Test : Teenage Mutant Ninja Turtles : Shredder’s Revenge sur Nintendo Switch

Test : Teenage Mutant Ninja Turtles : Shredder's Revenge sur Nintendo Switch

8.1

SCENARIO

7.0/10

GAMEPLAY

8.5/10

GRAPHISMES

9.0/10

BANDE-SON

9.0/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

7.0/10

Les plus

  • Gameplay nerveux
  • Hommage au beat 'em up
  • Direction artistique superbe
  • Multijoueur accrocheur
  • L'univers des Tortues Ninjas et de Turtles in Time

Les moins

  • Peu de contenu
  • Boss redondants
  • Problème de lisibilité à l'écran
  • Mode histoire un peu long

Test : Teenage Mutant Ninja Turtles : Shredder’s Revenge sur Nintendo Switch

Test : Teenage Mutant Ninja Turtles : Shredder’s Revenge sur Nintendo Switch

Genre : Beat ’em up
Langues : Anglais Sous-titres : Français
Développé par Tribute Games
Édité par Dotemu
Sortie France : 16/06/2022
Prix : 24,99€ sur l’eShop, 39,99€ en version boîte
Taille : 992 MB
Joueurs : 1-6
Age minimum : 12+

Site Web Officiel

SCENARIO

De nombreux enfants ont été bercés par les Tortues Ninjas dans les années 80-90. Avec son générique badass et ses protagonistes persévérants, le dessin animé était une vraie pépite pour tous ceux qui aimaient la bagarre. Une aubaine pour les développeurs de jeux vidéo qui n’ont pas tardé à adapter les aventures des quatres chevaliers d’écailles et de vinyles sur bornes d’arcade et sur consoles. Konami a été le premier avec le fameux Teenage Mutant Hero Turtles en 1989, puis deux versions sur Game Boy, avant de nous offrir en 1992 le très réputé Turtles in Time sur Super Nintendo. Ce dernier est considéré comme l’un des meilleurs (si ce n’est LE meilleur!) jeux consacrés à nos amies les tortues. Et autant s’inspirer d’un épisode emblématique lorsque l’on décide de réadapter la franchise.

L’équipe de Dotemu, connue pour ses revival de licences vidéoludiques à succès (Wonder Boy: The Dragon’s Trap, Windjammers 2 ou Streets Of Rage 4), offre en 2022 un héritier à Turtles in Time.

Les tortues font effectivement leur come-back trente ans plus tard dans un épisode hommage mettant en avant un beat ’em up fidèle à celui des années 90. Dans Teenage Mutant Ninja Turtles : Shredder’s Revenge, l’ennemi juré de nos Ninjas préférés est de retour et prêt à semer la zizanie dans New York avec son fidèle clan des Foot. La Statut de la Liberté est de nouveau au centre de ses manigances, et Krang, en pièces détachées, est sur le point d’être réassemblé. Alors que la bande assiste avec horreur à la prise de pouvoir de Shredder, elle n’a qu’une idée en tête : sauver le monde !

GAMEPLAY

Si l’histoire est simple et sent le réchauffé, elle n’en est pas moins un prétexte pour remettre à l’ordre du jour le beat ’em up tel que nous l’aimons. Dès les premières minutes, le joueur est happé dans cette ambiance à l’ancienne, frappant à tout-va les sbires de Shredder. C’est nerveux et addictif dans sa prise en main, tout en restant accessible pour les néophytes. Les combos sont peu techniques car les combinaisons de touches restes basiques, mais cela permet d’effectuer des coups sympathiques, avec quelques classiques, comme l’enchaînement “coups de marteau” ou la projection directement vers l’écran de l’adversaire.

Combats

Il y a aussi certaines attaques chargées, sautées ou roulées, la possibilité d’esquiver, et aussi des frappes surpuissantes qui se déclenchent une fois une fois la jauge adéquate remplie jusqu’au bout. Le combattant devient alors invincible pendant quelques secondes et se déchaine comme une furie sur tous les adversaires qui osent lui mettre des bâtons dans les roues.

L’environnement joue un rôle important car certains éléments peuvent être utilisés à bon escient. Barils explosifs, caisses, écrans de télévision, caddies ou encore spots lumineux. Tout est bon pour faire envoyer valser les ennemis. Mais ces derniers ont aussi de très bonnes idées pour nous blesser. Cordes, bombes, lances, arc ou shurikens sont leurs armes de prédilection. La couleur des sbires représente leur type d’attaque, ce qui nous permet d’anticiper leur offensive lorsqu’ils apparaissent à l’écran. Ils se font malgré tout épauler d’autres types d’adversaires comme des robots, certains d’entre eux étant friands des tortues. En témoignent des moments rigolos où notre héro se retrouve coincé dans la gueule du robot, les pattes en l’air, tentant de se débattre comme il le peut.

Nostalgie

Dans ce Teenage Mutant Ninja Turtles : Shredder’s Revenge, tout fait écho aux souvenirs des joueurs nostalgiques. Les boss eux-mêmes, présents à chaque fin de niveau, ne peuvent que nous faire esquisser un petit sourire. On retrouve le duo de mutants, Rahzar et Tokka, Bebop, le Roi des rats, Tête d’Acier et beaucoup d’autres, et les combattre n’est pas de tout repos. La difficulté, en particulier dans les phases de boss, est assez élevée et beaucoup mordront la poussière. Mais la victoire est souvent à portée de main, pour peu que l’on mémorise un minimum les patterns.

Les Personnages

Les personnages jouables sont au nombre de 6 dès le début (sept en terminant le mode histoire). Nous pouvons incarner Leonardo, Michelangelo, Raphael et Donatello, mais aussi Splinter et April. Tous ont leur arme signature (ninjato, nunchaku, saïs, bo, canne et micro) ainsi que des coups spéciaux atypiques. Ils ont chacun des statistiques différentes, certains ayant plus de portée, d’autres plus de vitesse et d’autres plus de force. Chaque joueur est donc libre de choisir son style, sachant que Leonardo est le seul à avoir des statistiques équilibrées.

Multijoueurs

Le jeu fait la part belle aux combats en multi. En effet, il est possible de jouer jusqu’à 6, peu importe qui est à distance ou en local. Chacun incarne donc un des 6 personnages jouables. Autant dire qu’on se retrouve avec un gameplay encore plus dynamique et fou. Les coups partent dans tous les sens, les ennemis, plus nombreux, s’envolent au fur et à mesure de notre progression. L’idée est excellente, en revanche la lisibilité n’est pas toujours au rendez-vous, puisqu’on finit par ne plus savoir qui est qui à l’écran. Heureusement, lorsque nous sommes un peu assommés et que notre tortue est prête à passer l’arme à gauche, des pizzas sont là pour la requinquer. Et à plusieurs, un ami peut soit se dévouer pour nous donner une portion de sa vie, soit nous réanimer, quitte à être lui-même exposé.

 

GRAPHISMES ET BANDE-SON

Un des points fort de ce Teenage Mutant Ninja Turtles : Shredder’s Revenge, c’est la direction artistique, aux petits oignons. Le pixel-art est magnifique, on retrouve l’identité visuelle du Turtles in Time. C’est coloré, détaillé, plein de petits easter eggs, bref rien est laissé au hasard. Les animations sont réussies, les scènes qui servent de transition entre chaque niveau nous rappellent l’animé. Comble du bonheur, le jeu s’ouvre avec un générique et de superbes images.

Les musiques sont au top, avec non seulement le thème des tortues, celui de Shredder, mais aussi beaucoup d’allusions aux jeux de l’ère Konami. On a vraiment l’impression de faire un bond dans le temps et c’est totalement réussi. Petit bémol en revanche, les voix ne sont pas les plus réussies, et il n’y a pas de VF pour ceux qui auraient souhaité chanter le générique à tue-tête. Il faudra se contenter de l’anglais.

CONTENU ET DUREE DE VIE

Teenage Mutant Ninja Turtles : Shredder’s Revenge propose un mode histoire composé de 16 niveaux, ce qui est plutôt long pour un beat ’em up du genre. Chaque niveau se termine en 5-7 minutes, et il est possible de les refaire pour réaliser des défis ou récupérer l’intégralité des objets cachés. Ces derniers sont à donner à des PNJ qui, en échange, nous offrent des points pour améliorer notre jauge de puissance et de vie. A part cela, c’est tout ce que l’on peut faire. C’est dommage qu’il n’y ait pas plus d’éléments cachés ou de niveaux bonus.

A côté de cela, nous avons un mode Arcade permettant aux plus courageux d’enchaîner les niveaux. Le but est de faire les 16 sans mourir, ce qui n’est pas une mince affaire. Mais une fois tout cela terminé, il n’existe pas d’autres modes de jeu. Alors oui, le mode Histoire est assez “conséquent”, avec un système de progression et la possibilité de naviguer sur une carte façon Tortues Ninja sur NES, mais d’autres modes de jeu auraient été les bien venus pour favoriser la rejouabilité. Ceci étant dit, le fun est tellement au rendez-vous qu’on n’hésite pas à se refaire une partie lorsqu’on en a l’occasion.

Teenage Mutant Ninja Turtles : Shredder’s Revenge nous ramène à nos plus jeunes années et s’affiche comme le digne héritier de Turtles in Time. C’est du beat ’em up à l’ancienne, efficace et bourré d’adrénaline, mis en lumière par des graphismes superbes et des musiques excellentes.  Même s’il s’agit de fan service pur et simple, en témoignent les nombreux clins d’œil, le travail accompli ici reste très qualitatif. Les points noirs sont peu nombreux: à part le manque de lisibilité à l’occasion, le contenu limité et les boss redondants, c’est quasiment un sans faute. Alors, quel personnage allez-vous choisir ?

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI 

Test : Test : Teenage Mutant Ninja Turtles : Shredder’s Revenge sur Nintendo Switch réalisé par Mataï sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire