Test : Marble It Up! sur Nintendo Switch

Marble it Up!

Genre : Arcade, action, jeu de plate-formes
Langues : Anglais, espagnol, français, allemand, italien
Développé par Bad Habit Productions
Édité par Bad Habit Productions
Sortie France : 29/09/2018 (Amérique)
Prix : 19,99$ sur l’eShop
Taille : 733 Mo

Site Web Officiel

Comme dans la chanson de Corynne Charby, on contrôle une boule de flipper, qui roule, et qui devra traverser différents niveaux, semés d’embûches, afin d’atteindre le point d’arrivée, subtilement nommé goal.

Le point d’arrivée d’un niveau

Entre les trous débouchant dans le vide, les obstacles qui se dresseront sur le chemin, les pistes glacées, ou les bumpers qui se feront un plaisir de vous éjecter, ça ne sera pas si facile.

Marble it Up reprend un concept bien connu dans les jeux vidéo. On dirige donc une boule, et le but est d’atteindre le bout du niveau en faisant le meilleur temps possible. Simple à comprendre, tout comme la prise en main, qui se fait quasi immédiatement. La direction est donnée avec le joystick gauche, B permet de sauter, Y d’activer les bonus, et la caméra est entièrement dirigée par le joueur, avec le joystick droit, ce qui évite les mouvements intempestifs faisant perdre (de vue) la boule.

L’objectif de chaque niveau sera d’atteindre la sortie, en faisant le meilleur temps et obtenir la médaille de diamant ne sera pas forcément évident, car des obstacles se dresseront sur la route. Glace, rochers, plate-formes mouvantes… le joueur devra avoir des réflexes mais également un bon sens de l’observation pour trouver les trajectoires à suivre afin de faire un bon chrono.

La classique glace qui glisse

Heureusement, il est possible d’observer le niveau, à la fois sur l’écran de sélection et des replays, que ce soit le sien ou ceux des autres joueurs, pour bien préparer la prochaine course. Replays qui sont bien pensés, en laissant un total contrôle au joueur : la caméra peut se fixer sur la boule ou être contrôlée manuellement, à la hauteur et la vitesse que l’on veut, on peut rembobiner ou accélérer la progression de la vidéo et pour mettre en pratique ce que nous avons appris il est possible d’affronter un fantôme.

Sélection d’un niveau, avec les objectifs de temps

La bande-son est composée par Solovox, qui livre une belle série de musiques électro-techno, qui ont en plus un très gros avantage : le genre du jeu impose de nombreuses tentatives afin d’atteindre le meilleur temps, et donc redémarrer le niveau parfois en boucle. Mais la musique, elle, ne reboucle pas, et continue et il est même possible de passer de l’une à l’autre de l’écran de pause.

Un décor tout de violet vêtu

Quant aux graphismes, ils sont eux aussi dans cette ambiance électro, avec des couleurs vives et des formes géométriques en fond. Les décors sont loin de se démarquer, mais ils ont le mérite de rester parfaitement lisibles, sans perte de fluidité, et de coller à l’ambiance.

Le jeu propose quatre mondes, composés chacun de dix niveaux. S’ils peuvent se finir en une ou deux minutes pour la plupart, il faudra les recommencer plusieurs fois pour certains pour réussir à obtenir le meilleur temps.

Un niveau tout en hauteur

Heureusement, ils sont variés. Certains level demanderont d’aller récupérer des gemmes pour débloquer la sortie, ces dernières sont indiquées à l’écran par des symboles, mais qui ne seront pas si faciles d’accès. D’autres seront de pures courses de vitesse, où il faudra trouver la meilleure trajectoire pour éviter les obstacles ou les rebonds qui feront perdre de la vitesse. D’autres encore enchaîneront différents obstacles, comme des plateformes tournantes ou des murs, et il faudra alterner sauts et courses pour avancer, sans tomber dans le vide.

Les collectionneurs auront aussi de quoi faire, des skins pour la bille se trouvant dans certains niveaux ou en récompenses pour l’obtention des meilleures médailles. Bien cachés, ou difficiles d’accès, ils demanderont un certain temps avant d’être obtenus.

Les billes à débloquer

Il faudra cependant vraiment vouloir tout débloquer, que ce soit les meilleures médailles ou les costumes, pour que le jeu ait une bonne durée de vie. Mais les développeurs ont l’intention d’assurer un suivi du jeu, des rajouts en DLC gratuits sont déjà prévus, avec notamment au programme, mode multi-joueurs et un éditeur de niveaux.

Marble It Up reprend un principe très simple, et qui a déjà été décliné dans plusieurs jeux vidéo. Il n’y a donc pas de réelle nouveauté, et même si les niveaux sont bien pensés et variés on les finit tous assez vite si on ne cherche pas le 100%. Les futures mises à jour du jeu seront donc les bienvenues pour augmenter l’intérêt du soft, qui part pour l’instant sur de bonnes bases, mais est à réserver aux fans du genre.

Surtout qu’il n’y a pas encore de date de sortie européenne, même si la version américaine propose le français pour les plus impatients.

Test réalisé par Marron sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos via nos liens sponsorisés

Laisser un commentaire