Test : Trailblazers sur Nintendo Switch

TRAILBLAZERS

Genre : Course, Sport
Sous-titres : Japonais, Anglais, Espagnol, Français, Allemand, Italien, Portugais
Développé par Supergonk
Édité par Rising Star Games
Sortie France : 15/11/2018
Prix : 26,99€ sur l’eShop, 29,99€ version boîte en vente ici
Taille : 904 Mo
Joueurs : 1 à 4
Age minimum : 3 ans

Site Web Officiel

Qu’obtiendrait-on si on mélangeait Wipe Out et Splatoon ? Certainement à Trailblazers ! On y incarne la jeune pilote Jetstream qui va faire ses premières courses en championnat dans un univers assez déjanté de lézards mechano obèses et de grenouilles pilotes de course. On va alors devoir suivre les entraînements pour espérer affronter les grands champions et participer aux différents tournois, en conduisant des bolides gorgés de peinture pour parfaire notre accélération ou ralentir les ennemis.

Le scénario ne va pas plus loin, c’est réellement le gameplay qui va faire le charme du jeu et je vais en parler maintenant.

Trailblazers est donc un jeu de course, avec un zeste d’originalité en plus : comme dans Splatoon, il est possible de jeter de la peinture sur l’environnement et cette dernière va vous permettre ainsi qu’à vos coéquipiers d’accéder à une accélération qui pourra multiplier par 5 votre vitesse ! Chaque course se fait en équipe, deux avec des couleurs différentes s’affrontent lors de trois tours de circuit et il est possible de lâcher de la peinture derrière soi en appuyant sur le bouton A pour créer une traînée qui donnera plus de vitesse à vos coéquipiers ou à vous même quand vous repasserez au tour suivant.

Si la route est suffisamment peinte de la couleur de votre team et que vous restez bien sur les traces, votre vitesse augmente progressivement, mais à l’inverse si vous retombez sur une zone vierge ou peinte de la couleur adverse, alors votre vitesse revient à la normale et il faudra vite revenir sur les traces de votre équipe pour rattraper votre retard. À plusieurs endroits des circuits, il y a des portails qui, lorsque vous les traversez, jettent une traînée de peinture devant vous pour vous faire accélérer et il est également possible de ralentir vos adversaires, soit en leur rentrant dedans comme dans Wipe Out, soit, et c’est la meilleure solution, en appuyant sur X ce qui va leur jeter une gerbe de peinture en pleine figure et les faire vaciller le temps que vous repreniez votre avance. Le but est donc bien sûr d’arriver premier, mais surtout de peindre un maximum la route pour que vous et vos coéquipiers puissiez avoir une avance considérable sur vos adversaires.

Plusieurs modes de jeu sont proposés : “histoire” qui sert d’entraînement où on suit la formation de Jetstream et où on réalise des petites missions, “coupe” où, comme dans Mario Kart, on enchaîne 3 courses pour remporter la coupe, “course personnalisée” où l’on peut jouer jusqu’à 4 en gérant soit même les paramètres des courses, et “online” où l’on peut même jouer en crossplatform avec les versions PS4, PC et XBOX One.

L’univers de Trailblazers est très coloré, thématique oblige, avec de beaux graphismes en 3D et des reflets convaincants, surtout pour rendre la matière chromée des véhicules. Les personnages sont dessinés dans un style très cartoon, tous plus déjantés les uns que les autres, mais on ne les voit que hors des courses, puisque l’habitacle des véhicules les dissimulent pendant les parties. La luminosité est maîtrisée, les effets d’ombre et de réfléchissement sur la peinture sont presque aussi bons que dans Splatoon, ténor en la matière. Le jeu existe déjà sur PC, PS4 et One, mais la version Switch n’est pas en reste, même s’il aura fallu une petite revue à la baisse des graphismes pour se conformer à l’architecture de la console de Nintendo.

Quant aux musiques, elles sont très groovy et rythment bien les courses, enrichissant encore l’univers fun et décalé.

Trailbazers est un jeu de course, difficile donc de lui donner une durée de vie, il n’a pas de fin et n’a que pour but de vous faire jouer en boucle. Même si un mode histoire est présent, il sert surtout de tutoriel et se boucle rapidement. C’est un titre qui s’appréciera beaucoup plus à plusieurs, le fait qu’il puisse être joué en crossplatform online est un point non négligeable qui va d’ailleurs dans ce sens !

Même si quelques problèmes peuvent se faire ressentir dans la maniabilité des véhicules, notamment en pleine vitesse où il est très facile de finir dans le décor, après quelques circuits les joueurs s’habitueront vite, et sauront apprécier ce concept intéressant et novateur !

Trailblazers est un bon jeu de course sur Nintendo Switch avec un gameplay nouveau et recherché qui apporte un vent de fraîcheur au milieu des nombreux titres qui proposent également de conduire des véhicules pour effectuer des courses endiablées. Même si l’usage de la peinture n’est pas aussi développé que dans un jeu comme Splatoon par exemple, il est tout de même intéressant, futé et surtout il fonctionne très bien, là où cette nouvelle mécanique aurait pu être ratée. Pouvoir jouer en ligne avec des joueurs PC, PS4 et One est aussi un gros plus et même si les commandes peuvent être parfois un peu raides, les amateurs de jeux de courses qui cherchent un autre gameplay pour varier de Mario Kart y trouveront leur compte !

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI 

Test réalisé par Natingle42 sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire