Test : Violett sur Nintendo Switch

Violett

Genre : Aventure, Point’n Click
Langues : multilingue Sous-titres : multilingue
Développé par Forever Entertainment
Édité par Forever Entertainment
Sortie France : 25/10/2017
Prix : 9,99 € sur l’eShop
Taille : 761,27 Mo

Site Web Officiel

Violett, une jeune adolescente, est amenée à déménager dans une maison en plein milieu de nulle part. Très en colère contre ses parents, elle s’enferme dans sa chambre à double tour.

Quelques secondes passent et Violett est aveuglée par un objet lumineux se trouvant au fond d’un nid à souris. Elle récupère l’objet qui n’est autre qu’un talisman qui va la plonger malgré elle dans un monde étrange, dont elle est prisonnière et où elle fait face à des créatures tout aussi bizarres.

Le but d’un point’n click, c’est de progresser dans les niveaux que vous propose le jeu en interagissant avec les différents éléments dont est composé le décor.
Les créatures que vous rencontrerez auront parfois besoin de votre aide afin de pouvoir vous donner accès à la suite de l’aventure. C’est pourquoi un sac pour stocker toutes vos trouvailles sera nécessaire. Les interactions sont nombreuses et nécessitent parfois un timing précis.
Rassurez-vous, en cas de difficulté face à un l’endroit où vous vous trouvez, il est possible d’activer des conseils dans le jeu avec le bouton B.
Il est également possible de récolter des perles de différentes couleurs indispensables pour votre progression.
Il existe en tout 4 couleurs différentes : bleu clair, bleu foncé, vert et jaune.

 

Concernant la prise en main, il existe de multiples façons possibles. Vous pouvez jouer soit en mode portable, soit avec une manette ou bien juste avec vos doigts tapant sur l’écran tactile de votre Nintendo Switch. La maniabilité dépendra donc du joueur que vous êtes.
En appuyant sur mes touches afin de prendre un escalier ou encore l’envie de passer une porte, l’action ne se faisait pas ou alors que tardivement. D’autant plus que les déplacements de notre héroïne avec le joystick sont assez lents. On aimerait par moment éviter de faire un détour dans le dédale que nous propose le premier quart d’heure du jeu.
La configuration des touches telle qu’elle a été pensée laisse à désirer.
C’est pourquoi on préférera sans doute jouer en tapotant son écran, là où le calibrage semble bien plus pointu que la maniabilité un peu plus « classique ».

Les points forts du jeu sont sans conteste les graphismes ainsi que la bande sonore.
Quoi de plus normal pour une édition « remastered » ?
Une introduction animée en 2D, des décors variés où il devient difficile de distinguer les objets avec lesquels on peut interagir si l’on joue avec la flèche ou l’écran tactile.

Les bruitages collent à l’ambiance également quant à la musique, elle a son charme.
Les termes me venant à l’esprit sont : « enchanteurs », « énigmatiques », « sensibles », « fantaisistes ».

Si vous arrivez sans trop de difficulté à évoluer seul ou avec l’aide des indices du jeu, vous ne mettrez sans doute pas plus de 2 heures environ. Assez déçu car manque de background, de rencontres avec des dialogues. Lorsque vous parlez à une créature dans le jeu, une bulle tirée des bandes dessinées s’affiche avec des dessins.

Le jeu ne propose pas de contenu postgame. Le seul bonus présent dans le jeu est un journal dans l’écran-titre où il est possible de vous adonner à un peu de lecture concernant les différentes créatures du jeu. Les pages sont disséminées dans le jeu mais vous aurez très peu de mal à les trouver.

Graphisme et thème musical ne suffisent malheureusement pas à en faire un bon et agréable jeu.
Je me suis mis en tête de finir le jeu sans utiliser les indices ou d’autres solutions quelconques.
Le décor est tellement soigné mais le gameplay pas toujours au top que j’ai rapidement lâché l’affaire. D’autant plus que l’histoire ne décolle pas vraiment. Très peu d’empathie pour le personnage.
Peut-être est-ce uniquement pour un jeune public.
Si vous recherchez un point’n click qui vous fera réfléchir avec une bonne durée de vie et un background derrière, il en existe d’autres biens plus intéressants sur votre Nintendo Switch.

 

Test réalisé par Serial_Gameur sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire