Test : Treasure Stack sur Nintendo Switch

TREASURE STACK

Genre : Action, Casse-tête
Langues : Japonais, Français, Allemand, Italien, Espagnol, Anglais
Développé par PIXELAKES
Édité par PIXELAKES
Sortie France : 01/03/2019
Prix : 17,59€ sur l’eShop
Taille : 205,52 Mo
Joueurs : 1 à 4
Age minimum : 3 ans

Site Web Officiel

Depuis des décennies, les joueurs de tous bords ont plongé dans les jeux de remplissage de lignes et de rangement de blocs (ou de bonbons comme sur un célèbre jeu mobile). Bien évidemment, l’origine de ce genre est commune à toutes les déclinaisons : l’indétrônable Tetris. Au cours du temps, une pelletée de jeux ont utilisé cette base en tentant d’y insuffler de nouvelles mécaniques pour créer la surprise, et c’est le cas du jeu qui nous intéresse aujourd’hui, Treasure Stack. Après l’annonce de sa sortie, beaucoup de fans ont vu en lui le successeur spirituel de Wario Woods sur SNES, très populaire à l’époque, ce qui a permis au petit nouveau de se retrouver sous les projecteurs, ou plutôt sous les diodes face aux fans de la vieille console de Nintendo.

Il va maintenant s’agir de voir si le jeu tient la route en comparaison avec son prédécesseur. Aucun scénario ne nous est énoncé en lançant la partie, juste un univers médiéval, et on est très vite lâché dans le gameplay.

Le but de Treasure Stack est très simple : vous devez attraper des coffres tombant du plafond et les ranger correctement pour parvenir à les ouvrir, jusque là tout va bien, mais la difficulté va vite augmenter ! Le concept du jeu est en effet simple, ce qui ne veut cependant pas dire qu’il va être facile, absolument pas même. On démarre chaque round dans une petite pièce, au dessus de notre personnage deux objets vont se mettre à descendre, cela peut être des coffres, des clés ou bien encore des items bonus comme des bombes. Les coffres et les clés sont de différentes couleurs, il va ainsi s’agir de ranger les coffres de même couleur les uns à côté des autres puis de les déverrouiller un avec la clé correspondante pour ouvrir toutes les lignes et colonnes proches, sachant qu’il vous est également possible de ramasser des colonnes de coffres pour les déplacer et réarranger votre espace. Pour accélérer votre avancée, le personnage est muni d’un grappin qui vous permet d’attraper les objets tombants du plafond pour les ramener plus vite au sol, et les ranger le temps que deux autres viennent prendre la suite, et naturellement leur descente va s’accélérer drastiquement plus vous ouvrirez de coffres. Mais le jeu est encore trop facile comme ça, alors il faut encore le pimenter un peu ! Sur le côté gauche de l’écran, une jauge se remplit constamment de blocs noirs, et lorsqu’elle est pleine, ceux-ci vont se placer au dessus de votre stock de coffres bien rangés, et ils ne pourront être supprimés qu’en ouvrant un coffre à proximité, ou bien en utilisant un bonus comme une bombe ou une lame. Au début, quand tout va relativement lentement, il n’est pas compliqué de les supprimer le plus vite possible, mais lorsque la partie s’accélère, les gérer en même temps que les coffres va devenir un vrai challenge, et c’est bien souvent eux qui vont vous faire perdre une fois qu’une des colonnes aura atteint le haut de l’écran, tout comme dans Tetris. Une fois que vous aurez perdu la partie, un nombre de pièces vous est attribué selon votre performance, et celles-ci vont débloquer des grappins ou des personnages.

Un mode multijoueur est également inclus, qui vient rajouter une bonne dose de fun, puisque le gameplay reste le même mais un esprit de compétition s’ajoute entre les participants. Un mode online est aussi disponible, mais pour une certaine raison je n’ai jamais pu trouver une partie disponible, ce qui pourrait s’expliquer par un manque de joueurs pour le moment.

Treasure Stack adopte un style rétro, comparable à celui des jeux SNES, ce qui a probablement encore plus attiré les fans de Wario Woods. La seule chose qu’il ne fallait pas rater ici est la distinction des couleurs des coffres, car tout va si vite qu’il est essentiel de pouvoir leur allouer un emplacement en une fraction de secondes, et c’est une réussite, même dans le feu de l’action on n’a aucun mal à leur trouver une place adéquate, tant que le temps nous le permet !

Du côté de la bande-son, il n’y a pas grand chose à dire, les thèmes médiévaux et les bruitages collent bien avec l’univers, mais pas de musique iconique comme celle de Tetris ici.

Treasure Stack est un jeu extrêmement fun, en solo ou a plusieurs. Il va vous falloir quelques parties pour parvenir à maîtriser correctement le gameplay et la cadence, mais il va vite devenir hautement addictif par la suite. Comme pour Tetris, vous allez enchaîner les parties pour battre votre record, et ici débloquer des personnages et des grappins (qui sont uniquement des skins différents, ils n’apportent pas de bonus ou quoi que ce soit). Tant que vous serez pris au jeu, la durée de vie sera infinie, et vous développerez une habileté de ninja pour l’assemblage des coffres, qui serait fort utile pour ranger votre logement soit dit en passant…

Des heures de parties endiablées, un mode solo, multijoueur et online ainsi que quelques items à débloquer pour apporter un léger sentiment d’accompli, voilà ce que Treasure Stack a à offrir, et c’est un franc succès !

Je dois avouer que je n’ai jamais été très fan des Tetris-like, car il est difficile de faire mieux que la perfection en la matière, et nul besoin d’en faire des copies à l’infini. Cependant, Treasure Stack n’est absolument pas une pâle imitation du jeu de briques, c’est un jeu de stratégie complexe avec des mécaniques très originales qui apportent un vent de fraîcheur dans le genre, et qu’il est fort difficile de lâcher, tout comme le maître en la matière. Le titre est redoutablement dur plus votre habileté s’améliore, créant un challenge toujours plus complexe, et qui va vous pousser à jouer des heures et des heures pour aller toujours plus loin. Autant seul qu’à plusieurs, Treasure Stack est extrêmement fun et pas lassant pour un sou, on regrettera seulement le désert qu’est le mode online pour le moment.

Test réalisé par Natingle42 sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés A
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire