Test : Splash Blast Panic sur Nintendo Switch

Splash Blast Panic

Genre : Arcade, Action, Combat, Jeu de société
Langues : Anglais, Espagnol, Français, Allemand, Italien, Portugais
Développé par Team KwaKwa
Édité par Digital Smash
Sortie France : 04/10/2018
Prix : 13,99€ sur l’eShop
Taille : 475 Mo

Site Web Officiel

Dépourvu de texte ou d’explication, le scénario se résume à quelques images animées qui expliquent l’invasion d’une planète, par le Djinn et sa horde de drones. Il n’en faudra pas plus pour que l’un de nos personnages se lance dans le combat pour sauver le monde.

Splash Blast Panic est un jeu d’arène jouable jusqu’à quatre joueurs, dans lequel le but sera d’éjecter ses adversaires hors du terrain, à la manière de la série Super Smash Bros. Pour se faire, les personnages jouables sont armés d’un pistolet à eau dont les projectiles poussent les victimes, ainsi que d’un jetpack qui leur permet de se déplacer sur l’écran. Ce mode de jeu donnera lieu à des ballets aériens et on remarquera très vite que le sol est l’endroit où on se retrouve le moins lors des parties.

Différentes armes vont apparaître lors des duels pour pimenter le gameplay, comme l’arrosoir, les bombes à eau, le bouclier, le canon laser qui provoquera un véritable hydrocanon dont Tortank serait fier, et bien d’autres encore. Autre capacité, la charge vers le sol qui permettra d’expédier les adversaires dans les abysses, parfois en se sacrifiant dans le processus. Dernière munition à leur pistolet, chaque personnage dispose d’un coup spécial que l’on peut déclencher une fois la jauge en question remplie. Ce dernier, très puissant si il fait mouche, peut s’avérer être un atout majeur pour retourner la situation.

Le jeu dispose de 2 modes de jeu : Arcade qu’on peut considérer comme un mode histoire et Versus pour jouer contre des ordinateurs ou vos amis en local. Le mode Arcade conserve toujours le même schéma. Le premier niveau sera un 1vs1, le deuxième sera un niveau de scoring où il faudra survivre tout en abattant le plus de drones possible pour accumuler un maximum de points, un autre niveau sera un 2vs2, un 1v1v1v1, bref, en finissant une fois ce mode, on a fait une bonne partie des combinaisons possibles lors d’une partie. Bien sûr, en fonction du niveau de difficulté, les ennemis auront plus de vie (donc à éjecter plus de fois hors du terrain), les drones auront des armes bien plus redoutables à esquiver et le boss de fin gagnera une forme supplémentaire. Finir une fois le mode arcade sans mourir est un premier pas vers la maîtrise du jeu.

En effet, la prise en main, résumée par un tutoriel d’une minute, est loin d’être aisée. L’utilisation du jetpack qui est au coeur du déplacement dans ce jeu, est particulièrement déroutante. Lors de vos premières parties, vous aurez tendance à aller trop loin sur les côtés du terrain au point d’en mourir ou bien de charger trop proche du bas de l’écran. De plus, l’IA des adversaires a tendance à raser les limites du terrain nous obligeant à prendre des risques pour essayer de les éjecter et avec un mauvais contrôle, il est commun de se retrouver victime de sa propre charge glorieuse.

Le deuxième mode, nommé Versus, est le multijoueur : une déferlante chaotique de tirs, de ratés, d’excitation et de frustration en fonction des joueurs. La lisibilité de l’écran devient rapidement difficile avec quatre personnages. Personnalisable à souhait, que ce soit en terme de vies, d’objets, de temps de partie, nous avons la main sur les paramètres essentiels qui régissent le déroulement de la session.

Pour finir, parlons très rapidement des niveaux qui, encore une fois à l’image de Smash Bros, présentent des effets différents. De la balance géante, en passant par un jackpot de la mort ou un terrain sans plateforme, il faudra apprivoiser son environnement pour en tirer avantage et le retourner contre ses adversaires.

Comme on le voit rien que sur son icône, Splash Blast Panic est très coloré. Les décors sont détaillés et en mouvement ce qui ajoute de la dynamique à l’écran. Les personnages sont assez diversifiés mais manquent cruellement d’animation ce qui donne l’impression de contrôler des pantins au bras articulé.

Accompagnant les joutes, une musique dynamique met l’ambiance, depuis le menu jusqu’à l’écran de score. La bande originale marche parfaitement bien avec ce type de jeu et l’univers riche en couleur présenté.

Au début du soft, vous n’aurez que peu de personnages débloqués. Les autres se débloqueront en jouant encore et encore au mode arcade. Répéter cette série de stages, en boucle est loin d’être passionnant et il n’y a rien d’autre à débloquer.

Finalement, ce qui vous fera retourner sur Splash Blast Panic, c’est son multi en bonne compagnie et votre motivation à vouloir maîtriser le jeu. On regrettera l’absence de mode en ligne qui aurait pu être un plus pour jouer avec ses amis à distance ou encore le peu de terrains sur lesquels jouer..

Splash Blast Panic est un petit jeu de combat sympathique disposant de nombreux atouts comme un panel d’armes originales, des personnages colorés et mignons. Ce dernier pourra égayer vos soirées entre amis et déclencher des mouvements de panique et de fou rire. Hélas, le titre ne dispose que de très peu de contenu et sa prise en main pourra en rebuter plus d’un avant de vraiment commencer à s’amuser avec les options qui nous sont offertes. Heureusement, le jeu excelle d’avantage lorsqu’il s’agira de s’affronter entre amis et garantit de l’ambiance.

Test réalisé par Nadium sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Retrouvez nous sur :
Partagez sur vos réseaux

Laisser un commentaire