Test : WARPARTY sur Nintendo Switch

WARPARTY 

Genre : Stratégie en temps réel (STR)
Langues et sous-titres : Japonais, Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol, Néerlandais, Portugais, Russe, Chinois

Développé par  WARCAVE
Édité par Crazy Monkey
Sortie France : 28/03/2019
Prix : 24,99€ sur l’eShop
Taille : 2284.85 MB
Joueurs : 1
Age minimum : 12 ans

Site Web Officiel

Bien longtemps avant les événements de Warparty, une civilisation connue sous le nom de Go’n découvrit plusieurs artefacts possédant le pouvoir de contrôler la faune et les éléments. Les dinosaures, attirés par ce pouvoir, se laissèrent domestiquer. Cependant les tribus Go’n étaient en désaccord sur son utilisation et la guerre éclata menant à leur destruction en laissant derrière eux ces puissants artefacts. De nos jours, trois individus ont mis la main dessus dans le but de mener leurs propres quêtes. Mika, de la tribu Sylvestre, souhaite trouver de nouveaux territoires pour son peuple, le Sage de la tribu Vithara, désire la disparition de l’humanité qu’il considère néfaste et Char, de la tribu Nécroma, a pour ambition de mettre fin à toute vie sur Terre. Naturellement, ils seront amenés à se rencontrer et à mener une nouvelle guerre, la Warparty.

Warcave vous propose de choisir parmi 3 nations, aux desseins bien différents, celle qui vous correspond le plus en termes de technicité et de compétences afin de régner en maître sur le territoire :

  • Les Sylvestres, la race humaine (hommes des cavernes) composée d’une tribu de guerriers qui possède la capacité de dompter les dinosaures pour les amener au combat.
  • Les Nécromas, la race des morts – vivants constituée de chamans pouvant faire revenir les morts (zombies et esprits) sur le champ de bataille.
  • Les Vithara, la race spirituelle de type elfique de ce jeu formée d’une tribu d’esprits de la forêt dont la force réside dans la faune et la flore, qu’elle peut rallier à sa cause.

Warparty conserve les codes des STR classiques. Il vous faudra rassembler des ressources (cristaux et nourriture), construire votre camp (maisons, casernes, fermes, etc.) et lever une armée prête à en découdre avec l’ennemi ! Deux types d’unités se présenteront à vous : les combattants, dont la faculté sera d’attaquer et de défendre vos terres et les « péons » (ouvriers) qui s’occuperont de la gestion de vos récoltes. Les ressources acquises durant vos parties permettent d’améliorer vos unités, vos bâtiments mais également de débloquer de nouvelles compétences (paliers de technologies). Si vous êtes novice en la matière, Warcave a pensé à tout, un tutoriel vous permettra de vous plonger dans le monde de la stratégie en temps réel et d’acquérir les bases nécessaires de son gameplay.

En fonction de la difficulté choisie (facile, moyenne, difficile et très difficile) et de votre avancée dans l’histoire, vous devrez mettre en place diverses stratégies pour faire face aux attaques des ennemis environnementaux, à la montée en puissance de tribus adverses et surtout à veiller à la croissance de votre clan.

Warcave et Crazy Monkey Studios proposent aux joueurs un système de roulette servant de menu pour les choix de construction ou la formation d’unités. Cet outil est très bien pensé et permet une prise en main rapide de ses fonctions.

Sur la carte (mini-map), vous retrouverez la localisation de plusieurs sanctuaires. Une fois capturés, ces sites spirituels permettent à votre tribu d’invoquer de puissants sorts, via des points de magie qui augmenteront avec le temps. Vous pourrez ainsi lancer un sort de tornade sur les ennemis, de protection sur vos structures, de boost pour vos alliés et plus encore!

Warparty propose aux joueurs une qualité graphique ne répondant pas aux standards de l’industrie actuelle. En effet, le rendu est équivalent à des STR (connus) sortis il y a de cela une dizaine d’années, ce qui pourrait plaire aux joueurs recherchant des graphismes « old school ». Concernant les unités, on ne les distingue pas suffisamment les unes des autres (pas de signes distinctifs marquants) ce qui entrave le gameplay lors de leur sélection (combattants sur le champ de bataille ou péons dans le camp). Seule la tribu Vithara se démarque avec des unités différenciées. Contrairement aux symboles des ressources, clairement identifiables, celles qui composent les unités et certains textes seraient à revoir. Un léger manque de lisibilité qui affecte l’expérience de jeu en début de partie. Les environnements sont variés (temple aztèque, jungle, désert voire monts enneigés) mais l’éditeur aurait pu encore augmenter le degré d’immersion des décors, pour ajouter de la valeur ajoutée à son jeu et ainsi estomper les textures minimalistes.

La bande-son est composée d’une seule musique à consonance exotique, avec des instruments de type xylophone, qui n’est pas désagréable mais assez répétitive. Une mélodie propre à chaque tribu aurait été appréciable. Concernant les voix, bonne surprise, elles sont présentes (en anglais) dans le mode histoire (campagne), lors de cinématiques et au travers des dialogues entre les personnages du jeu.

Warparty propose différents modes de jeu afin de satisfaire les envies de chaque joueur : Tutoriel, permettant d’apprendre les bases du gameplay.

  • Mode campagne, qui reprend l’histoire de la tribu que vous souhaitez suivre et dont les objectifs à réaliser sont imposés par le jeu.
  • Mode escarmouche, dans lequel le joueur choisi l’intégralité des paramètres de sa partie (carte, nombre de tribus, ennemis, difficulté et objectifs)
  • Mode survie, où de nombreuses vagues d’adversaires afflueront sans cesse jusqu’à ce que votre camp se retrouve décimé ou que vous souhaitiez quitter la partie

En bon STR, les heures passés sur une partie dépendront du temps que vous souhaitez lui consacrer, de la difficulté que vous allez choisir, de votre capacité de gestion et des stratégies que vous allez élaborer pour mener à bien vos objectifs et mener votre camp à la victoire.

Malheureusement, il n’existe pas de sauvegarde en cours de partie de campagne, seule la progression en fin de chapitre est sauvegardée et celle des escarmouches, ce qui impose donc au joueur de finaliser ses objectifs avant de mettre fin à sa partie.

Warparty propose une parfaite alliance entre un style STR classique (différentes factions possédants chacune leur façon propre de jouer), une touche de fantastique et la présence de dinosaures. À travers ces critères, les possibilités auraient pu être infinies mais le jeu manque de profondeur et de contenu. On attend de Warcave et Crazy Monkey Studios la mise en place dans le soft de nouvelles compétences ou unités comme, par exemple, l’apparition de cibles volantes (les ptérosaures). On constate que l’éditeur prend en considération les remarques des joueurs, aussi bien lors de bêta-tests que depuis la sortie officielle du titre car il a déjà proposé une mise à jour corrective pour satisfaire son public.

En résumé, il suffirait de peu de choses pour que Warparty devienne un classique du STR.

 

Test réalisé par Herzekiel sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire