Test : Old school RPG bundle sur Nintendo Switch

Test : OLD SCHOOL RPG BUNDLE sur Nintendo Switch

Genre : Aventure, RPG, Stratégie
Langues : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Portugais
Développé par Behold Studios
Édité par Plug In Digital
Sortie France : 10/10/2019
Prix : 29,99€ sur l’eShop
Taille : 1332,74 Mo
Joueurs :
Age minimum : 7 Ans

Site Web Officiel

Vous avez toujours rêvé de participer à un jeu de rôle, mais vous n’avez pas d’amis? Vous aspirez secrètement à créer votre propre sentaï, mais vous n’avez pas d’argent? Pas de panique, Old school RPG bundle est là pour vous!

Rien de tel qu’une bonne nuit de sommeil pour repartir du bon pied !
De l’humour, encore de l’humour

Les trois jeux proposés dans ce pack (Knights of pen and paper I et II et Chroma Squad) ont pour point commun, hormis le fait qu’ils soient tous les trois des RPG au tour par tour, un humour au millième degré omniprésent. En effet, les développeurs de chez Behold studio nous entraînent dans des univers à la fois réels, puisque nous nous mettons dans la peau de rôlistes et d’acteurs de série sentaï, et en même temps complètement loufoques. Les joueurs ayant un certain âge retrouveront donc l’humour des point’n click qui ont fait leur bonheur étant plus jeunes (d’où Old School RPG). Pourtant, si les jeux s’inspirent de cette époque ils ne sont pas moins résolument modernes (en tous cas sur le fond, parce que sur la forme nous sommes bien dans les années 80) puisque les joueurs les plus attentifs pourront entrevoir des hommages à diverses séries du moment.

Un gameplay d’une apparente simplicité…

Nous allons commencer par Knights of pen and paper I et II, qui sont assez similaires dans leur gameplay, le second étant pratiquement une extension du premier. Dans ces deux softs, vous commencez la partie en choisissant vos personnages. Pour cela vous aurez un large choix puisqu’il vous faudra choisir d’abord le joueur (surfeur, fils de riche, pom-pom girl…), la race (humain, nain, elf) et la classe (mage, voleur, guerrier…). Vous l’aurez donc compris, le nombre de combinaisons est assez impressionnant pour ce genre de jeu. Une fois cette étape faite, le maître du jeu commencera à vous raconter l’histoire du jeu (tout en français, s’il vous plaît M’sieurs, Dames!). La véritable originalité de ces jeux réside dans le fait que vous pourrez à chaque combat choisir la difficulté puisque c’est vous qui placerez les ennemis en face de vous. Si vous devez, par exemple, tuer 5 voleurs, vous pourrez décider de les combattre tous d’un coup ou d’en affronter deux puis trois au prochain tour. Bien entendu, le nombre d’expérience gagné à la fin du combat variera grandement selon vos choix. De plus, comme dans tout bons RPG, vous pourrez customiser vos équipements et ainsi gagner en force, magie ou résistance.

Voici l’éventail des personnages disponibles dans Knights of pen & paper II
Qui cache une grande richesse.

Le scénario de Chroma Squad nous plaçant dans la peau de cascadeurs décidant de monter leur propre série de sentaï, il est un peu plus technique que les deux autres softs du pack. En effet, au système de jeu tactical-RPG vient s’ajouter un côté gestion assez bien fait. Premièrement, pour pouvoir garantir votre audimat, vous devrez customiser les costumes de vos héros, pour garder vos acteurs au sein de l’équipe il faudra les payer convenablement sans non plus vous ruiner, etc.  Il vous faudra donc apprendre à gérer votre budget au plus serré pour pouvoir ajouter des saisons à votre chef d’oeuvre. Ensuite, afin de gagner toujours plus de fans vous devrez réussir des missions au sein de chaque épisode. Tuer le boss avec un coup de grâce, finir l’épisode avec des personnages dont la santé dépasse les 50%… Pour en finir avec le gameplay, les personnages possèdent chacun des attributs qui leur sont propres, il vous faudra donc jongler entre les défenseurs et les attaquants afin de remporter la victoire. À cela s’ajoute des attaques d’équipe assez spectaculaire pour un jeu en pixel art. Chroma Squad s’avère donc très complet pour un petit soft indépendant.

Des graphismes faussement simplistes:

D’un point de vue graphique, les développeurs ont fait un travail assez intéressant. Bien sûr tout cela reste du pixel art, cependant, les trois jeux possèdent des décors assez fouillés et surtout très diversifiés. Un effort appréciable surtout pour une équipe au budget plus que réduit comme celle de Behold Studios.

Edelric ?!? Voilà un vrai nom de héros !
Une bande-son qui hérisse les poils:

Comme il faut s’en douter, la bande-son de ce pack ne casse pas trois pattes à un canard. Pourtant, certains passages comme l’introduction de Chroma Squad, par exemple, sont assez réussis. Les bruitages surtout sont assez pénibles à entendre et donne vite envie de couper le son des jeux, dommage.

Du contenu comme s’il en pleuvait:

Les trois jeux possèdent une multitude de quêtes et de sous-quêtes.  Ainsi pour les Knights of pen & paper le scénario pourra énormément varier selon que vous soyer du genre jusqu’au-boutiste ou tout simplement curieux de connaître le dénouement de l’intrigue. De même, dans Chroma Squad, vos choix vous permettront d’accéder à plusieurs fins alternatives.

Go ! Go ! Power Rangers ! À non c’est Chroma Squad !
Une durée de vie honorable:

Tous ces petits détails vont permettrons d’atteindre sans peine la dizaine d’heures de jeu par titre. Un score qui, comme dit plus haut, peut encore augmenter si vous cherchez à finir les trois jeux à 100%.

Old School RPG bundle est un excellent petit pack. En effet, les trois jeux qui le composent sont, certes sans grande prétention, mais font cependant le job. Des graphismes simples, mais fouillés, une durée de vie assez longue et un humour omniprésent tout est là pour vous faire passer un excellent moment. Seul la bande-son, trop inégale, pourrait un peu gâcher votre plaisir, mais pas de quoi vous empêcher de vous jeter sur ce soft.

Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire