Test : Syberia 2 sur Nintendo Switch

SYBERIA 2

Genre : AVENTURE, POINT’N CLICK
Langues : Français Sous-titres : Français
Développé par Microids
Édité par Microids
Sortie France : 30/11/2017
Prix : 29,99€ sur l’eShop, 21,99€ version boîte
Taille : 1324,35 Mo

Site Web Officiel

Syberia 2 reprend la suite directe laissée après le premier opus des aventures de Kate Walker. Il est donc très conseillé d’avoir joué à ce dernier avant de se jeter dans sa suite. Vous pouvez d’ailleurs retrouver le test de Syberia 1 ici.

Ce deuxième volet vous mène au travers de la Sibérie à bord du train mécanique de Hans Voralberg, en sa compagnie ainsi que celle de l’automate Oscar. Leur objectif d’atteindre la lointaine contrée de Syberia se voit compromis lorsque les protagonistes se retrouvent bloqués dans le village de Romansbourg.

Le jeu, bien que porté par des phases de recherche et d’énigme typiques de tout bon point’n click, se veut avant tout narratif. L’histoire qui vous est racontée est parsemée de dialogues, cinématiques et autres textes. Le tout d’une écriture finement réussie et à base de personnages attachants car très bien caractérisés. L’immersion de l’univers portera le joueur sans soucis dans le grand froid de la Sibérie. De plus, les séquences cinématiques sont réalisées plus que convenablement, portant la narration avec brio.

Le gameplay de Syberia repose avant tout sur la recherche et les énigmes. Point positif, puisque ces éléments se trouvent plaisants à réaliser. L’on se retrouvera à observer les différents éléments du décors afin de déceler quelconques mécanismes ou objets cachés. Le tout est simple, mais efficace et suffisant à vous faire creuser les méninges. Le rythme assez lent imposé par le jeu vous laissera ainsi profiter de moments de réflexion ou encore de contemplation de l’ambiance globale. Les déplacements peuvent cependant paraître assez lourds par de rares moments, voir confus dans cet espace mélangeant 2D et 3D.

Le point fort de ce portage est la multiplicité des commandes. Il est possible de jouer avec toutes les configurations de manettes possibles (deux joycons, joycon seul, manette pro, mode portable, mode tactile/non-docké). L’utilisation en mode tactile/non-docké se trouve être la plus agréable et la plus intuitive, se rapprochant fortement de la jouabilité originale du jeu à la souris. Cependant, le pathfinding (le chemin emprunté automatiquement par le personnage) se retrouve certaines fois à bloquer le protagoniste joueur dans le décor. Le jeu à la manette est bien moins agréable. Les passages d’une zone à une autre peuvent, dans cette configuration, se retrouver confus, dû aux changements d’axe de la caméra.

Amateurs et nostalgiques des années 2000, vous serez servi ! Syberia 2 sur Switch n’est pas un remaster, mais bien un portage du jeu original. Techniquement, l’on reste sur une œuvre vieille de près de 15 ans. Il est donc inutile de juger cet aspect là, malgré les quelques problèmes de collisions entre le personnage de Kate et le décor. Ces soucis techniques sont largement pardonnés. L’univers visuel est d’une réalisation impeccable, proposant de belles compositions de tableaux à base  de début de XXème siècle et de steampunk. Il faudra cependant se contenter du format 4/3 propre au jeu, bien qu’une option permette d’adapter le visuel au standard 16/9 actuel. Malheureusement, l’image sera étirée sur toute sa largeur, gâchant le plaisir des illustrations du concepteur et dessinateur Benoît Sokal.

Les ambiances sonores et musicales sont d’excellente facture. L’immersion est largement amené par ces souffles de vent et son sound-design global très réussi. La musique sait se faire entendre au moment opportun, sans trop de remplissage, laissant le joueur profiter de cet univers. Le doublage français (original) est aussi très réussi, porté par des comédiens de talent et expérimentés.

Syberia 2 reste sur les bases du premier opus, mais en introduisant une suite à l’histoire. Ainsi, rien de plus en contenu si ce n’est une nouvelle aventure.

On ne demande pas plus, car c’est presque 10 heures de jeu et de voyage très plaisant. L’on ne se lassera pas à découvrir chaque nouveau tableau et chaque nouvelle énigme. Le jeu sait ce qu’il doit proposer, et n’en rajoute pas de trop.

Syberia 2 sur Switch est le portage du jeu original. Il n’introduit pas de renouveau graphique ou de contenu, mais propose de nouvelles jouabilités qui s’adaptent parfaitement à la console. On pense principalement au mode tactile et non docké, qui permet de jouer où l’on souhaite et de manière très confortable. Le jeu restera toujours un point’n click culte, et ce portage vous donne l’occasion de le tester au plus vite !

Test réalisé par REILPAHC sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire