Test : Akash – Path of the Five sur Nintendo Switch

Test : Akash – Path of the Five sur Nintendo Switch

Genre : Histoire à choix multiples
Langues et sous-titres : Anglais
Développé et édité par TRUANT PIXEL
Sortie France : 26/09/2019
Prix : 26.90€ sur l’eShop
Taille : 2155,87 MB
Joueurs : 1
Age minimum : 16 ans et plus

Site Web Officiel

Il était une fois …

Au fin fond de la forêt de Zamarid se trouve le village d’Akash, où les Al’wan résident. Ce peuple a la faculté de contrôler l’un des cinq éléments de base : l’eau, le feu, la terre, l’air et la lumière. De part leur génétique, peu de Al’wan femmes naissent et leur population se voit décroissante au fil du temps. Ils ont alors décidé de se rapprocher du peuple « humain » le plus proche, celui du village de Haven, afin de remédier à cela.

En somme, par la présence de conflits millénaires, les humains restent malvenus auprès du peuple élémental et les relations se marchandent. Contrairement aux hommes, les femmes possèdent la faculté de contrôler les 5 éléments et ce, jusqu’à l’âge de 20 ans.

Il a fallu 200 ans pour qu’une naissance féminine de sang pur voit le jour : Aurora. Par conséquent, sa rareté fait d’elle un « objet de convoitise » parmi son peuple, mais également des contrées voisines. Lors de son 20ème anniversaire, une Al’wan doit réaliser deux choix : désigner l’homme avec lequel elle souhaite se marier et fonder une famille mais également adopter définitivement l’un des cinq éléments et oublier les autres.

Cher journal intime …

TRUANT PIXEL propose un jeu d’histoire dans le lequel vous incarnez Aurora. Akash – Path of the Five sur Nintendo Switch est composé uniquement de dialogues à choix multiples, vos réponses à ces dernières influenceront le cours de la narration. Au début du jeu, votre père vous apprend qu’il vous reste deux semaines avant « la cérémonie ». Elle représente le passage d’une adolescente Al’wan à la vie adulte. Les boîtes de dialogues sont séquencées par 14 chapitres, représentant chacune des journées passées avant le jour-J.

Aurora, dès lors, rejoint une académie pour parfaire son apprentissage. Celle de son village permet de lui apprendre tous les us et coutumes nécessaires pour réussir parfaitement le rituel cérémonial. Les cours dispensés concernent principalement les matières suivantes : histoire, sciences et vie de la terre. Vous l’aurez compris, en sortant de l’école ils n’ont pas prévu de jouer au monopoly.

Notre héroïne a le choix parmi 5 prétendants d’élite (étudiants de l’académie), mais peut également se rapprocher de race moins pure (villageois) voire totalement impure (humain). À vous de choisir.

Une ambiance rétro

La ligne artistique repose sur deux types d’environnements. Le premier, hauts en couleurs, est fixe et composé d’images en 2D dans lequel on peut voir les personnages participants au discours et l’expression de leur visage (émotions).

Le second, représente la « cinématique » de transition entre deux lieux. Elle est en 3D. Du moins, elle représente la qualité graphique d’un jeu Nintendo de première génération : les textures, les détails, les ombres et ce qui fait la beauté des dernières technologies, ne sont pas au rendez-vous. La représentation du background (fond) par une belle image fixe aurait été plus appréciable.

L’atmosphère sonore s’en sort beaucoup mieux. Des musiques d’ambiances viennent accompagner votre lecture et vos choix. Quelques fois vous serez amenés à prendre partie ou à fuir un conflit. En fonction de votre décision, le lieu changera et la musique d’accompagnement avec (stress et intrigue). En ce qui concerne le choix musical, TRUANT PIXEL s’est rapproché d’un studio indépendant FAT BARD.

Les dialogues, quant à eux, sont doublés (à 80%) par des voix anglaises. Ce qui permet à un joueur bilingue de ne pas avoir à lire mais de simplement l’écouter.

Sortez vos marque-pages !

Avec plus de 8000 lignes de texte, le scénario s’articule sur cinq axes principaux. En fonction de vos affinités et des choix effectués l’icône de sauvegarde prend celle de l’élémental que vous appréciez le plus. Il existe une fin alternative avec un sixième DonJuan mais l’équipe Nintend’Alerts préfère conserver le suspens.

Afin de finir les quatorze chapitres, il faudra compter 4 à 5 heures de jeu, et cela pour valider la romance d’un seul d’entre eux. En outre, si vous le souhaitez, vous pouvez recommencer le titre pour en séduire un autre, mais les dialoguent ne fluctuent guère et de ce fait, le scénario principal non plus.

Recommencer une partie permet au joueur de débloquer, progressivement, les nombreuses images présentes dans votre galerie « photos souvenirs » . C’est en quelque sorte le journal intime de notre protagoniste. Cet objectif ne sera retenu que par un collectionneur invétéré qui souhaite finir le jeu à 100%. Néanmoins, dans la version Nintendo Switch, il n’existe pas de système de « trophées », ce sera donc un défi personnel à relever (ou pas).

Concernant les options, à tout instant il vous est possible de : sauvegarder votre partie, accélérer les dialogues voire retourner en arrière dans vos choix (pratique lorsque l’on appuie un peu trop vite).

L’objectif étant de séduire la gente masculine, Akash : Path of the Five est un jeu romantique. Les dialogues restent cohérents et accompagnent l’histoire qui reprend bien les codes de scénarios Bollywoodiens. Dans l’ensemble, il faut considérer le jeu comme un livre interactif, interprétant une romance entre adolescents, dans lequel vous êtes le narrateur de l’histoire De plus, si vous souhaitez développer vos compétences dans l’art de la séduction ce jeu est fait pour vous.

Test : Akash – Path of the Five sur Nintendo Switch réalisé par HERZEKIEL sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés

Laisser un commentaire