Test : FIFA 19 sur Nintendo Switch

EA SPORTS™ FIFA 19

Genre : Football, Sports
Langues : Anglais, Allemand, Français, Espagnol, Néerlandais, Italien, Portugais, Russe, Japonais
Développé par Electronic Arts
Édité par Electronic Arts
Sortie France : 28/09/2018
Prix : 59,99€ sur l’eShop et 49,99€ en version boite ici
Taille : 14800,65 MB

Site Web Officiel

La fameuse guerre entre PES et FIFA aura-t-elle encore lieu cette année ? Oui certainement, mais pas sur Switch car Konami ne semble pas encore décidé à proposer son titre sur la console portable de Nintendo. Enfin, là n’est pas le débat, mais plutôt que vaut le cru 2019 ?

Effet post coupe du monde oblige, les fans seront au rendez-vous, mais certains novices qui rêveront de prendre le contrôle de Paul Pogba, N’Golo Kanté et compagnie seront certainement de la fête. Alors on chausse les crampons et allons voir un peu ce que le jeu à dans le ventre. Il faut savoir que je joue à FIFA depuis la version Mega Drive, le tout premier opus, celui où il fallait tirer du milieu de terrain pour marquer un but, mais dans lequel les gardiens étaient tous des Dino Zoff en puissance. Bon, je n’affirme pas que j’étais super fort ! Mais fut un temps où j’avais un bon niveau et accessoirement plus de temps pour peaufiner mon jeu de balle.

Assez parlé de moi… FIFA 19 sur Nintendo Switch est fluide, autant en version dockée qu’en nomade, cependant j’ai ressenti plus de précision dans mes frappes et mes passes lorsque j’évoluais avec une manette Pro. On regrettera l’IA, qui semble parfois n’en faire qu’à sa tête, mention spéciale aux gardiens qui prennent trop facilement des buts de loin, que vous ayez Lloris, Courtois ou l’indétrônable Gigi Buffon, les frappes lointaines pourraient être votre cauchemar ou votre force si vous assimilez la technique de la finition synchronisée !

Graphiquement, que ce soit en mode portable ou sur votre télévision, le jeu affiche 60 images par seconde et aucun ralentissement n’est venu ternir mes grands matchs de haut niveau. Les joueurs sont, dans leur ensemble, bien modélisés et l’on reconnaîtra sans problème les plus grandes stars du ballon rond. On remarquera cependant que les graphismes restent en dessous des versions PS4 et Xbox One, EA n’étant pas passé sur le moteur Frostbite Engine pour la version Switch, certainement pour des raisons de performance

L’ambiance dans les stades reste bonne et vos parties seront rythmées par les chants des tifosi. Je tire mon (coup du) chapeau à Hervé Mathoux et Pierre Ménès qui arrivent à commenter avec le même enthousiasme les grandes finales de Ligue des Champions que les petits matchs d’EFL League Two. Comme à son habitude, la playlist de FIFA est agréable et entraînante, vous pourrez comme moi, mettre le jeu en pause et écouter les différents titres proposés par Electronic Arts.

Dans FIFA 19, vous aurez de quoi faire avec notamment l’ajout de l’UEFA Champions League mais aussi la possibilité de pouvoir jouer avec vos amis en ligne, chose qui était impossible dans le précédent opus. FIFA Ultimate Team est toujours présent et vous pourrez vous ruiner sans problème en achetant des packs or. A vous les tas de paquets de cartes contenant peut-être de grands joueurs afin de créer l’équipe dont vous rêvez.

Les plus prestigieux championnats sont présents, mais également ceux qui font un peu moins rêver. Vos matchs amicaux pourront être parfumés à votre goût, en BO3 (Best of 3) et plus. La possibilité de choisir des équipes aléatoirement, des matchs survies, des buts qui comptent double…

Les modes carrières (joueur et entraîneur) sont quant à eux de retour, c’est toujours un plaisir de créer son propre footballeur et de lui faire gravir quelques échelons dans la hiérarchie de son équipe, bon ne rêvez pas trop et attendez-vous à être prêté rapidement dans un petit club, il ne faut pas croire que vous serez tous champion du monde à 19 ans comme Kylian Mbappé. On regrettera l’absence du mode histoire, celui-ci étant bien présent sur les autres plateformes, si vous voulez retrouver Alex Hunter, ce n’est pas ici que ça se passe.

Je tiens à préciser que j’ai effectué le test avec les réglages de base sur la difficulté pro, mais sur FIFA tout ou presque est paramétrable, boutons, vitesse, les règles…

FIFA 19 sur Nintendo Switch propose un jeu fluide, des menus complets et un gameplay honnête. Sans concurrent sur cette plateforme, les amateurs de ballons ronds trouveront leur compte dans cet opus et bien que la jouabilité en mode portable soit plus difficile qu’avec une manette PRO, c’est un plaisir de pouvoir emmener votre jeu partout. Cependant, si vous avez l’intention d’y jouer uniquement de chez vous, je vous conseille de prendre le jeu sur PS4 ou Xbox One.

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI 

Test réalisé par Nintend’Alerts sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire