Test: Doughlings: Invasion sur Nintendo Switch

Doughlings: Invasion

Genre : Jeu de tir, Action, Arcade
Langues : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Portugais, Russe
Développé par HERO CONCEPT
Édité par HERO CONCEPT
Sortie France : 08/08/2019
Prix : 9,99€ sur l’eShop
Taille : 141,56 Mo
Joueurs : 1
Age minimum : 7 ans

Site Web Officiel

Suite à la chute d’une météorite, le docteur Morpheus découvre qu’il s’agit en réalité d’une arme. Étant le seul apte à défendre son peuple, encore en train de se remettre d’une épidémie passée, le Doughling prend les armes pour repousser les envahisseurs venus d’ailleurs. Capable de modifier son ADN pour prendre différentes formes, les poulpes de l’espace ne perdent rien pour attendre.

Prenez un vieux jeu, ajoutez-y du neuf et vous obtenez Doughlings: Invasion. Là où la recette des Space Invaders risque d’en lasser plus d’un face à une forte répétitivité récurrente à l’arcade, nous avons ici une progression qui ne cesse d’ajouter de nouveaux éléments. Découpés en niveaux, composés de plusieurs stages et se clôturant sur un combat de boss, le titre vous met dans les mains un gun face aux hordes attaquant votre planète.

Si le premier niveau vous permettra de vous familiariser avec les commandes, le deuxième introduit la manipulation de l’ADN de Morpheus, permettant la transformation en Cyclope des X-men pour une durée limitée, modifiant votre tir. Ainsi chaque niveau ajoutera une nouvelle transformation, jusqu’à un total de 5. Au terme de chaque stage, il vous est possible (et recommandé) d’améliorer vos transformations pour allonger leur durée ou encore rendre leur spécial plus dévastateur.

En effet, en exterminant des aliens, des “like” tomberont sur le sol, des éléments singuliers qui feront grimper la jauge de “Show off”, l’attaque spéciale propre à chacune des transformations.

Le Game Over vous guettera à chaque tournant. En effet, derrière un aspect simple se cache un titre d’arcade particulièrement impitoyable si vous ne prêtez pas attention aux projectiles qui pleuvent. Heureusement, plutôt que de recommencer le jeu, un continu est présent pour reprendre au début du niveau en cours, ou au combat de boss si vous avez succombé face à lui.

Cartoon et coloré à souhait, le visuel est efficace et on apprécie les différentes inspirations de super-héros que représentent les  transformations. Le code couleur des ennemis permet de cerner la situation d’un coup d’oeil alors que vous canardez les envahisseurs sur une musique rythmée et commenté par une voix-off. L’englobage général reste cohérent avec l’aspect arcade du titre. Les décors ne sont quant à eux que très peu variés, mais compte-tenu de la faible quantité de niveau et du renouveau des ennemis, cela ne reste qu’anecdotique.

Tout dépend ici de vos facilités à relever les défis qui se mettront sur votre chemin. Chaque niveau se compose de 10 stages et il faut savoir que les difficultés “Difficile” et “Insensée” seront de la partie si l’expérience “Normale” ne vous a pas suffit. Qui dit arcade dit présence d’un classement entre amis et également mondial.

Véritable hommage à Space Invaders, un classique des arcades, Doughlings: Invasion modernise le concept en y apportant de la variété. Les différentes transformations de Morpheus apportent une vraie variation de gameplay dans les niveaux qu’il faut parfois aborder de manière réfléchie pour ne pas succomber face à des poulpes de l’espace trop résistants. L’aspect arcade nous invite à y retourner régulièrement pour de courtes sessions, même une fois le jeu achevé.

Test réalisé par Nadium sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés

Laisser un commentaire