Test : Ciels Blindés DX sur Nintendo Switch

Ciels Blindés DX

Genre : Action, Shooter, Simulation
Langues : français, anglais Sous-titres : français
Développé par Seed Interactive
Édité par Illumination Games
Sortie France : 12/04/2018
Prix : 19,99€ sur l’eShop
Taille :391,12 Mo

Site Web Officiel

Imaginez-vous prendre place au sein d’un escadron aérien durant la « La Première Guerre mondiale ».
Deux possibilités s’offrent à vous : incarner les Anglais ou les Allemands.

Au fur et à mesure de votre progression, revivez l’avril sanglant de 1917.

Vous pilotez un avion de guerre dans une zone aérienne assez dégagée.
3 modes de jeux sont disponibles dès le départ. Il s’agit du mode campagne, arcade et confrontation.
En arcade, il faudra venir à bout de plusieurs vagues ennemies et essayer d’en venir à bout seul ou en coopération, tandis que le mode confrontation est un mode multijoueur qui permet de s’affronter entre 2 et 4 joueurs en écran splitté et une seule console.

Le mode campagne, lui, consiste à effectuer trois types de missions. La première consistera à mettre hors d’état de nuire l’escadron adverse à l’aide de tirs répétés. La seconde, elle, vous demandera d’escorter tout un escadron allié jusqu’à destination tout en le protégeant des tirs ennemis.
Quant à la dernière, il faudra faire preuve de maitrise dans les airs en traversant des anneaux avant la fin du temps imparti, tout en éclatant quelques cibles pour avoir un peu de sursis.

Une fois venus à bout d’une mission, vous accumulerez de l’expérience selon le nombre d’avions abattus ou la méthode que vous avez employée. Cette accumulation servira à augmenter votre niveau d’expérience en tant qu’aviateur. À chaque niveau franchi, vous gagnerez un point de compétence ainsi que l’accès à un précieux butin qui recèle de nouveaux motifs pour vos avions ou bien de nouveaux pointeurs. Tandis que les points de compétences vous serviront à augmenter vos capacités en matière de précision, de taux critiques, de régénérations de santé ou la faculté que vous avez à résister aux attaques adverses. Il est à noter que le choix, votre choix concernant l’attribution de vos points est réversible. Vous pourrez donc vous adapter en toutes circonstances.

Côté maniabilité, on exploite la console en mode portable ou avec un joycon en main.
Il vous faudra un petit temps d’adaptation afin de pouvoir clamer haut et fort que vous êtes un pilote confirmé. La prise en main est bien plus facile et ergonomique en mode portable ou avec une manette qu’avec un joycon durant une partie à plusieurs. Le joueur que vous êtes risque de se sentir frustré par les touches d’esquives ou d’accélérations qui ne sont plus au même endroit, faute de joystick manquant par exemple.

« Ciels Blindés DX » est beau visuellement. La direction artistique a opté pour du cel shading.
Les avions de guerre sont parfaitement modélisés et restent très fidèles aux modèles réels. Les effets d’accélération, d’obstruction lorsque l’on franchit un nuage ou encore d’aveuglement lorsque l’on s’approche un peu trop du soleil est vraiment très plaisant, renforçant l’immersion dans le jeu.
Même chose concernant les bruitages du moteur lors d’une chute ou d’une esquive.

Côté musique, rien de bien marquant, d’aussi intense qu’un « Ace Combat » mais également rien de désagréable non plus.  La DA vous plongera suffisamment en immersion durant vos multiples parties.

50 missions pour chaque camp avec une difficulté progressive. C’est tout ? Non.
Une fois un camp achevé, vous pouvez donc vivre l’avril sanglant du côté de l’autre.
Petit bémol, il ne s’agit pas de missions scénarisées, mais de planches de BD à lire afin d’en apprendre plus sur l’histoire de cette fameuse bataille aérienne.  Si vous cherchez la difficulté, pas de soucis, Illumination Games a pensé à vous en ajoutant 5 défis par mission consistant à prendre plus de dégâts, avoir une visée réduite, une régénération ou encore un taux de réapparition plus faible.

À cela s’ajoute le mode arcade qui est agréable aussi bien en coopération avec un ami ou sa famille qu’en solo. Un mode assez utile pour augmenter votre rang de pilote et gagner quelques points d’expérience. L’aspect collecte des butins et déblocage d’avions à l’aide de niveaux est aussi addictif si nous sommes du genre à vouloir atteindre les 100%. Le hasard pourrait très bien vous jouer des tours et vous attribuer un doublon que vous troquerez automatiquement contre de l’expérience supplémentaire. Le jeu se boucle rapidement mais on peut toujours revenir pour faire une partie de coopération ou d’affrontement quand l’envie nous prend. Que demander de plus ?

J’ai aimé ce que proposait le titre, son contenu est correct et en plus de cela, je l’ai trouvé fort fun, très fluide et sans bug. Rapidement séduit par son concept, le système d’acquisition et l’accumulation d’expérience mis en place sont des aspects qui me plaisent dans un jeu et m’ont rendu assez vite accro. Je n’avais qu’une envie, c’était d’avoir les habillages d’avion et les différents pointeurs que le jeu proposait et de battre mon record en session d’arcade. Sans oublier la rejouabilité du titre qui, en étant plusieurs sur la console, me garantit encore bien du fun.

Test réalisé par Serial_Gameur sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire