Test : Chroma Squad sur Nintendo Switch

Chroma Squad

Genre : Aventure, RPG, Simulation, Stratégie
Langues : Français, Anglais, Allemand, Espagnol, Portugais
Développé par Behold Studios
Édité par Plug In Digital
Sortie France : 01/08/2019
Prix : 14,99€ sur l’eShop
Taille : 962,59Mo
Joueurs : 1
Age minimum : 12 ans

Site Web Officiel

Ah, la vie d’acteur ! La célébrité, la gloire, la richesse… et les réalisateurs peu commodes. Pourquoi s’encombrer de l’ennuyeux et tyrannique Doc Feuilleton quand on est une équipe de comédiens prometteurs ? C’est la question que va se poser votre team pleine d’ambition et de rêves d’indépendance. 

Il se trouve justement que l’oncle de l’un de vos membres possède un entrepôt inutilisé et qui conviendrait parfaitement à la réalisation d’une série. Plus de temps à perdre: votre joyeuse troupe quitte le joug de Doc Feuilleton pour faire une nouvelle entrée en scène dans le monde du tournage.

Chroma Squad est un Tactical RPG, et présente donc les caractéristiques du genre : combats en tour par tour, déplacement en case par case et vue isométrique; entrecoupés de combats de mecha géants faisant appel à vous réflexes, le tout englobé de mécaniques propres au titre et à l’atmosphère de plateau de tournage qui l’accompagne.

On peut souligner notamment la présence par exemple des instructions du réalisateur, une liste de tâches facultatives permettant d’augmenter l’audience de l’épisode. Cette dernière peut également être améliorée par une attaque en coopération, mais peut à l’inverse être diminuée lors d’une défaite.

Cette audience jouera dans votre partie un rôle important, car elle sera en fin de tournage convertie en recettes qui alimenteront le budget de votre studio. Car oui, Chroma Squad n’est pas un simple tactical RPG, et tous les aspects du genre qu’il possède seront complétés par une partie gestion. 

Vous pourrez ainsi acheter costumes et armes diversifiant vos compétences de combat, les fabriquer à partir des matériaux trouvés en jeu, améliorer votre studio, ou encore répondre aux mails de fans (ou moins fans). Vous l’aurez compris, même si la partie tactique représente une grosse part du gameplay, la gestion tient également une place importante. 

Le titre s’offre des graphismes pixel art en vue isométrique, comme évoqué précédemment. Les environnements de tournage sont variés et colorés, d’un toit d’immeuble à un parc en passant par une convention réunissant des fans de sentai, un style de séries japonaises de super héros destiné aux enfants et dont est inspiré l’univers du feuilleton que tournent vos héros.

On soulignera également le grand soin apporté aux animations du soft, chaque attaque, déplacement, ou compétence spéciale étant très clairement retranscrite à l’écran.

Aucun défaut non plus côté bande-son. L’OST traduit parfaitement la situation à n’importe quel moment du jeu : calme entre les tournages, épique pendant les combats de boss; le titre s’offre même un générique chanté au lancement du jeu.

Coté contenu, il faut savoir que le titre propose une grande diversité tout d’abord dans le choix des acteurs : vous devrez sélectionner chacun de vos cinq protagonistes dans une liste variée allant du simple humain au robot en passant par le chien humanoïde, chacun ayant un salaire et des capacités différentes. 

De plus, une grande quantité de composantes du soft sont personnalisables : couleurs des uniformes, nom des personnages, de l’équipe, jusqu’à la phase de transformation en super héros; de quoi vous approprier un peu plus l’histoire scénarisée proposée par le jeu.

Enfin, avec ses quatre difficultés, le titre ne se montrera ni trop exigeant ni trop facile pour votre niveau. Il vous faudra en moyenne une quinzaine d’heures pour en venir à bout.

Entre combat, marketing, tactique et administration, Chroma Squad réussit parfaitement son pari de mélanger Tactical et Gestion. Entre menaces fictives scriptées et dangers bien réels, on se plaît à voir évoluer nos protagonistes au rythme de la popularité de leur studio, dans un titre aux graphismes hauts en couleurs et à la bande-son qu’on se plaît à réécouter hors des sessions de jeu, le tout accompagné d’un scénario rempli de touches d’humour et d’un gameplay irréprochable.

Test réalisé par Pauline sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire