Test : Team Sonic Racing sur Nintendo Switch

TEAM SONIC RACING

Genre : Course
Langues : Japonais, Français, Allemand, Italien, Espagnol, Russe, Anglais
Développé par Sumo Digital
Édité par SEGA
Sortie France : 21/05/2019
Prix : 39,99€ sur l’eShop, 26,90€ version boîte en vente ici
Taille : 7583,30 Mo
Joueurs : 1 à 12
Age minimum : 3 ans

Site Web Officiel

C’est un pari osé que de sortir un jeu de course sur le terrain de l’indétrônable Mario Kart, et encore plus quand le héros principal en est Sonic, à l’origine mascotte de la plus grande rivale de la firme au plombier moustachu. Néanmoins, le studio Sumo Digital n’a pas baissé les bras, et a amené Team Sonic Racing au delà des consoles de Sony et Microsoft jusque sur notre Nintendo Switch. Peu de développeurs sont arrivés à maîtriser un style arcade à la perfection comme le fait Sumo, et le premier essai du studio de réaliser un jeu de kart avec le hérisson bleu (Sonic & Sega All-Stars Racing) avait été un franc succès, un véritable hommage aux héros de Sega d’hier et aujourd’hui. Après un deuxième titre encore meilleur et innovant, sans pour autant arriver à la cheville de Mario Kart, Sumo nous offre un troisième jeu concentré sur Sonic et sa clique, il va maintenant s’agir de voir si le pari est de nouveau réussi. Team Sonic Racing possède un mode aventure qui nous offre donc un peu de scénario, qui dans les grandes lignes est le suivant : Amy propose à Sonic d’aller pique-niquer entre amis, celui-ci acquiesce mais déclare qu’il a reçu d’étranges invitations pour aller faire une course sur la plage, et il tente bien élucider le mystère. Arrivés sur place, Sonic et ses amis tombent sur un curieux personnage, Dodon Pa qui lui lance un défi : être le plus rapide dans une course de véhicules, mais en équipes ! Knucles et Amy sont un peu méfiants, sentant une entourloupe louche à la Dr Eggman, mais Sonic est trop curieux et accepte le défi, à la suite de quoi Dodon Pa va les amener sur la planète Wisp pour concourir dans la première course…

Un scénario assez enfantin, mais est-ce vraiment nécessaire de faire plus compliqué pour un jeu de course ? De toute façon ce sont bien les courses d’automobiles qui vont intéresser les joueurs, et non l’histoire du titre.

Dans Team Sonic Racing, le but du jeu est donc de réaliser des courses en équipe, et de se retrouver sur le podium en team également. Chaque course vous offre deux coéquipiers que vous ne pourrez pas contrôler (sauf si ce sont vos amis qui viennent les piloter) et l’objectif sera de faire le meilleur score possible en faisant une somme de tous les points obtenus par les 3 joueurs, ces derniers peuvent s’obtenir de différentes manières, finir premier à une course ne garantira ainsi pas forcément la victoire à la fin. Pour encourager le travail d’équipe, le jeu propose différentes mécaniques qui servent à interagir avec ses coéquipiers et s’entraider, de ce fait, il sera parfois préférable de se distancer du podium pour aider un membre qui traîne la patte et ainsi faire un meilleur score à la fin de la course. Par exemple, il va être possible de faire apparaître une traînée de turbos derrière son véhicule que seuls les membres de votre équipe vont pouvoir emprunter, ou bien de redonner de la vitesse à un ami dans une situation compliquée après avoir été percuté par un objet. En dehors de ces mécaniques innovantes, Team Sonic Racing a bien sûr appris de Mario Kart, et il est possible de trouver des objets dans des caisses pour se donner l’avantage ou bien embêter ses adversaires, et là encore le travail d’équipe paye puisqu’on peut donner un item à un des membres qui en aurait plus besoin. Toutes ces petites actions remplissent une jauge d’équipe qui une fois pleine vous offrira un boost conséquent qui aura de grande chance de vous rapprocher de la victoire. Le seul bémol est qu’aucune réelle explication de toutes ces mécaniques très utiles n’est proposée aux joueurs en dehors des textes pendant les temps de chargement, ce qui est un peu dommage, un petit tutoriel n’aurait pas été du luxe.

Au niveau des modes de jeu, on trouve le traditionnel grand prix instauré par Mario Kart avec une série de 4 circuits, un mode aventure, contre la montre, customisation des véhicules et enfin le online bien évidemment. À savoir que tout peut se jouer en équipe ou bien en solo, mais comme le nom même du jeu l’indique, l’intérêt principal est de jouer avec des coéquipiers.

La bande-son de Team Sonic Racing est une suite incroyable de remix des thèmes de la série du hérisson, mais on a la plupart du temps du mal à les entendre à cause des bavardages des joueurs… Car oui, ce jeu est entièrement doublé, en français et avec les vraies voix des personnages s’il vous plaît ! C’est très amusant les premiers temps, mais malheureusement les héros ont une fâcheuse tendance à s’en balancer plein la figure pendant les courses, ce qui est assez déroutant et peut vite déconcentrer, mais il est toujours possible de les faire taire dans les options, donc pas la peine de se plaindre ici. Au niveau des graphismes il n’y a pas grand chose à redire, le jeu est très beau, la 3D est convaincante et dans la lignée de tous les jeux Sonic récents, et il est même très agréable de voir qu’il n’y a pas de baisse de framerate, alors que le titre est aussi disponible sur PS4 et One, ce qui est parfois synonyme de beaucoup de soucis pour la console de Nintendo quand les portages ne sont pas optimisés pour (on te voit Mortal Kombat 11).

Le mode aventure offre même un style légèrement différent, proche d’un visual novel où l’on voit les personnages interagir entre eux sous formes d’artworks avec des textes défilants et leur doublage par dessus, c’est surprenant mais très appréciable.

Team Sonic Racing n’est pas pauvre en contenus, il présente déjà 21 circuits, soit assez pour ne pas vite devenir monotone, puis de nombreuses pièces de véhicules sont déblocables via un système de gashapon ou en gagnant des grands prix. La customisation des bolides est d’ailleurs assez poussée, permettant de modifier jusqu’à la peinture de chaque pièce de carrosserie et de rajouter des autocollants et autres petits détails sympathiques. Au niveau des personnages jouables, toute la clique de Sonic est là, du hérisson aux Chaos, en passant par Dr Eggman et ses créations de l’enfer. Au sein des courses, la diversité des objets n’égale pas celle de Mario Kart mais n’a pas à pâlir non plus, d’autant que les mécaniques d’équipe apportent un nouveau style de jeu assez novateur. Un autre bon point à noter est que même lorsque leur difficulté est fixée sur un niveau bas, les ordinateurs sont assez combatifs, et il est rare de se retrouver en tête de course avec 5 km d’écart avec le deuxième comme cela peut être le cas chez Mario.

Difficile d’établir une réelle durée de vie ici, on a tous soit joué à Mario Kart des heures durant ou soit lâché la manette de rage après seulement quelques courses pour ne plus jamais la reprendre, alors le ressenti sera différent chez tout le monde.

Des clones de Mario Kart, ce n’est pas ce qui manque, et en général les ¾ se cassent les dents. Mais pas Team Sonic Racing. Le studio Sumo a réussi à mettre en place un nouveau système de jeu basé sur l’esprit d’équipe qui apporte un souffle de renouveau bienvenu et très rafraîchissant en usant de l’écurie Sonic, et il faut bien reconnaître que ça marche. Bien évidemment, il est encore loin le jour où un jeu pourra prétendre arriver au niveau du génie de Nintendo dans le domaine, mais celui-ci vaut le coup de s’y attarder, c’est un excellent titre pour les joueurs qui aiment se retrouver entre amis et aimeraient bien changer un peu du Mario Kart classique. Le titre est très amusant, a peu de défauts et a le mérite d’amener le hérisson sur les plates bandes du moustachu sans pour autant lui faire perdre pied, alors rien que pour ça c’est quelque chose à ne pas manquer !

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI

Test réalisé par Natingle42 sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :
Partagez sur vos réseaux

Laisser un commentaire