Test : Heroes Trials sur Nintendo Switch

HEROES TRIALS

Genre : Aventure, RPG, Action
Langues et sous-titres : Japonais, Anglais, Espagnol, Français, Allemand, Italien
Développé par SHINYUDEN
Édité par RATALAIKA GAMES
Sortie France : 25/01/2019
Prix : 5,99€  sur l’eShop, pas de version boîte
Taille : 511,71 Mo
Joueurs : 1
Age minimum : 7 ans

Site Web Officiel

La légende raconte que les défenseurs de votre île, nommée Délhua, ont été bannis et que votre communauté a besoin de nouveaux gardiens. Pour cela, elle a mis en place un programme d’entraînement destiné aux jeunes recrues. Vous incarnerez Elia, une magicienne élémentaire, et son frère Zoel, un chevalier aguerri, tout au long de cette aventure.

Le jeu débute à la fin du programme d’entraînement. Quatre disciples se disputent la victoire. Demetrius, le directeur, a préparé différentes épreuves à surmonter afin d’obtenir le Mistralis, Saint Graal de votre quête et de déterminer quelle équipe sera digne du titre honorifique de « Héros de Délhua ».

Chaque personnage, que vous dirigerez simultanément, possède ses particularités :

  • Elia, lanceuse de sorts, dispose de 4 compétences déblocables grâce aux parchemins de magie dissimulés dans le jeu (foudre, glace et feu)
  • Zoel devient le protecteur de l’équipe à l’aide de son épée et de son bouclier

Heroes Trials ne propose aucun tutoriel aux joueurs. Vous retrouverez dans les contrôles du jeu l’image d’une manette (Joy-Con) et les actions associées à ses commandes (déplacement, attaque / défense, changement de personnage, etc.).

La spécificité de ce titre repose sur la gestion du temps. Un chronomètre, qui définit ce dernier pour accomplir l’objectif de la quête en cours, vous suit tout au long du jeu.

Dans chaque donjon, il vous faudra résoudre des énigmes et préparer votre stratégie face au monstre qui l’occupe. Il n’y a pas de réelle difficulté une fois qu’on a identifié le panel d’actions et la stratégie du boss.

Certaines quêtes annexes (facultatives) sont dissimulées sur la carte mais le compteur tourne et vous ne souhaiterez pas perdre la partie pour quelques pièces d’or en guise de récompense.

Heroes Trials propose aux joueurs des décors variés : tombeaux, grottes, montagnes enneigées, volcans, plaines et forêts. Le rendu graphique n’est pas des plus recherché, les détails et les textures de l’environnement et des personnages sont faibles. Aucun effet visuel bluffant à l’horizon !

Afin de rendre le paysage animé, les ennemis vagabondent à leur aise sur la carte et certains éléments du décor sont destructibles.

Les musiques, signées Benedikt Grosser, sont propres à chaque carte et correspondent à l’environnement. Elles sont sans grande personnalité mais amplement suffisantes pour animer votre aventure.

Les effets sonores sont peu variés et aucune voix n’est présente dans ce jeu. Le « cri de détresse » de certains monstres vous fera sourire.

L’éditeur aurait dû dissocier la quête principale et l’exploration de la carte du monde afin de permettre aux joueurs d’explorer les paysages, de chasser les monstres cachés et de compléter les quêtes annexes, sans être constamment limités par le temps.

Dans les villes, il n’existe que peu d’interactivité avec les PNJ (personnages non jouables) et leurs habitats. Les rôles importants, comme le marchand, ne possèdent pas de symbole au-dessus de leurs têtes pour les différencier des autres.

L’expérience de jeu est assez courte. Il vous faudra environ 2 heures si vous souhaitez flâner durant vos missions et 1 heure (voire moins) en cas de « speed running » de votre partie. En effet, les trois-quarts des monstres présents sur la carte ne doivent pas nécessairement être vaincus pour nous permettre d’avancer.

Heroes Trials s’abroge du traditionnel arbre de talents et des équipements à faire évoluer. Dès le début de la partie, vous possédez l’arsenal nécessaire pour battre le boss de fin (enfin presque) !

 

Heroes Trials est un subtil mélange entre un RPG et un Shoot’em up.

On retrouve une quête principale, des protagonistes possédant une personnalité et des compétences différentes, une multitude de monstres à pourfendre sur le terrain (vive le mana illimité) et un boss final plein de surprises !

En soi, ce jeu possède une histoire captivante dans laquelle nous avons envie de plonger, mais le manque d’une cinématique d’introduction (avec voix et images en 3D) se fait ressentir et prive le joueur des bases du scénario.

Test réalisé par Herzekiel sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés

Laisser un commentaire