichées de films d’horreur ainsi que des bruits très exacerbés afin d’en rajouter toujours plus dans le côté grotesque du jeu. Malgré le côté violent des morts il reste hilarant sans vraiment se prendre au sérieux comme une parodie de films/jeux d’horreur.

Il y a énormément de niveaux à remplir dans ce jeu plus de 300, on pourrait penser qu’au cours des niveaux celui ci serait lassant mais au contraire, en utilisant les différents obstacles qui augmentent crescendo au cours du jeu, l’expérience reste toujours agréable et non répétitive il vous faudra faire preuve de stratégie et de réflexion tout au long du jeu pour réussir à compléter les niveaux.

 

Slayaway camp est un très bon jeu de réflexion qui reste accessible et plutôt addictif qui est rempli de références des films d’horreurs des années 80 et rendra nostalgique les plus fans de ceux-ci. Ses graphismes sympathiques et son concept simple mais efficace vous promettent un bon moment de jeu hilarant.

 

Test réalisé par Euphemya sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire