Test : Atelier Escha & Logy: Alchemists of the Dusk Sky sur Nintendo Switch

Test : Atelier Escha & Logy: Alchemists of the Dusk Sky sur Nintendo Switch

Icone Atelier Escha & Logy DX

Genre : Jeu de rôles
Langues : Anglais Sous-titres : Anglais
Développé par Gust Co. Ltd.
Édité par KOEI TEMCO
Sortie France : 14/01/2020
Prix : 40.00 € sur l’eShop, existe en boite en version deluxe trilogie pack ici
Taille : 5795,00 MB
Joueurs : 1
Age minimum : 12

Site Web Officiel

Le jeu Atelier Escha & Logy : Alchemists of the Dusk Sky sur Nintendo Switch est un jeu qui fait partie d’une licence connue des amateurs de JRPG  : la licence Atelier.

Depuis 1997, et sur une grande quantité de consoles de salon ou portables venues du pays du soleil levant, les fans ont pu retrouver cette licence et s’adonner aux plaisirs de l’alchimie.

Le concept de base de la série est assez simple, vous gérez un atelier d’alchimie que vous devez faire prospérer en allant ramasser des ingrédients et en les combinant afin de créer des objets qui vous serviront à diverses choses. Réussir des missions ou simplement vous aider dans leur accomplissement.

La série de jeu Atelier ne compte pas moins d’une vingtaine de jeux principaux et quelques spin off. Malheureusement, tous ne sont pas venus jusque dans nos vallées, et encore moins traduits.

C’est le cas d’Atelier Escha & Logy, arrivé tout d’abord sur la console PS3 avant d’avoir son portage sur switch très récemment, il n’a pu bénéficier d’une traduction dans la langue de Molière. Espérons que vous êtes fans de Shakespeare, car c’est sa langue à lui qui sera en vedette cette fois-ci.

 

Marion
Les personnages sont très bien modélisés

Une fois n’est pas coutume, le jeu nous propose d’incarner un des deux personnages principaux. Escha, une alchimiste débutante, ou bien Logy, un alchimiste qui vient de la ville et déjà expérimenté.

Le choix n’aura guère d’importance sur le scénario, il est donc possible de choisir celui qui nous plaît le plus.

L’histoire commence dans la ville natale d’Escha, qui, après beaucoup d’efforts, a été acceptée au département de recherche et développement du gouvernement local (R&D). Lors de son premier jour, elle croisera la route de Logix Fiscario, alias Logy, fraîchement arrivé de la ville pour travailler lui aussi au R&D.

Leur objectif, aider la ville à prospérer en utilisant l’alchimie pour se rendre utile au quotidien des habitants. Bien entendu, au fil du scénario, l’objectif changera. JRPG oblige, vous finirez par sauver le monde.

Néanmoins, la plupart du jeu se déroulera de manière calme et sereine. Les éléments de scénario impliquant de sauver le monde arriveront assez tard. Votre occupation principale durant l’histoire sera d’explorer les contrées du jeu, de récolter le plus de matériel possible et de fabriquer des objets pour remplir divers objectifs.

L’exploration sera une part importante du jeu, notamment lorsque vous découvrirez les ruines inexplorées.

Le scénario, bien que fort sympathique, manque énormément de rythme. Les dialogues parfois poussifs et surtout intempestifs pourront vous sortir du jeu de part leur tendance à arriver n’importe où et n’importe quand, cassant votre immersion en pleine action.

Même si cela peut être un défaut, le manque de complexité du scénario et les dialogues plutôt classiques sont un bon point pour ceux ne parlant pas très bien l’anglais, qui est la seule langue disponible en jeu. En effet, cela permet de ne pas avoir de choses trop complexes à comprendre et d’avancer dans le jeu de manière sereine.

Pour notre part, nous n’avons pas eu de difficultés particulières et avons même beaucoup apprécié le voyage.

Attention cependant, comme dans beaucoup de jeux de la licence Atelier, chaque action, exploration ou combat ainsi que création, prendra du temps. Et ce temps est limité dans le jeu. Il sera donc nécessaire de bien planifier toutes vos actions et d’acheter avec sagesse les améliorations de vos capacités.

 

De la récolte, du craft, de la récolte, du craft, de la récolte, du craft … Ah, et du combat !

Dit comme ça, ça n’a pas l’air très intéressant. Mais détrompez vous ! Atelier Escha propose une formule extrêmement ludique et maîtrisée, après autant d’années, la franchise a pu peaufiner sa recette. Tout comme vous peaufinerez les vôtres ainsi que votre talent d’alchimiste.

La principale originalité de cet opus est que les deux personnages que vous pourrez incarner seront capables de fabriquer des choses différentes. Pas de panique, en tant que joueur vous pourrez tout faire peu importe votre choix de départ. Logy est un spécialiste dans le craft d’équipement, notamment les armes et armures dont vous pourrez équiper vos personnages. Escha, quant à elle pourra synthétiser de nouveaux objets en combinant des ingrédients.

Tour par tour

Au-delà de la fabrication d’objets, le jeu se démarque aussi par son système de combat. Certes, d’un classique à toute épreuve et sans réelle surprise, il saura combler le fan de JRPG au tour par tour. Vous aurez la possibilité d’avoir six personnages vous accompagnant dans un combat. La seule obligation est d’avoir dans votre équipe le personnage que vous incarner, le reste est fluctuant selon vos souhaits. Trois personnages resteront à l’arrière, tandis que trois autres iront au front. Ceux à l’arrière prodigueront du soutien à ceux menant l’assaut de front.

Le placement de vos personnages durant le combat sera aussi d’une grande importance, des dégâts assénés depuis le côté de l’ennemi ou depuis son dos seront bien plus efficaces qu’asséner de face.

Une jauge se remplissant au fil du combat permettra, une fois pleine, de lancer des attaques combo, dévastatrices. Vous pourrez aussi la consommer pour ordonner à un de vos personnages de servir de bouclier à un autre mal en point.

Le système de combat n’est donc pas novateur et ne vous bousculera pas dans vos habitudes si vous êtes un habitué du genre.

Son charme vient cependant de là, il y a un côté rassurant et plaisant à manipuler une chose que l’on connaît très bien.

Pour les nouveaux venus, il reste très accessible et sera peut-être une bonne porte d’entrée pour les combats au tour par tour.

“Oooooh c’est joli !”

Voilà à peu près les premiers mots qui me sont venu en tête lorsque j’ai lancé le jeu pour la première fois. Atelier Escha & Logy : Alchemists of the Dusk Sky possède une direction artistique très travaillée et réussie. Si vous aimez les animes japonais, vous ne serez pas dépaysés du tout.

En revanche, si le “délire japonais” n’est pas du tout votre tasse de thé, passez votre chemin. Ce sera mieux pour vous.

En terme de graphismes, le jeu a plutôt mal vieilli concernant tout ce qui est décor et texture. Bien que le portage switch soit récent, le matériel de base est lui un jeu sorti en 2013, soit il y a déjà sept ans.

On se consolera en regardant la modélisation des personnages, tous plus jolis les uns que les autres. L’attention portée à leur réalisation est telle qu’ils feront parfois tâche dans le décor, ou l’inverse ? Ils sont bien mieux finis que tout ce qui les entoure ce qui les fera ressortir énormément. Au moins ils accapareront vos yeux et vous oublierez les textures pauvres du reste de l’écran.

Là où le jeu fait fort, c’est qu’il nous gratifie assez régulièrement d’artworks afin d’illustrer des scènes du scénario. Très tôt dans le jeu par exemple, lorsque les deux protagonistes découvrent leur nouvel atelier, toute la scène est figée par un sublime artwork pendant que le dialogue s’enclenche.

 

Un des nombreux artworks illustrant le jeu
Escha et Logy découvrant leur atelier

Si le visuel est très réussi, c’est aussi le cas de la musique. 96 musiques composeront l’entièreté de la bande originale du jeu. Un travail d’équipe de la part de nombreux compositeurs qui ont tous fourni un travail admirable.

Les musiques sont à la fois belles et entraînantes, collant parfaitement au jeu et à son ambiance.

Elles resteront gravées en vous au point de vouloir les réécouter même si vous ne jouez plus au jeu.

Rares sont les bandes originales de cette qualité et il est important de le souligner.

Le jeu dispose en sus d’un doublage anglais de qualité, la plupart des dialogues du scénario principal seront doublés, pour ceux qui préfèrent l’oral à l’écrit cela peut être très appréciable.

Le gameplay est directement lié à la durée de vie du titre. Vous aurez un grand nombre de missions à accomplir, principales et annexes, mais un temps limité pour le faire. Tant et si bien que vous ne saurez plus où donner de la tête et aurez toujours de quoi vous occuper.

Présentation de l'univers du jeu
Artwork de l’introduction du jeu

Pour arriver au bout de l’histoire principale, une quarantaine d’heures de jeu seront nécessaires. Moins si vous êtes du genre rapide. Pour un JRPG, c’est un temps de jeu très honnête, nombreux sont ceux durant moins longtemps.

Le titre dispose aussi d’une rejouabilité intéressante, le refaire du point de vue de l’autre personnage est une possibilité non négligeable. Si vous décidez de prendre cette voie, de nombreuses heures de jeu supplémentaires vous attendent.

Atelier Escha & Logy : Alchemists of the Dusk Sky sur Nintendo Switch est un excellent jeu qui se prête à merveille à la portabilité de la console.

Les fans de la licence qui n’auront pas eu l’occasion de le faire sur PS3 ou sur PS vita pourront se réjouir de l’avoir enfin entre les mains.

Les amateurs de JRPG ne connaissant pas cette licence trouveront ici un jeu fort agréable à découvrir.

Cependant, si le genre du JRPG ne vous parle pas ou que l’esthétique d’anime japonais n’est pas quelque chose qui vous parle, ce jeu n’est peut être pas fait pour vous.

De même pour les personnes souhaitant découvrir le monde des JRPG, Atelier Escha & Logy : Alchemists of the Dusk Sky sur Nintendo Switch est un bon représentant de son genre, mais pas sa meilleure porte d’entrée. D’autres jeux rempliront sans doute mieux cet office.

En ce qui nous concerne, nous avons découvert la licence avec ce titre, et nous allons maintenant devoir vous laisser. Nous avons une vingtaine d’autres jeux Atelier qui attendent d’être faits !

Test : Atelier Escha & Logy : Alchemists of the Dusk Sky sur Nintendo Switch réalisé par Lussarc sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire