Test : Gal Metal sur Nintendo Switch

GAL METAL

Genre : musique, simulation, jeu de rôles
Langues : Anglais
Développé par DMM Games
Édité par DMM Games & Marvelous USA
Sortie France : 02/11/2018
Prix : 29,99€ sur l’eShop
Taille : 2,8 Go
Joueurs : 1
Age minimum : 7 ans

Site Web Officiel

Des extra-terrestres assez peu cordiaux débarquent sur la Terre pour l’envahir et la détruire, mais fort heureusement nous avons découvert leur point faible : le metal. À nous de composer le meilleur enchaînement possible afin de repousser ces aliens et sauver l’humanité.

Notre héroïne s’occupe d’une batterie assez bruyante et le reste de notre groupe, le K.M.G. (Kichijoji Metal Girls), prend les devants avec un synthétiseur et trois guitares. Avec la force des Joy-con, une manette ou le tactile, c’est à nous de coupler avec brio la grosse et la petite caisse de notre batterie.

Dès le début, le titre alterne entre histoire – sous forme de BD et de messages sur téléphone – et séquence musicale. C’est cette deuxième partie qui nous intéresse malgré le fait que la première soit aussi primordiale et pour le coup, Gal Metal est assez surprenant.

Il est a noté que le jeu sera plus agréable avec l’utilisation des Joy-con détachés. Cependant il est possible de jouer en mode tactile ou avec une manette. Les Joy-con sont vos baguettes et il vous faudra les manier à la perfection ce qui ne sera pas toujours facile.

Pour faire simple, il y a les notes oranges (Joy-con de droite) et des bleues (Joy-con de gauche). Chaque coup entre les notes nécessite un laps de temps indiqué (0,1 s ; 0,3 s ou 0,5s). La difficulté réside dans la mémorisation, car durant nos combats de boss il faudra se souvenir de toutes nos partitions apprises en séance d’entraînement, c’est dire, quand on sait qu’il y a plus de 20 enchaînements et certains sont clairement difficiles.

Chaque jour, notre héroïne dispose d’une sorte de « temps libre » que l’on peut employer à s’entraîner, connaître nos amis etc. comme dit précédemment, l’histoire est aussi primordiale que la musique, donc il nous faudra lier des liens avec nos compagnons sans quoi notre échec est certain.

Une fois ce « temps libre » écoulé, le combat de boss est inévitable et vous avez intérêt à avoir appris les meilleures partitions pour écraser ces aliens ! Il y a en tout 13 niveaux, chacun étant de plus en plus dur et au moindre échec c’est retour à la case départ, ce qui est assez frustrant, avouons-le.

Bande dessinée et mauvais cartoon ne font pas bon ménage, le jeu n’est franchement pas splendide et même les couleurs manquent de réalisme. Malgré un effet child-toon sympathique, le jeu reste assez limité pour ses performances graphiques, ce qui n’empêchent pas néanmoins au logiciel de tourner sans trop de difficulté.

Là aussi c’est un défaut en demi-teinte mais la musique n’est pas sensationnelle. Pourtant le titre qui s’annonce comme un jeu de simulation musicale peine à convaincre avec sa bande-son.

Néanmoins, ce défaut est somme toute relatif car finalement c’est à nous de compléter la bande sonore. Nous avons une play-list pré-conçue qui n’attend que notre batterie et avec les 20 enchaînements possibles, le jeu nous permet de concocter quelque chose de spectaculaire. N’hésitez donc pas à recommencer afin de trouver les accords parfaits !

Le jeu propose 13 longs niveaux pour une durée de vie d’environ 20 heures. L’éditeur a néanmoins prévenu qu’il ajouterait de nouveaux contenus – musiques, artistes et niveaux – mais apparemment payants comme l’annonce le premier DLC qu’il faudra acheter.

Gal Metal offre en outre la possibilité de revivre les combats de boss sans l’histoire en parallèle qui dure à elle seule plusieurs heures, pour s’amuser à faire de la musique. Le mode libre est également disponible pour continuer à apprendre de nouvelles partitions. Le jeu est assez court mais peut se revivre pour son essence même : les concerts, on ne peut donc pas lui reprocher sa durée vie car tout réside dans la création musicale qui elle, est infinie.

Malgré des dessins maladroits et une bande sonore discutable, Gal Metal trouve sa place dans la simulation musicale par son gameplay ingénieux et agréable où vos Joy-con deviennent de vraies baguettes de batteur. L’histoire charmante et l’univers coloré viennent pallier aux quelques défauts mineurs du titre, on lui accordera donc la note de très bon.

Test réalisé par Enenra sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :
Partagez sur vos réseaux

Laisser un commentaire