Test : South Park: L’Annale du Destin sur Nintendo Switch

SOUTH PARK : L’ANNALE DU DESTIN

 

Genre : RPG
Langues : Multi-langue Sous-titres : Français
Développé par South Park Digital Studios LLC
Édité par Ubisoft San Francisco
Sortie France : 24/04/2018
Prix : 59,99€ sur l’eShop, 44,49€ version boîte
Taille : 15197,01  MB

Site Web Officiel

South Park l’annale du destin, se déroule quelques temps après les événements du premier opus ”Le Bâton de la vérité” sorti en 2014.

Nous allons ici troquer notre panoplie du Seigneur des Anneaux pour rejoindre les rangs de la Team des Justiciers Masqués !

Un mystérieux héros masqué appelé ”Coon”, alter ego de notre adoré Eric Cartman, prétend être venu du futur pour sauver Sacripan, un chat égaré. La récompense de 100 dollars octroyée pour le retrouver, est la somme dont ”Coon” à besoin pour monter sa franchise de supers héros.

De l’autre coté comme dans le précèdent titre nous sommes ”le nouveau”, tout juste débarqué dans la ville de South Park.

Nous allons alors rejoindre la bande du Coon, composée de l’Homme Cerf Volant, Capitaine Diabète, Moustique, Super Craig & Quickie qui devront faire face au terrible professeur Thimothy et sa bande !

Si vous avez joué au premier opus, South Park l’annale du destin ne va pas vous dépayser. Nous nous retrouvons ici devant un RPG au tour par tour. La grosse nouveauté de cet épisode est que nous pouvons déplacer notre personnage et ses acolytes sur différentes cases pendant chaque tour. Nous voilà plongé dans une toute autre dimension : un RPG tactique s’ouvre devant nous, ce qui est vraiment très appréciable. Chaque coup lancé à vos adversaires vous obligera à appuyer sur différentes touches de votre manette, pour augmenter les dégâts par exemple. Cela peut paraître anecdotique, mais pour ma part je trouve que cela permet à nous joueurs, d’avoir au fil du combat des interactions avec notre Team.

Autre aspect plutôt sympa, la personnalisation de son personnage, qui est vraiment bien pensée. Nous commençons avec trois classes auxquelles viendront s’ajouter des nouvelles durant l’aventure.
L’éditeur propose énormément de choix et si le craft ne vous fait pas peur, c’est alors une tonne de possibilités de customisation qui va s’offrir à vous.

Si précédemment vous avez posé les mains sur The Division ou plus récemment sur Mario et les Lapins Crétins, vous connaissez donc le moteur de jeu maison d’Ubisoft : Snowdrop.

Et que dire ? La 2D ici est magnifique, la ville de South Park est plus vraie que nature. Les développeurs ont fait un travail monstre pour reproduire fidèlement les moindres détails de notre série TRASH !

La plupart des lieux connus sont accessibles et c’est un réel bonheur de pouvoir s’y promener librement.

Si vous êtes fan de la série télévisée et surtout de la VF, vous allez être déçu, très déçu… On nous avait promis un doublage de celle-ci, que l’on ne trouvera finalement pas… C’est dommage de nous l’avoir annoncé pour au final le voir disparaître dans la nature. On peut donc, vous recommander de jouer au titre en VOSTFR, qui possède les voix originales du dessin animé.

South Park à une très bonne durée de vie, environs une quinzaine d’heures pour finir l’aventure principale en ligne droite. Rajoutez-en une dizaine si vous voulez creuser et vous occuper de tous les à cotés et autres quêtes annexes. Le jeu regorge de clichés, par exemples la difficulté dépendra de votre couleur de peau, être noir rendra le jeu plus compliqué pendant les phases de combat. Cela peut paraître limite, mais c’est ce qui fait tout le charme du titre !

Si certains peuvent trouver l’aspect RPG du jeu anecdotique, pour ma part je le trouve simplement accessible. Devoir gérer les artefacts, les faire monter en puissance avec notre application depuis notre smartphone est vraiment intéressant et surtout sans aucune prise de tête. Nous sommes à des années lumières d’un Fire Emblem mais est-ce vraiment un problème ? NON !
A South Park péter au nez des gens vous semblera tout a fait normal !

Notons également que les deux précédents DLC sortis sur PC, PS4 et Xbox one sont présents, mais il faudra à nouveau passer à la caisse pour mettre la main dessus… Dommage cependant car le titre est proposé au prix fort sur notre petite nomade…

Que dire de ce dernier titre ? L’annale du destin est une suite tout à fait magique. La parodie de l’univers DC Comics & Marvel est absolument bien maîtrisée. Le jeu ne déroge pas la règle ! Humour sexiste, pédophilie, homosexualité… tout ce que l’on peut retrouver derrière la série d’animation est fidèlement reproduit sur notre console !
Retrouver ce plaisir sur la petite dernière de Nintendo est jouissif. Je ne peux que vous conseiller de courir sur cet opus, qui est encore plus intéressant et bien plus travaillé que ” Le bâton de la vérité ”.

Test réalisé par Jesus-La-Kalash sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire