Test : Runbow Nintendo sur Nintendo Switch

0 0 votes
Évaluation de l'article

Runbow

Genre : Plateformes, Action, Party-Game
Langues : Multilingues Sous-titres : Multilingues
Développé par 13AM Games
Édité par Headup Games
Sortie France : 03/07/2018
Prix : 14,99€ sur l’eShop, 29,90€ version boîte (Amazon)
Taille : 1,11 Go

Site Web Officiel

L’histoire débute avec une bande d’amis qui fait la fête en bord de plage, juste après avoir bouclé le tournage du film sur lequel ils travaillaient. La sombre Satura n’a pas été invitée.
Furieuse, elle s’empare d’un trophée et s’en prend au groupe en gâchant la fête.
Un petit prétexte pour débuter votre aventure rythmée et colorée !

« Runbow » est un mot qui, si on regarde de plus près, est composé de deux mots anglais :
« run » et « rainbow ». « Run » voulant dire « courir » et « rainbow », lui, signifie « arc-en-ciel ».
Le principe du jeu est donc évident : courir dans des niveaux où les couleurs déferlent.
Un drôle de concept que l’on tient là, qui éveille la curiosité et surprend la première fois.

À la manière d’un plateformer, vous devrez parcourir le niveau en faisant face à différents obstacles (ennemis, plateformes, murs, …) le plus vite possible, en sautant et courant à toute vitesse. Rien de plus simple pensez-vous ?
Eh bien ! figurez-vous que non. Il faudra faire preuve d’une rapidité sans faille et d’un œil de lynx capable d’anticiper chacun de vos mouvements, car les obstacles apparaissent et/ou disparaissent au gré des couleurs qui défilent à l’arrière-plan. Il faudra donc bien se coordonner.

« Runbow » est un jeu axé sur le multijoueur (bien qu’il soit possible de jouer seul). Le mode aventure vous permet de naviguer dans quatre affiches distinctes, correspondant aux quatre univers du jeu : la forêt oubliée, le luau perdu, le manoir monstrueux et l’évasion. Les principaux défis seront la course à travers des niveaux de plus en plus originaux pour récupérer le trophée, ainsi que vaincre un certain nombre d’ennemis. Parfois, une étoile fera son apparition et attribuera instantanément différents effets plus ou moins bénéfiques.
Selon la durée passée sur le stage, vous obtiendrez des médailles.
Ces dernières serviront à débloquer de nouveaux personnages ou étoffer votre musée dans l’option « galerie ».
Le mode « Bowhemoth » se joue en solo ou à plusieurs où le but est d’essayer de vous échapper de l’estomac du monstre en mourant le moins possible. Un défi réalisable dans un laps de temps d’environ 30 minutes sachant qu’il est impossible de sauvegarder à l’intérieur. Serez-vous capable de relever ce défi de taille ?


Le mode multijoueur, lui, peut accueillir 9 joueurs, que ce soit en local ou en ligne !
3 types de compétition sont accessibles : la course, l’arène, le roi de la colline.
La course est semblable au mode aventure, tandis que pour l’arène, c’est un véritable affrontement à la sauce « Smash Bros simplifiée » où l’on doit faire parler les poings dans des niveaux à obstacles ! Les manches se succèdent à une vitesse folle dans ce format tout à fait adapté !
Le roi de la colline, lui, doit atteindre un spot lumineux et doit essayer de rester dessus jusqu’à la fin du compte à rebours. Il faudra donc aller plus vite que votre adversaire si vous souhaitez remportez la manche !

Le level-design est entièrement fait en 2D où une palette de couleurs défile tout au long des niveaux en plus d’être marqué par des animations réussies. C’est très joli pour la rétine. La direction artistique est soignée.
Le style angulaire qui est employé apporte une touche d’originalité.

La musique emploie un ton jazzy au rythme de plus en plus effréné.
Un groove qui colle parfaitement au ton et à la DA. C’est vraiment cool !

En aventure classique, les univers sont scindés en 36 niveaux ni plus ni moins. Si on fait le calcul, on totalise 144 niveaux à faire seul ou accompagné. C’est dingue !
D’autant plus que l’accumulation des médailles permet de débloquer des bonus sympa, 36 personnages jouables dont certains sont issus de jeux présents sur l’eshop (Shantae, Freedom Planet, etc).

Le potentiel du titre atteint clairement son apogée lorsque l’on joue à plusieurs ! La durée de vie peut-être très longue et les joy-con vite déchargés ! Pour les joueurs solitaires, il y a une petite liste de succès pour vous occuper.
À noter que des DLC payants sont prévus (nouveaux costumes, nouvelles musiques et un solo sur le personnage de Satura), ce qui peut prolonger votre expérience de jeu.

Un jeu totalement fun si on désire passer une journée ou soirée avec sa famille au grand complet. Qu’on se le dise, ce jeu seul risque de bien vite vous lasser. Heureusement qu’un mode en ligne existe ! Les sessions à plusieurs vous promettent des moments de fou rire collectif.
Les parties sont vraiment agréables, avec pas mal de choses à débloquer.
Même lorsque vous perdez, le jeu troll le joueur avec un humour non dissimulé.
Ce qu’il faut retenir, c’est que ce jeu a une direction artistique qui parait simpliste, mais au-delà des couleurs, il est rythmé et sacrément fun ! Il va vous promettre de jolies sessions de jeux, je vous le garantis !

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI

Test réalisé par Serial_Gameur sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Facebooktwitterredditpinterestmail
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires