Test : The Banner Saga 3 sur Nintendo Switch

The Banner Saga 3

Genre : RPG, Stratégie
Langues : Multilingues Sous-titres : Multilingues
Développé par Stoic Studio
Édité par Versus Evil
Sortie France : 26/07/2018
Prix : 24,99€ sur l’eShop
Taille : 6,1 Go

Site Web Officiel

« The Banner Saga 3 » est la suite directe du précédent opus mais également la conclusion de la série ! Il est donc plus que déconseillé de commencer par ce jeu pour découvrir l’univers. Si vous faites une pause un peu longue entre deux « The Banner Saga », vous aurez le droit à une petite vidéo récapitulative !
Concernant le scénario, j’en parlerais dans le paragraphe suivant donc si vous êtes sur un des « The Banner Saga », évitez peut-être de le lire pour éviter les spoils !

Vous réussissez à atteindre Arberrang avec votre caravane et vous allez devoir maintenir à flot cette dernière ville ! Elle subit des assauts et vous devrez la défendre alors que les ténèbres sont de plus en plus proches !
Quant à Juno, Eyvind et la caravane les accompagnants, ils poursuivent leur avancé à travers l’obscurité pour réduire à néant la source de tous ces malheurs…

Le gameplay de « The Banner Saga » se veut toujours aussi varié. Pour commencer, j’ai mentionné la présence d’une « caravane » que vous dirigez dans cette aventure. Des personnes pourront la rejoindre ou la quitter. Il y aura des membres du clan qui n’auront pas d’aptitudes au combat, mais également des guerriers et des Varls qui seront comptabilisés à part.
Chaque individu représente une bouche à nourrir et vous allez devoir apprendre à gérer vos stocks de vivres pour vous assurer que tout se passe bien au cours de votre périple. Si vos réserves tombent à zéro, vous subirez des pertes (mort de faim) au sein de vos rangs. Vous aurez aussi à surveiller le moral de vos troupes. La garde d’Arberrang impliquera la nécessité de laissr un peu de répit à vos héros et donc du temps de repos. Surveillez bien la consommation de vos vivres en fonction de la tranquillité que vous choisirez de vous accorder.
Au cours de votre aventure, il y aura quelques évents et un choix à faire à chaque fois. Vous aurez des mini-scénarios qui pourront vous sembler anodins mais dont les conséquences peuvent s’avérer intéressantes ou désastreuses bien plus tard ! Notez que vous pourrez y perdre du moral par exemple si votre action déplait.

Pour les combats et il est temps d’aborder ce point ! Il s’agit d’un jeu de stratégie et il vous faudra donc bien réfléchir vos coups.
Il y a plusieurs protagonistes à déplacer sur le champ de bataille et chacun avec des caractéristiques spéciales. Vous aurez des guerriers, des lanciers, ou bien encore des archers par exemple. Les humains ne prennent qu’une case sur le plateau contrairement aux Varls qui en occupent 4, chose à prendre en compte pour les mouvements de vos unités. Vos ennemis sont aussi de taille variable !
Je vous ai parlé de particularités en fonction des classes de vos héros et j’ai eu quelques difficultés avec cette caractéristique. Par exemple, un archer doit pouvoir attaquer à distance et c’est le cas ici. Le seul problème est qu’il finit souvent dans la zone d’action de l’ennemi et je vous laisse imaginer ce qu’il lui arrive rapidement après… L’attaque à distance pour cette catégorie est assez limitée.
Petite particularité à laquelle il faudra vous faire : la singularité du tour par tour. En effet, vous ne déplacerez pas toutes vos unités d’un coup avant de laisser la main à l’IA mais une par une en alternant avec vos ennemis. En clair, au lieu de faire : Equipe Joueur – Equipe Ennemie – Equipe Joueur – etc…, vous serez ici dans un système autre. Admettons que votre team soit constituée des membres A, B et C et celle adverse de X, Y et Z. Le roulement se fera ainsi : A – X – B – Y – C – Z – A – X – etc.
Autre détail de ce système : vaincre un ennemi ne perturbe pas ce mode de fonctionnement. Mettons que vous tuiez X, le roulement se fera de la sorte : A – Y – B – Z – C – Y – A – Z – etc. L’ennemi ne perd donc pas de tour malgré la mort d’un de ses personnages et peut maintenir le même rythme d’attaque. Soyons honnête, c’est très désagréable à mon sens.
Quand il ne reste qu’un seul personnage, et ce peu importe le camp, vous passerez en mode pillage. Mettons que tout se soit bien passé dans votre équipe, ce serait l’ennemi restant qui prendrait la main par défaut et ensuite, vos guerriers qui enchainent. On est donc sur un : Z – A – B – C – Z – A – etc…
Chaque combattant possède deux jauges : une d’armure et une de vie. Vous pouvez choisir celle que vous désirez réduire. La mort intervient si c’est la barre vitale qui est à zéro. Libre à vous de faire le « bourrin » et de vous acharner en boucle sur les PV de votre adversaire ou bien de la jouer plus fine en détruisant sa défense pour plus de dégâts par la suite. Ce qui est vivement conseillé au fur et à mesure de votre progression.
Vous avez beau être dans un RPG, oubliez les barres d’expériences classiques. Le seul moyen de progresser est de tuer des adversaires. Comprenez que, si pour passer niveau 2, il faut tuer deux ennemis, chaque personnage devra en tuer deux. Ce qui fait qu’un héros ayant participé à une exécution, mais qui n’aurait pas donné le coup final, n’aura aucun « point d’expérience ». C’est assez singulier pour être souligné ici. D’ailleurs, abattre vos adversaires vous donnera un point de renommée par tête et ces derniers sont d’ailleurs essentiels au level up.
Après avoir atteint le nombre de morts imposées, vous devrez dépenser des points de renommée pour débloquer la montée de niveau. Il faut souligner qu’ils peuvent aussi être échangés contre des vivres ou des items dans les marchés. Donc prudence sur votre façon de les utiliser !
Ayant parlé d’expérience, il faut bien vous donner plus d’informations à ce sujet. En plus de booster vos compétences, vous pourrez choisir quels aspects de votre personnage vous voulez améliorer. Vous pouvez aussi les équiper d’un seul et unique objet pour booster leurs statistiques !

Il est à noter que des aspects peuvent rendre vos combats plus fastidieux. Si une de vos unités vient à tomber au champ de bataille, elle se retrouve blessée pour les prochaines étapes et vous devrez attendre quelques jours pour qu’elle retrouve sa pleine puissance. Car oui, si elle est souffrante, elle ne pourra pas frapper aussi fort qu’à son habitude. Elle aura d’ailleurs un peu moins de PV aussi. Et ça complique véritablement la tâche par moment puisque moins votre personnage a de PV, plus il frappe faiblement. Mais cela vaut aussi pour les ennemis.
Point important : perdre une bataille est possible dans le jeu et ce, sans rejouabilité derrière. Vous subirez des pertes au sein de votre caravane en plus des dommages sur vos héros.
Vous aurez un mode également de « vagues de combats ». Si vous venez à bout des trois et du boss, vous obtiendrez un objet rare ! Sachez qu’il est possible d’échanger des membres de votre équipe avec des personnages que vous n’avez pas utilisés à la première bataille et donc, avoir des guerriers en pleine santé !
Après les centaures, ce sont les dredges qui rejoignent vos rangs, ou du moins, seulement de rares cas…

« The Banner Saga 3 » n’a rien à envier à ses prédécesseurs pour sa musique et son ambiance ! Le charme de l’animation est toujours aussi présent ! Je dois avouer avoir beaucoup aimé le décor de la zone « ténèbres » dans ses couleurs et sa représentation ! Un vrai coup de cœur pour mes yeux !

Pour la musique, toujours très discrète par moment, mais les effets sonores collent toujours parfaitement aux ambiances de voyage ou de siège. Plus qu’un vrai fond musical, vous ressentirez davantage la pression de la solitude et du temps avec les simples bruitages qui ponctueront occasionnellement l’action.

En fonction de vos choix, la durée de votre aventure pourra varier ! Néanmoins, vous pourrez bien compter quelque chose comme 12-14h pour en venir à bout ! A noter que vous avez plusieurs niveaux de difficulté mais que vous serez mis par défaut en mode normal.
Je ne sais pas si c’est un jeu qui aspire à être recommencé. Les plus charmés voudront peut-être connaitre les autres choix possibles mais certains préfèreront n’avoir que la version qu’ils ont obtenue au premier essai.

Qui dit conclusion d’une série, dit impatience et donc, la lassitude se ressent moins que chez ses prédécesseurs. On sait que les réponses sont enfin toutes à portée de main à la fin de cette aventure et cela donne envie d’avancer !

Dernier opus de cette épopée viking, « The Banner Saga 3 » apportera la conclusion tant attendue à ceux ayant appréciés cette série ! Le plus difficile étant de savoir si les choix que vous avez faits vous conviendront ou si vous voulez recommencer cette aventure pour tester de nouvelles options !

Les fans de Tactical RPG trouveront sans aucun doute leur bonheur dans cette trilogie !

ACHETER CE JEU AU MEILLEUR PRIX

Test réalisé par Link Loup sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.

Laisser un commentaire