Test : Super Mario Party sur Nintendo Switch

SUPER MARIO PARTY

Genre : Jeu de société, Jeu de plateau
Langues : Japonais, Anglais, Espagnol, Français, Allemand, Italien, Néerlandais, Russe, Coréen, Chinois
Développé par Nintendo
Édité par Nintendo
Sortie France : 05/10/2018
Prix : 59,99€ sur l’eShop, 59,99€ version boîte
Taille : 2700 Mo

Site Web Officiel

Entre deux aventures rocambolesques, Mario et ses amis font une petite pause et décident de déterminer lequel d’entre eux est la véritable superstar, seulement ce n’est pas chose aisée de trancher… Notre moustachu a alors une idée : réaliser une grande fête où un jeu sera organisé pour tous, et le grand gagnant sera désigné comme la plus grande star ! Pour diriger la partie, Toad et Toadette se portent volontaires pour jouer les arbitres, mais c’est à ce moment précis que Bowser et sa clique débarquent, car ils veulent eux aussi prétendre au titre de superstar. D’un commun accord, Kamek est aussi désigné comme arbitre pour assurer l’impartialité entre les gentils et les vilains, et c’est ainsi que les jeux pour couronner la véritable star commencent !

Tout le royaume champignon va pouvoir se défier dans la joie et la bonne humeur, Toad sera le narrateur, Toadette se chargera de distribuer les étoiles nécessaires à la victoire, et Kamek posera des pièges un peu partout pour pimenter la partie. Seul ou à plusieurs, on va ainsi célébrer les 20 ans de la licence sur Nintendo Switch, dans une version qui n’a pas à pâlir face à ses prédécesseurs.

Super Mario Party reprend les bases de la licence, même jusque dans son titre où pour la première fois aucun numéro ou sous titre n’apparaît, juste ce “Super” qui va assez bien résumer le jeu à lui seul. Comme de coutume, après avoir choisi notre héros et nos adversaires, on a plusieurs modes de jeu, le plus important étant le mode jeu de plateau, on peut aussi choisir de juste jouer à des mini-jeux, et deux nouveaux styles font leur apparition dans cet opus : la scène rythmique, où des mini-jeux testeront votre sens du rythme, et l’excursion en rafting, où il faudra être coordonné avec votre équipe pour faire avancer votre radeau en ramant avec votre Joy-con et réaliser des mini-jeux en coopération pour parvenir à arriver au bout de la rivière ! On va maintenant se concentrer sur le plus gros morceau, le mode Mario Party que l’on connaît tous. Le but est de collecter le plus d’étoiles possible, c’est ce qui vous octroiera la victoire, mais également des pièces puisqu’elles pourront départager deux adversaires ayant le même nombre d’étoiles à la fin de la partie, ou bien vous permettre d’acheter des objets et des étoiles. Toadette, qui transporte les étoiles, peut se placer aléatoirement sur le plateau de jeu, et lorsqu’on a la chance de passer sur sa case, elle nous confie une étoile en échange de 10 pièces avant d’aller se positionner ailleurs.

Quatre plateaux de jeux différents sont disponibles, chacun avec leurs spécificités et des événements propres, et on peut choisir de lancer une partie plus ou moins longue en sélectionnant 10, 15 ou 20 tours (soit entre environ 1h, 1h30 ou 2h). Quel que soit le plateau choisi, il y a différents types de cases sur lesquelles on peut atterrir : les cases bleues qui vous rapportent des pièces, les rouges qui vous en enlèvent, les points d’exclamation qui déclenchent un événement, comme passer dans un tuyau ou se faire attaquer par un monstre du décor, les champignon qui vous offrent un objet, les cases alliés qui vous assignent un compagnon qui vous permettra de tirer un deuxième dé pour avancer plus vite, les VS qui mettront en jeu les pièces des participants, et les cases chances qui peuvent vous rapporter de gros cadeaux.

Mais ce n’est pas tout, car sur chaque plateau il y a différents personnages et éléments de décor qui, lorsqu’on leur passe devant, peuvent nous proposer d’acheter des objets, ou bien d’en voler à nos adversaires, ou nous faire gagner de précieux bonus. Au tout début de la partie, on tire chacun un dé en secouant le Joy-con pour définir l’ordre de jeu de chaque tour, et dès lors la partie peut commencer. Avant de démarrer votre tour, vous avez le choix entre utiliser un objet si vous en avez, observer le plateau pour voir dans quel sens il vaudrait mieux que vous partiez, et lancer un dé, dès que c’est chose faite, votre personnage avance sur les cases et vous pouvez choisir dans quel sens partir lorsqu’il y a un croisement jusqu’à ce que le nombre de déplacements indiqués par le dé soit atteint, en espérant tomber sur une bonne case. Dès que chaque joueur a fini son tour, un mini-jeu se déclenche, il peut s’agir d’un affrontement entre tous les participants, deux contre deux ou un contre trois, la position des personnages sur les différentes cases bonus ou non définissant cette sélection. Dans ce Mario Party, 80 mini-jeux inédits sont proposés et ils mettent tous à profit l’utilisation des Joy-con, c’est pour cela que la manette pro ne peut être utilisée pour jouer, il faudra en effet bien souvent remuer le Joy-con dans tous les sens, ce qui ne serait pas vraiment pratique avec une grosse manette en main… A l’issu du mini-jeu, le ou les gagnants remportent des pièces, et un nouveau tour commence.

Dans les derniers tours, Toad demande l’avis d’un personnage événementiel du plateau de jeu sur qui remportera sûrement la partie, et il offre un objet à cette personne pour l’encourager, tout en doublant le nombre de pièces gagnées et perdues sur les cases bleues et rouges. Kamek vient également mettre son grain de sel en transformant les cases VS en cases catastrophes, les malchanceux qui atterriront dessus prendront alors le risque de perdre des pièces ou pire, des étoiles… La partie devient ainsi beaucoup plus rythmée vers la fin, et le challenge est encore plus de taille ! Lorsqu’enfin tous les tours sont terminés, Toad et Toadette vont accorder deux étoiles bonus selon différents critères (celui ou celle qui a gagné le plus de pièces, qui a été le plus malchanceux, qui s’est le plus déplacé, qui a le plus utilisé d’objet…) et vont finalement annoncer les scores et désigner la superstar !

 

On pouvait s’y attendre pour un titre de chez Nintendo, mais ça ne fait pas de mal de souligner que le jeu est magnifique, autant sur l’écran de la Switch que sur TV, tout est coloré, net, précis, du même niveau que Mario Odyssey. Jusque dans les mini-jeux, rien n’est laissé au hasard, les décors sont vivants, omniprésents, le charme opère à la perfection. Les musiques sont dignes des licences Mario et Mario Party, elles habillent et rythment les parties endiablées de tous les modes de jeu.

La galerie de personnages est bien entendu connue de tous, plus besoin de décrire tous ces héros et ces anti-héros si attachants, ils ont chacun leur design et leurs expressions propres qui font leur succès, et Mario Party ne déroge pas à la règle. Les quatres plateaux de jeu ont chacun des univers très différents, en passant de la plage au volcan, et ils donnent tous envie de les essayer tant leur réalisation graphique est aguicheuse. Tout dans ce Mario Party est capable de nous rendre accro, et la direction artistique y est aussi pour beaucoup !

Prévoyez des heures et des heures de jeu entre amis sur ce Super Mario Party, autant que vous pourriez en passer sur Mario Kart, si ce n’est plus avec tous les modes de jeu proposés ! Une à deux heures passées sur un plateau paraissent en réalité très peu vu le rythme où les parties s’enchaînent, et dès qu’une est finie on ne peut s’empêcher d’exiger une revanche. Si ce mode jeu de société commence à vous lasser, pas de problème, Mario Party se transforme en jeu de rythme ou bien en aventure aquatique entrecoupée de mini-jeux coopératifs dans les modes scène ou excursion en rafting. Et si vous n’avez pas beaucoup de temps devant vous, vous pouvez toujours profiter uniquement des 80 mini-jeux proposés comme bon vous semble, il y a toujours quelque chose à faire !

Notez bien que c’est un jeu principalement orienté vers le multijoueur, les parties en solo sont plus fades, voire même quasiment injouable en mode rafting tant l’IA peut être bête à vouloir pagayer dans tous les sens… mais ça a toujours été le cœur de la licence, sinon pas la peine de s’appeler “Party”, prévoyez donc plusieurs Joy-con, il vous en faudra jusqu’à 4 pour jouer avec le maximum de joueurs. Il est possible de jouer à plusieurs sur une seule console ou bien de lier deux Switch, cependant il n’y a pas de mode en ligne pour jouer avec ses amis en mode Mario Party, on peut juste profiter de quelques mini-jeux, c’est un bémol à relever. En dehors de cela, il est difficile de trouver des défauts à ce jeu, c’est une vraie réussite et un des meilleurs titres de la série !

Super Mario Party est un chef d’oeuvre du party game sur Nintendo Switch, le jeu renoue avec ses plus grands prédécesseurs tout en offrant de nouvelles possibilités bienvenues. La série fête donc ses 20 ans avec un titre plus que solide, hautement addictif, et qui sait parfaitement tirer profit des fonctionnalités de notre console favorite. Peut on regretter que le jeu soit jouable uniquement avec des Joy-con ? Pas vraiment, tant l’expérience en serait gâchée avec une simple manette en main, en cela Super Mario Party renoue avec les meilleurs jeux usant du motion gaming sur la légendaire Wii, et c’est un véritable plaisir. En dehors du manque d’un réel mode en ligne, le titre n’a que peu de défauts et saura plaire à tous les joueurs, les petits comme les grands. Nintendo nous prouve encore une fois qu’elle sait toujours faire du très beau neuf avec du vieux, qu’elle maîtrise ses codes, et qu’elle les dépasse pour que notre expérience de joueur soit toujours meilleure d’année en année, et encore plus quand il s’agit d’asseoir une bande de potes sur un canapé le temps d’une soirée à s’acharner sur leur manette, ici l’entreprise nippone aura toujours une longueur d’avance ! Vous l’aurez donc compris, c’est un immanquable, tout le monde y trouvera son compte, une ludothèque Nintendo sans Mario Party serait toujours incomplète.

Test réalisé par Natingle sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos via nos liens sponsorisés

Laisser un commentaire