Test : Splatoon 2 : Octo Expansion sur Nintendo Switch

Splatoon 2 : “Octo Expansion” (DLC)

Genre : Jeu de Tir, Action, Aventure
Langues : Multilingues Sous-titres : Multilingues
Développé par Nintendo
Édité par Nintendo
Sortie France : 14/06/2018
Prix : 19,99€ sur l’eShop
Taille : 2,00 Go

Site Web Officiel

Il y a trois mois de cela, le laboratoire de recherche sur les calamars s’est adressé aux nombreux joueurs de Splatoon 2 via le Nintendo Direct. C’est par le biais d’une vidéo que fut annoncé le prochain DLC, le premier contenu payant du jeu : « L’Octo Expansion ».
Un mode solo totalement exclusif qui permet d’être dans la peau d’un nouveau personnage jouable pour tous les possesseurs du jeu de base !

L’histoire débute dans une mystérieuse zone souterraine où le joueur incarne un nouveau personnage amnésique. Heureusement pour vous, l’Amiral Macalamar vous a trouvé et donne un peu plus d’indications concernant votre identité. Il vous décrira comme étant un Octaling fan du dernier tube d’Ayo et Oly, les Calamazones.
Au fur et à mesure de votre progression, un objectif très clair se dessinera à vous. Il s’agit de continuer à vous engouffrer dans les souterrains via un train, passer les épreuves dans l’espoir d’obtenir quatre « machins » qui débloqueront l’accès à la Terre Promise.
Pour L’amiral Macalamar, il ne fait aucun doute qu’il s’agit en réalité de la surface menant à Chromapolis.


Une introduction assez alléchante où l’on espère en apprendre plus sur l’origine des Octalings ainsi que de l’univers Splatoon. Encore plus si, comme moi, vous êtes resté sur votre faim sur le solo de base.

Pour atteindre l’objectif ultime, il faudra que Numéro 8 (le joueur) accède à des épreuves et ramène les quatre « machins ». Celles-ci sont à sélectionner via le « Curbitron », un objet moderne qui vous donnera accès au plan souterrain. De ce fait, un arrêt est égal à une épreuve.

Pour en passer une, il faudra impérativement utiliser des tickets d’entrée. Vous commencez votre aventure avec 1000 tickets. Selon le niveau que vous aurez préalablement sélectionné, une arme ou un panel de trois armes maximum vous sera proposé. Les missions sont fun et variées. Le joueur se retrouvera à exploiter les armes du jeu de façon un peu différente que lors d’un match. Ici, les propriétés des armes seront légèrement plus exploitées. On prendra un malin plaisir à se métamorphoser en chromo-sphère tout le long d’un niveau, éviter les tirs ennemis durant un temps imparti, tirer sur des cibles mouvantes, battre des boss, faire des missions au sniper, etc.
À chaque fin d’épreuve, vous remporterez de nouveaux tickets. Ce que l’on constate c’est que l’on ne s’ennuie pas une seconde !


La difficulté est plus poussée que le mode solo de base. Ici, il faudra faire preuve d’un peu plus de réflexion ou de patience pour parvenir à réussir l’une ou l’autre épreuve.
Rassurez-vous quand même, la difficulté de ce nouveau contenu n’est en rien insurmontable !
En cas de perte de tous vos tickets, il sera possible d’emprunter de l’argent à l’Amiral Macalamar.
Attention à ne pas oublier à rembourser et éviter ainsi l’endettement !

Graphiquement identique à ce que l’on connaît du jeu de base à peu de chose près, puisque le DLC introduit de nouveaux lieux. Il s’agit du souterrain (l’équivalent de Chromapolis mais pour l’octaling) et le train (l’équivalent de l’octocanyon de la campagne solo de base). Le trajet en train permet de voir différentes créatures des plus intéressantes, mais aucunement exploité dans le DLC, dommage. Par contre, les stages ont une identité propre, il est agréable d’avancer dans le jeu et de découvrir les prochains défis qui nous sont proposés tant le level-design est unique à chaque fois.

On connaît Splatoon grâce à sa bande sonore aux sonorités particulières. Avec l’Octo Expansion, 7 nouveaux morceaux ont fait leur apparition. Ceux-ci sont toujours dans un style électronique expérimental entrainant. Les compositions sont vraiment de très bonne facture.

80 missions totalement exclusives, dont une dizaine sont assez difficiles à réussir.
À chaque mission remplie, vous gagnerez une petite figurine à collectionner.
Si vous complétez une catégorie de figurine correspondant à une zone souterraine, vous obtiendrez de l’équipement unique pour vos parties multijoueur. Ce n’est pas tout. Si vous arrivez à parvenir au bout du DLC, vous pourrez incarner un Octaling en dehors du souterrain ! Pour cela, il faudra compter entre 8 et 10 heures de jeu. Que demander de plus pour un DLC ?

Depuis le temps que les joueurs rêvaient d’incarner un(e) Octaling ! C’est maintenant chose possible.
La campagne solo de base était pour bon nombre de personnes, une déception de par son côté trop simple, mais avec l’Octo Expansion, le problème a été résolu. On ne peut qu’applaudir Nintendo d’avoir fourni un contenu solo avec 80 niveaux où chacun possède sa propre identité, plus intéressant que ce qui existait au départ.
Pour certains, le jeu semblera encore trop facile ou trop court mais pour ma part, j’y ai trouvé mon compte en plus des multiples mises à jour entièrement gratuites que l’on a eu jusqu’à présent.
Ma seule déception était liée au manque de développement de l’univers du jeu, on aurait pu donner encore plus de richesse au scénario mais de ce côté-là, il faudra repasser.
J’ai envie de vous dire qu’avec ce DLC, on est « bien dans ses baskets et zéro prise de tête » si vous voyez ce que je veux dire !

Test réalisé par Serial_Gameur sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire