Test : Super Bomberman R Online sur Nintendo Switch

Test : Super Bomberman R Online sur Nintendo Switch

6.1

SCENARIO

5.5/10

GAMEPLAY

8.0/10

GRAPHISMES

5.5/10

BANDE-SON

5.5/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

6.0/10

Les plus

  • Le gameplay toujours solide
  • Les invités de l'univers Konami
  • Une bonne customisation

Les moins

  • L'attente pour jouer
  • Une réalisation peu reluisante
  • Absence de multi local

Test : Super Bomberman R Online sur Nintendo Switch

Genre : Action, Fête
Sous-titres : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Coréen, Néerlandais, Portugais, Russe, Chinois
Développé par Konami Digital Entertainment Co
Édité par Konami
Sortie France : 27/05/2021
Prix : 9,99€ version Premium sur l’eShop
Taille : 2454,00 MB
Joueurs : 1 – 64 online
Age minimum : 7

Site Web Officiel

SCENARIO

Bomber Royale

Si les plus anciens ont connu la série sous le nom Dyna Blaster ou Atomic Punk, tout le monde connait désormais un des pionner du battle royale: Bomberman. 38 ans après le premier opus du studio Hudson Soft, Super Bomberman R Online rallume la mèche sur Nintendo Switch grâce à Konami ! En effet, cet épisode exclusivement online reprend la base de la version sortie pour le day one de la console.

Échauffement avec un Snake !

C’est ainsi que le but reste identique: balancer des bombes pour éliminer ses adversaires afin de devenir l’ultime survivant. Choisissez votre avatar parmi les personnages emblématiques de la série ou bien piochez parmi l’une des 14 stars issues de l’univers Konami (pack premium seulement). Malgré leurs différentes caractéristiques, poser des bombes est à la portée de tous. Mais évitez quand-même de vous faire sauter !

GAMEPLAY

Posé-Dégagé

Principe inchangé depuis le début, il faut poser (ou lancer) une bombe avec A et dégager assez loin pour éviter sa déflagration.

D’entrée de jeu ça peut être tendu

C’est donc sur des niveaux en damier que vous découvrirez les joies de la stratégie. En effet certains murs étant incassables, vous devrez utiliser la capacité spéciale de votre personnage avec B (accélération temporaire, malus si on vous touche,…) pour mettre toutes les chances de votre côté. Ou bien de récupérer des bonus avant vos concurrents pour augmenter votre vitesse ou ligne d’explosion. Au cas où, un coup de poing est possible avec Y mais il n’éliminera pas vos adversaires. Si le choix d’un bon personnage avantagera votre partie (du moins au début), gardez en tête que sans petite stratégie vous risquez l’élimination rapide face à des joueurs aguerris. Joueurs un peu “bourrin”, vous êtes prévenus !

GRAPHISMES ET BANDE-SON

Pétard mouillé

Le rendu 3D des personnages est sympathique et laisse entrevoir une réalisation honnête. Malheureusement une fois en jeu, on ne distingue plus leurs détails (merci le flou) et l’on découvre des arènes modélisées sans l’intention de nous éblouir. Tout comme les explosions qui peinent à faire ressentir une forte puissance de feu.

Côté environnement sonore ce n’est guère plus encourageant. Les explosions manquent de peps et les musiques, bien qu’entrainantes, s’oublient très vite. Heureusement que l’on reconnaitra facilement les bruitages des invités Konami: une maigre consolation.

CONTENU ET DUREE DE VIE

Uniquement online, vous ne dépasserez pas l’écran titre si la Switch est en mode avion ou sans accès à internet. De plus, ne vous laissez pas tromper par le menu “Local”: il s’agit en fait du menu partie privée (créer ou rejoindre un salon jusqu’à 16 joueurs) et non d’un multijoueur local. En salon privé, vous aurez accès à 2 modes de jeu supplémentaires:

  • Grand Prix (de 2 à 6 joueurs): en équipe, explosez vos adversaires ou ramassez leurs cristaux avant la fin du temps imparti.
  • Standard (de 2 à 16 joueurs): en équipe ou chacun pour soi, le dernier en vie remporte la partie.
Tout est paramétrable

Voilà, vous êtes prêts à exploser vos amis ou le monde entier !

Bombe à retardement

Mais d’abord il va falloir attendre. Lancer une partie rapide (à 64 joueurs) sera le meilleur moyen de jouer en attendant le moins possible. Et heureusement car c’est ce mode qui permet une augmentation (rapide si votre classement est bon) de votre rang.

Et à vous les accessoires pour votre perso !

Mais avant de gonfler votre Bomber Pass, il faudra survivre le plus longtemps possible. Entre chaque round, les survivants auront une poignée de secondes pour changer de salle. Mais ce ne sera pas toujours une bonne idée car dès que la partie reprendra des blocs viendront s’ajouter sur le damier.

Et hop, tous éliminés

Une fois éliminé, le jeu vous propose de continuer à regarder la battle ou bien de retourner au menu principal pour…relancer une recherche de partie ! Pas très pratique et encore moins rapide il faut bien l’avouer.

Bombe artisanale

La partie customisation est bien remplie. Du skin de bombe aux répliques en passant par le rendu des explosion, les plus patients dépenseront la monnaie du jeu avec le sourire.

 Uniquement online, Super Bomberman R Online ne vous épargnera pas des temps de chargement/connexion assez longs. Si votre patience n’explose pas en plein jeu, son gameplay toujours aussi solide ravira les amateurs d’action avec une pointe de réflexion propre à la série. Malgré une réalisation moyenne, on apprécie les personnages issus de l’univers Konami. Leurs capacités spéciales pimentent un peu le jeu mais ne le sauvent pas pour autant.

Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire