Test : Ni no Kuni : La Vengeance de la Sorcière Céleste sur Nintendo Switch

Test : Ni no Kuni : La Vengeance de la Sorcière Céleste

Genre : RPG
Langues : Anglais, Japonais Sous-titres : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien
Développé par Level-5
Édité par BANDAI NAMCO
Sortie France : 20/09/2019
Prix : 59,99€ sur l’eShop, 59,99€ version boîte
Taille : 6169,82 Mo
Joueurs : 1
Age minimum : 12 ans

Site Web Officiel

Il y a près de 10 ans, la licence Ni no Kuni débarquait sur DS puis sur PS3, et le monde découvrait ce jeu bourré de passion en intraveineuse.  On a aujourd’hui l’immense chance de le voir arriver sur Switch sous le nom de  Ni no Kuni : La Vengeance de la Sorcière Céleste.

Notre héros tout mignon !

Collaboration entre Level-5 et le Studio Ghibli, c’était alors la première fois que ce dernier s’attaquait au monde du jeu-vidéo. Bien évidemment, quand on parle de Ghibli, la perfection est de mise et on peut être sûr que le travail a été mené de fond en comble. Ainsi, sans surprise, Ni no Kuni : La Vengeance de la Sorcière Céleste fut acclamé à l’époque pour sa direction artistique inimitable, et il reste encore aujourd’hui un chef-d’oeuvre pour tous les game designers. 

C’est tout bonnement magnifique !

En ce qui concerne le scénario préparez les mouchoirs car, Studio Ghibli oblige, il va être doux-amer. Oliver, petit garçon vivant à Motorville, voit sa vie totalement chamboulée par un événement gravement traumatique que je n’évoquerai pas ici pour vous laisser la surprise. Fort heureusement, une fée vient à son secours en lui disant qu’il peut réparer le passé s’il se rend dans un monde parallèle où une sorcière terrifiante sème le trouble, ce qui a des répercussions sur le monde réel.

Oliver, d’abord réticent à cette idée, décide finalement d’accomplir son destin et de devenir magicien pour sauver les deux mondes (Ni no Kuni signifiant littéralement “le second monde”).

Je n’ose en révéler plus, car vous spoiler ce jeu si vous ne le connaissez pas encore serait criminel, alors passons tout de suite au gameplay de cette version Switch !

Si vous avez déjà joué à un JRPG et que vous aimez le genre, alors vous trouverez tout ce que vous adorez ici ! Le tout début de l’aventure s’apparente à un long tutoriel. Pendant les premières heures de jeu, on va découvrir le fonctionnement de la magie en même temps qu’Oliver, ainsi qu’apprendre à se battre et bien plus.

Les combats sont d’ailleurs un peu différents de ce qu’on a l’habitude de trouver dans un JRPG. Ainsi, on va pouvoir choisir d’attaquer, de se défendre, de jeter des sorts ou bien simplement de courir sur le terrain pour éviter les attaques ennemies. De plus, chaque action que vous allez choisir va enclencher un timer, et vous ne pourrez la réitérer qu’après la fin de celui-ci. Il sera également possible de faire participer des familiers avec différents pouvoirs dans la bataille. Sachez cependant que les points de vie et de magie sont les mêmes pour Oliver et ses familiers, ce qui peut s’avérer problématique dans certains rudes combats.

Les ennemis sont visibles sur la carte avant de les attaquer ou qu’ils vous attaquent, mais parfois le combat sera inévitable alors faites attention ! Malgré l’aspect très enfantin et enchanteur du titre, il peut s’avérer très ardu et vous devrez prendre la décision de revenir en arrière pour gagner quelques niveaux ou bien obtenir de l’argent pour acheter de meilleurs équipements.

Ce petit toutou qui se repose au bord du lac va mal finir…

Au cours de l’aventure, vous rencontrerez des sortes de donjons bourrés de monstres avec un boss à la fin, qui peut être très redoutable. Sachez aussi que le titre présente un monde ouvert, on peut donc s’y déplacer comme on le souhaite tant que l’on débloque les différentes zones. Si vous êtes néanmoins perdus, une pierre magique se trouve dans votre sac pour vous indiquer la marche à suivre.

Un monde riche en paysages divers !

Le jeu est également riche en quêtes secondaires qui vous donneront accès à des récompenses très utiles pour la suite. Enfin, un magicien ne fait pas que combattre à Ni no Kuni, il est avant tout là pour sauver les gens. Depuis l’arrivée de la sorcière, beaucoup de personnes ont le “cœur brisé”, ce qui signifie que leur bonheur, courage, bonté et j’en passe leur ont été retirés. En tant que magicien, vous allez devoir les aider en collectant les parties manquantes autour du monde, et ainsi devenir le plus bon des sages !

Cette version switch est un portage du jeu PS3, mais il n’a pas pris une ride. Commençons par les scènes animées mettant en place le scénario. Créées directement par le Studio Ghibli, il serait très difficile de faire mieux même aujourd’hui : la magie est là, que ce soit la patte de Miyazaki, de Takahata ou de Yonebayashi, tout respire la beauté inégalable du studio japonais qui est le seul à tenir tête au géant Disney dans le monde de l’animation.

Réalisé sous l’égide de Yoshiyuki Momose, formé directement par les deux pontes du studio, le jeu est un chef-d’oeuvre simplement par ses storyboards. Les protagonistes sont immédiatement attachants, les décors sublimes, les méchants fabuleux et profonds, l’univers crédible et mythique à la fois. C’est magnifique, il n’y a pas d’autres mots.

Pour les scènes actives de jeu, Level-5 a du adapter cette imagerie à nulle autre pareille, et c’est certainement là leur plus beau travail. On reconnaissait leur talent pour les jeux Naruto par exemple, mais ils ont signé ici un titre phare, avec un style graphique au sommet de son art.

Le passage à la 3D est réussi !

Certes, la différence se fait ressentir entre les animations 2D de Ghibli et le jeu en 3D de Level-5, mais ces derniers ont su s’inspirer de la magie des planches dessinées pour recréer les personnages et les décors dans un monde en relief, et c’est un réel tour de force. Jusque dans les moindres détails, des petites animations qui fourmillent à la richesse des villes et des intérieurs, tout s’accorde avec l’univers fantastique de Ghibli.

Le jeu a beau n’être qu’en 720p en mode portable ainsi que sur TV, la qualité est là. Tout est beau, les couleurs font rayonner les environnements, les lumières et les ombres donnent de la profondeur aux décors, on n’a qu’une envie, celle d’explorer les moindres recoins de ce monde majestueux. 

Et la musique alors ? Un nom, un seul. Joe Hisaishi, le maître en chair et en os, le virtuose de la bande-son de tous les films du Studio Ghibli et de biens d’autres chefs-d’oeuvre japonais du 7ème art. Dois-je vraiment en dire plus ? Comme si l’on donnait la direction d’une soundtrack d’un jeu de fantasy à John Williams ou d’un Red Dead Redemption-like à Ennio Morricone, il n’y avait évidemment pas de meilleur option que de choisir le célébrissime chef-d’orchestre pour collaborer  de nouveau avec le studio japonais.

Pas de meilleur gage de qualité que celui-ci !

Et le résultat est là, mais ça vous n’en doutiez pas une seule seconde. C’est une des meilleures bande-son du genre JRPG, enregistrée par l’orchestre philharmonique de Tokyo. La musique rend le monde encore plus fabuleux. Quel que soit le moment, elle accompagnera le rire, les larmes, le mystère et les combats épiques.

Les scène dramatiques mises en musique par Hisaishi sont déchirantes…

Cerise sur le gâteau, le jeu est entièrement doublé en anglais et en japonais.

Ni No Kuni : La Vengeance de la Sorcière Céleste est un jeu extrêmement complet qui pourra vous tenir en haleine plus d’une centaine d’heures avec son scénario profond et toutes les quêtes secondaires. En plus de graphismes fabuleux, le titre est muni d’un bestiaire et d’une galerie de personnages hauts en couleurs, et il vous faudra un bon moment pour tous les rencontrer !

Pour ceux qui aimeraient un peu plus de challenge, vous pouvez choisir entre deux modes de difficulté. Son monde ouvert est vaste, ses personnages plus qu’attachants, son scénario captivant, bref, tout ce qu’il faut pour faire un excellent jeu !

Ni No Kuni : La Vengeance de la Sorcière Céleste s’adresse à tous les fans de JRPG ainsi qu’à ceux du Studio Ghibli. Le jeu est magnifique en tout point, sa direction artistique est sans égale et son scénario est savamment travaillé.

Comme tout bon JRPG, il saura vous occuper pendant des dizaines à des centaines d’heures, et son monde enchanteur ne donne qu’une envie, celle de l’explorer en long en large et en travers. Que vous soyez connaisseur de la licence ou que vous le découvrez aujourd’hui sur Switch, c’est un titre à ne pas manquer.

Il saura raviver la nostalgie de ceux qui ont déjà parcouru son monde enchanteur en même temps qu’attiser la passion chez les nouveaux joueurs. Le Studio Ghibli nous a toujours habitué à la perfection, et il ne déroge pas à la règle en s’associant avec Level-5 pour débarquer dans le monde du jeu-vidéo !

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI 

Test de Ni no Kuni : La Vengeance de la sorcière céleste réalisé par Natingle sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés

Laisser un commentaire