Test : SPIRIT OF THE NORTH sur Nintendo Switch

Test : SPIRIT OF THE NORTH sur Nintendo Switch

 

Genre : Aventure, casse-tête
Langues : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Portugais, Russe, Chinois
Développé par Infuse Studio
Édité par Merge Games
Sortie France : 7 mai en téléchagrement, 12 juin en boîte
Prix : 14,69€ sur l’eShop jusqu’au 5/7/20, 30€ version boîte
Taille : 2302,00 MB
Joueurs : 1
Age minimum : 7

Site Web Officiel

Vous incarnez un renard roux dont l’histoire est liée au gardien des aurores boréales, représenté par l’esprit d’un renard féminin.
Spirit of the North est à la fois une aventure contemplative, un jeu de plateforme et jeu de réflexion. La rencontre avec l’esprit vous en apprendra plus sur les vestiges d’une civilisation. L’objectif principal du jeu est de suivre d’immenses fumées rougeâtres tout en explorant les différents paysages qui s’offrent à vous. Au fur et à mesure de vos explorations vous trouverez de nombreuses pierres gravées qui donnent des indices sur cette civilisation disparue.

Ne comptez pas sur les dialogues pour vous aider. Il n’y en a aucun. Le jeu démarre au milieu de nulle part, dans la neige, sans indication. Vous allez donc tester tous les boutons et vous rendre compte que très peu sont utiles pour le moment. Ils se débloqueront au fur et à mesure de l’aventure.

C’est à partir du chapitre 3 que votre renard pourra utiliser quelques pouvoirs. En puisant de l’énergie dans des fleurs bleues vous pourrez activer des stèles pour ouvrir un passage vers la suite. D’autres pouvoirs vous seront donnés au fur et à mesure de votre avancée dans le jeu. Vous pourrez notamment séparer votre âme de votre corps physique pour activer plusieurs mécanismes en même temps.

Les moments de plateforme/réflexion sont relativement simples. Malheureusement la maniabilité n’est pas toujours au rendez-vous. Il est impossible d’ajuster la direction du renard en plein saut.

L’ambiance de Spirit of the North est vraiment réussie. La bande-son colle parfaitement à l’esprit de contemplation et d’exploration. Les bruitages et les ambiances varient en fonction de l’évolution du jeu, surtout dans les scènes d’action. Les décors sont inspirés de paysages de l’Islande. On traverse donc des paysages enneigés, la forêt, des montagnes, des lacs…

Malgré quelques problèmes d’affichage, le renard disparaît parfois en partie dans le décor, les graphismes sont soignés. C’est aussi le cas du renard dont les déplacements sont fluides et naturels et qui s’agite les poils pour se sécher comme le ferait un renard dans la nature.

Remerciement du prêtre quand on lui rend son bâton

La durée du jeu va dépendre du temps que vous passez à explorer les paysages et de la quête annexe. Sur votre route vous croiserez quelques squelettes, dépouilles, de prêtres. Vous devrez retrouver leur bâton et leur rendre pour leur offrir le repos éternel. Cette quête secondaire offre une durée de vie supplémentaire. Sans la quête annexe comptez entre 5h et 7h de jeu. Avec vous devriez atteindre les 10h de jeu.

Spirit of the North est une mélange d’aventure contemplative, un jeu de plateforme et jeu de réflexion. Les décors et la musique servent parfaitement le côté contemplatif du jeu. Si vous avez besoin de calme, que vous aimez prendre votre temps en explorant tous les recoins des paysages vous ne serez pas déçu. Malgré quelques petits problèmes de maniabilité, ce jeu est une belle aventure qui l’on peut prolonger avec la quête annexe et où l’on peut laisser libre court à son imagination puisque ce qui entoure la civilisation n’est pas clairement définie.

 

Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire