Test : Super Chariot Édition sur Nintendo Switch

SUPER CHARIOT

Genre : Action, Aventure, Plateformes
Langues : Français – Sous-titres : Français
Développé par FRIMA STUDIO
Édité par MICROIDS
Sortie France : 10/05/2018
Prix : 19,99€ sur l’eShop, 29,99€ version boîte sur Amazon
Taille : 491,78 MB

Site Web Officiel

C’est une aventure peu commune que nous propose le Studio Microïds. L’édition Super Chariot Switch nous embarque aux commandes d’un bien curieux cortège : une princesse doit conduire le cercueil d’un défunt roi à travers les catacombes, souterrains tortueux et hostiles, afin de le mener vers une sépulture digne de lui. Digne de lui ? C’est en tout cas ce que le fantôme du roi demande. En effet, ce spectre particulièrement pénible, arrogant et avec un goût prononcé pour tout ce qui brille, n’était pas satisfait de l’endroit où il était prévu qu’il repose. Notre princesse va donc devoir trouver un lieu plus majestueux  et sera accompagnée de son fiancé, le Prince charmant, un bon gars sympa.

L’édition originale nommée Chariot est sortie en 2014, sur PC et consoles, puis vint un DLC diffusé progressivement sur les différents supports à partir de 2015. Que vaut cette version qui débarque sur Switch ? Ce jeu indépendant mérite-t-il plus de succès que celui rencontré jusqu’alors ? Doté d’une version physique, l’Éditeur et Nintendo semblent le penser, à juste titre, comme nous allons le voir.

Manœuvrer, défier les lois de la physique, calculer, anticiper, voilà ce qui nous attend. Le cercueil royal est monté sur roues, pour le déplacer il faudra le pousser ou bien le tracter à l’aide d’une corde, que vous pourrez lancer en appuyant sur le bouton R, à maintenir enfoncé tant que vous souhaitez que la dite corde reste fixée au Chariot. Vous pourrez ramener le cercueil vers votre personnage en tirant sur la corde via le bouton L. Vous devrez également monter sur l’étrange convoi afin de gagner de la hauteur et ainsi atteindre des endroits inaccessibles, en effectuant en plus des sauts de biche multiples, plein de grâce (bon d’accord, pour la grâce, on repassera). Telle Fiona dans Shrek, notre super princesse est capable de soulever un poids de vache, de faire des petits ou grands bonds en fonction de la pression sur le bouton A, de se battre au corps à corps avec son épée en appuyant sur le bouton X. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle ne fait pas dans la dentelle. Si ça ce n’est pas de la princesse qui déchire ! Enfin, une dernière commande est disponible et pas des moindres : avec le bouton Y, vous pourrez utiliser des objets vous attribuant une compétence afin de passer les zones les plus complexes. Sans trop en dévoiler, cela ira d’une paire de bottes un peu spéciale, à une bulle aux fonctions inattendues, mais aussi… suspens !

Le roi défunt est un casse-pied, si l’envie vous prend d’abandonner son cercueil afin de le laisser râler dans son coin, ne partez pas trop loin : vous serez sanctionné par un retour au dernier checkpoint activé. Pensée sympathique de la part des développeurs, vous pourrez utiliser le bouton B afin de retourner de votre plein gré (et pas à son insu) au dernier point de sauvegarde, si par malheur vous vous retrouvez coincé. Pour finir, sa royale majesté étant fan de trésors, il va donc nous demander d’en ramasser durant notre parcours, par le biais des incontournables collectables se présentant sous forme de pierres précieuses et d’objets de valeur.

Autant le niveau de difficulté peut grandement nous désavantager et nous frustrer en solo, autant c’est bien plus simple et fun en coopération ! Le 2ème joueur incarne le fiancé de notre (pas) délicate princesse, qui est équipé d’un lance-pierre, super pratique pour dégommer les vilaines bébêtes que notre couple va croiser. Il disposera également des mêmes capacités et objets que sa dulcinée, un petit tour par la boutique agrémentera également votre stock d’items. Clairement, Super Chariot est pensé pour être vécu à deux. Ce mode de jeu ouvre le champ des possibles, permet une meilleure exploitation du gameplay et des niveaux. Motivation, plaisir et rigolade puissance 9000 !

Les personnages et les décors sont dans l’esprit dessins animés, on ne cherche pas le réalisme mais des graphismes funs et colorés, dans un 2D convenant parfaitement à ce jeu de plateformes. Les décors magnifiques manquent cependant de variété, la longueur des niveaux ajoutant une certaine sensation de monotonie visuelle quand on vient de passer quelques heures dans un même environnement. A noter également un parti-pris (ou une lacune technique ?) bizarroïde concernant les saynètes et les transitions entre les niveaux de jeu, avec un aspect saccadé qui nous donne l’impression d’être dans un festival techno pourri de stroboscopes.

Par contre, malgré le peu de musiques différentes, aucune lassitude, c’est juste parfait, bien dosé et agréable à entendre. Idem pour les bruitages, un sans faute. Et, grand luxe, tout le jeu est doublé en français, sous-titres également dans la langue de Molière.

Le cercueil roulant va traverser 25 niveaux, répartis dans 5 environnements. Ne vous fiez pas à ce nombre qui peut paraître réduit : les niveaux sont longs et denses, il vous faudra de nombreuses, très nombreuses heures pour en venir à bout, surtout si vous jouez seul.

Cette édition de Super Chariot nous propose le jeu original Chariot, ainsi que le DLC intitulé Royal Gadget Pack, qui nous offre des fonctions supplémentaires nous permettant de cheminer, en domptant les éléments ou en jouant avec l’espace-temps. Il comprend également un ajout de zones cachées, de nouveaux succès et un personnage jouable supplémentaire.

Taillée pour le jeu en coopération, cette expérience bien ardue en solo, vous sera sans aucun doute facilitée si vous choisissez de la vivre à deux. En effet, pervers qu’ils sont, les développeurs nous ont concocté des mécanismes de progression à la limite du malhonnête, pauvres de nous.

Vous pourrez vivre cette superbe galère sur grand écran ou en version nomade, que ce soit seul ou avec un partenaire. Pour jouer à deux, il vous suffira de mettre en route une 2ème manette (la pro est bien sûr compatible) ou un joy-con avant de débuter un niveau et ainsi intégrer la partie. Vous pouvez donc alterner sans problème jeu en solo et en duo.

Ce qui est appréciable avec les studios Microïds, c’est qu’ils nous proposent des jeux originaux aux concepts qui sortent des sentiers battus. Super Chariot ne fait pas exception et le portage sur Switch apporte un plus non négligeable, avec son mode coopération vraiment bien foutu, mais aussi avec ses bonus. La qualité de réalisation est là, ça fait du bien aux yeux et aux oreilles. Malgré une certaine redondance et une difficulté un peu trop élevée en solo, c’est un jeu à découvrir ou redécouvrir, dont vous profiterez à 100% en partageant l’aventure, ce qui vous évitera d’être gagné par le découragement dans les zones trop compliquées. De même, jouer en duo permet de ne pas être lassé par une mécanique répétitive et par des visuels variants peu dans les niveaux d’un même environnement.

Les moments les plus plaisants resteront ceux en coop, où nous avons crisé, tout en étant pliés de rire devant notre inaptitude à mener le chariot, avec cette intense satisfaction ressentie alors que l’on parvient à prendre le dessus lors des situations périlleuses.

Cette aventure épique est chaudement recommandée !

Acheter le jeu au meilleur prix ici

Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire