Test : Super Blood Hockey sur Nintendo Switch

SUPER BLOOD HOCKEY

Genre : Sports, Arcade
Langues : Anglais
Développé par Loren Lemcke
Édité par Digerati
Sortie France : 26/04/2019
Prix : 12,99€ sur l’eShop
Taille : 254,80 Mo
Joueurs : 1 à 4
Age minimum : 18 ans

Site Web Officiel

Si vous avez déjà joué à des jeux de hockey comme Ice Hockey sur NES ou encore Blades of Steel et que vous aimez ces titres rythmés et violents, alors vous allez adorer l’hommage que Super Blood Hockey leur fait.

Ici pas de scénario, mais dès que vous aurez la manette entre les mains, vous ne pourrez plus la lâcher.

Super Blood Hockey offre un rapide tutoriel si vous en ressentez le besoin cependant les contrôles sont relativement intuitifs. En ayant déjà joué à un jeu de hockey, on retrouve vite les commandes dans ce titre-ci, avec les particularités propres d’un jeu se déroulant sur une patinoire, comme par exemple l’impossibilité de s’arrêter d’un coup et de faire demi-tour, glissade oblige. Les joueurs quant à eux se contrôlent assez facilement, avec un bouton pour passer le palet à ses coéquipiers qui peut être maintenu pour donner plus de puissance, et il en va de même pour le tir, mais plus on maintient le bouton, plus on a de risques de se faire voler l’avantage par l’équipe adverse, voire même de se retrouver coincé dans une bagarre où il faudra jouer des poings. Le fait de glisser sur la glace est très convaincant et une pression rapide sur L et R permet de changer de joueurs efficacement en traversant la patinoire pour soit se placer dans une position avantageuse pour marquer ou bien défendre son camp.

Cependant, si l’on appuie trop souvent sur la touche A qui sert de tacle pour voler le palet à un adversaire, on risque de se retrouver dans un combat comme dit plus haut, et il va falloir marteler le bouton pour se débarrasser des adversaires, car la team qui remporte la victoire élimine un des joueurs de l’équipe adverse pendant une certaine durée (le temps que la bonne grosse hémorragie de son cerveau cesse). Vous l’aurez compris, c’est un jeu violent peu avare en effusions de sang lorsqu’il s’agit de se frapper sur la glace, mais sachez que si ce n’est pas trop votre truc, vous pouvez désactiver les flots d’hémoglobine. Il est possible de composer son équipe avec trois types de joueurs différents plus un goal, pour faire simple il y a les gringalets passeurs rapides, les snipers sveltes parfaits pour effectuer des bonnes frappes et enfin les mastodontes lents mais à qui il ne faut pas se frotter. Le soft propose un multijoueur jusqu’à 4 en mode local ou bien en ligne dans un tournoi.

Et pour ceux qui aiment plus l’aspect simulation, il est possible de jouer un coach véreux qui compose son équipe et qui veut l’amener au sommet. Dans ce mode, on peut contrôler le régime des joueurs, leurs entraînements, leurs salaires et leurs ventes. Tout cela se passe dans un avenir dystopique où il faut vendre un rein pour pouvoir juste se payer l’accès de votre équipe dans la ligue nationale, un délicieux mélange de comédie et de violence. Pour créer sa dream team, on doit choisir 16 membres entre 100 joueurs disponibles, chacun avec ses caractéristiques propres et des compétences différentes. Ne vous attachez cependant pas trop aux personnages, car vous pourriez vite les perdre suite à une jambe brisée, une testicule explosée ou bien même un décès sur la glace… Libre à vous de soigner ceux qui peuvent l’être encore, mais cela vous coûtera cher autant en temps qu’en argent.

Enfin, il y a un mode défi pour ceux qui auraient peur de s’ennuyer, comme par exemple réaliser un match avec beaucoup moins de joueurs que l’équipe adverse. Le seul point négatif au début est la surpuissance des goals qui semblent ne laisser rien passer, mais après un certain temps on apprend des techniques pour les feinter et pour enfin arriver à marquer. Plusieurs modes de difficulté sont également proposés, mais les plus élevés sont presque absurdement injouables.

En terme de bande-son Super Blood Hockey combine de nombreux termes chiptunes, et comme bien souvent pour ce genre là on aime ou non, le jeu devient directement plus rétro, mais il peut parfois être assez monotone. Néanmoins, les musiques sont très bien composées, et les effets sonores sont convaincants.

Les graphismes sont eux assez basiques et font très bien le travail pour du 8-bit. L’aspect le plus important du titre est de toute façon son gameplay, et il est parfait. Le sang gicle sur la patinoire dans un beau mélange de bleu et de rouge, la différence de couleur se fait aisément entre les équipes, et les animations des personnages ou du palet sont savamment réalisées, du point de vue artistique le jeu est donc simpliste mais maîtrisé.

Super Blood Hockey présente un bon nombre de modes différents pour satisfaire tout le monde, que l’on aime les jeux de sport ou de gestion.

Pour beaucoup de joueurs, ce titre va apporter des heures de fun seul ou entre amis tant il est addictif (et un petit peu malsain il faut bien l’avouer).

Beaucoup d’amour et d’efforts ont été nécessaires pour réaliser ce titre, jusque dans les plus petits détails qui sauront être appréciés par tous. Si vous aimez les jeux de sport ou de simulation, alors Super Blood Hockey est fait pour vous. Certes, la violence n’est peut être du gout de tout le monde, mais on peut désactiver les effusions de sang sans altérer la jouissance et le caractère addictif du gameplay. Super Blood Hockey est un très bon petit jeu rétro qui saura vous retenir des heures durant, entre amis ou seul contre l’ordinateur.

Test réalisé par Natingle42 sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés

Laisser un commentaire