Test : Super Treasure Arena sur Nintendo Switch

SUPER TREASURE ARENA

Genre : ARCADE, ACTION
Langues : Français, Anglais, Allemand, Espagnol, Italien, Japonais
Développé par Vennril
Édité par Headup Games
Sortie France : 24/12/2018
Prix : 9.99€ sur l’eShop
Taille : 113.25 Mo
Joueurs : 1-4
Age minimum : 3

Site Web Officiel

Nous avons tous plus ou moins des envies de chasse au trésor. Qui ne se voit pas, en tenue de pirate ou de chevalier, à la recherche de grandes richesses ? Il est tout à fait possible d’assouvir ce désir grâce à Super Treasure Arena, édité par Headup Games et sorti sur Nintendo Switch fin décembre 2018. Dans la peau d’un personnage de fantasy, le joueur s’engage dans une arène où le but est de récolter le maximum de pièces d’or.

Avec Super Treasure Arena, les développeurs de chez Vennril s’affranchissent de tout scénario pour nous transporter directement dans le vif du sujet. On choisit le mode, le nombre de joueurs, le type de personnage, l’arène, et c’est parti !

Concrètement, il s’agit d’un jeu d’arcade mélangeant action et shoot, le tout à la sauce rétro.

En mode classique, notre héros s’avère très cupide car son seul but est d’amasser le plus d’argent possible. Le joueur doit ainsi l’aider à récolter les pièces disséminées dans toute l’arène. Mais traverser la carte n’est pas suffisant. De nombreux ennemis nous mettent des bâtons dans les roues : il faudra donc occire les squelettes, chauve-souris et autres morts-vivants grâce aux armes placées aléatoirement dans l’arène. Les bombes, flèches et pouvoirs magiques sont efficaces pour récolter d’autres récompenses. De plus, des coffres-forts apparaissent à intervalles réguliers. Les détruire rapporte énormément de pièces d’or, mais attention, ils sont très bien gardés! A la fin du temps réglementaire (trois minutes), les pièces sont converties en points. En solo, c’est le moment de battre son record en recommençant une partie. A deux, trois ou quatre joueurs, celui qui a engrangé le plus d’or est désigné vainqueur. Les revanches peuvent alors commencer.

En mode « chasse au trésor », notre avare préféré s’adonne à la survie. Il doit résister aux hordes d’ennemis tout en transportant dans sa base les coffres au trésor qu’il trouve sur son chemin. Des obstacles empêchent toute progression comme des tonneaux, des arbres, des barrières ou encore des caisses en bois. Les gobelins ou les crabes en font aussi partie mais ils ne sont pas très réactifs, heureusement! En effet, le transport à bout de bras du coffre est très handicapant et empêche toute possibilité de se défendre. Le temps est limité, le nombre de coffres récupérés est lui aussi converti en points. En solo ou à plusieurs, la conquête du meilleur score est la priorité absolue.

Pour découvrir une expérience de jeu différente, 5 types de personnages nous sont proposés : un guerrier, un mage, un voleur, un mystique et un ninja. Ces derniers ne se dissocient pas trop dans la prise en main. Il n’y en a pas un plus rapide, plus fort ou plus résistant que l’autre. Ils manient tous les armes de la même manière et subissent autant de dégâts. Leurs capacités uniques font par contre toute la différence ! Ainsi, le voleur tire une flèche de lumière dévastatrice, le mystique paralyse ses adversaires, le mage propulse des flammes autour de lui, le ninja fait du one-shot sa spécialité, et le guerrier utilise un bouclier mortel pour celui qui ose s’en approcher. Ces techniques spéciales sont donc très efficaces mais ne s’emploient qu’avec parcimonie.

L’arsenal principal est celui qu’on utilise le plus, même s’il manque de diversité. Il y a peu d’armes tranchantes ou contondantes, et au contraire beaucoup d’explosifs. Ils ne sont pas toujours très faciles à manier puisqu’un tir mal ajusté sur un ennemi peut vous blesser tout autant que lui!

Et les arènes, dans tout ça ? Elles sont très classiques. On en retrouve six : le donjon, la cour, la forêt, la crique, la cachette et la sale du trône. Elles ne sont pas agencées de la même façon, mais manquent cruellement de vie. Il n’y a pas d’éléments externes pour freiner l’avancée du joueur, ni de mécanismes particuliers pour progresser, ni d’opposants agressifs pour donner un peu plus de piment à l’ensemble. On aurait aimé des interactions et non une simple carte à choisir pour changer de décor.

Super Treasure Arena joue avec notre nostalgie. En réadaptant la recette des bonnes vieilles bornes d’arcade, il espère toucher notre sensibilité et l’affirme dans son design. Les personnages, armes, ennemis et décors se retrouvent donc pixelisés, pour le plus grand plaisir des rétrogamers. Les couleurs sont choisies avec soin et s’accordent à la perfection aux environnements proposés. Même le « super », présent dans le nom du jeu, rappelle certaines licences sorties il y a plus de vingt ans comme Super Bomberman, Super Mario, Super Street Fighter, Super Star Wars etc. Notre œil ne peut qu’être attiré par cet enrobage rétro qui sied parfaitement au genre de l’arcade.

Quant à la bande-son, c’est tout le contraire. Elle est résolument plus moderne et ancrée dans l’air du temps. Dynamique et pressante, elle met en avant des sons électroniques et des mélodies lumineuses, le tout dans une ambiance fantasy revisitée. Elle incite le joueur à donner le meilleur de lui-même, sans tomber dans du copier/coller.

Comme tout jeu d’arcade qui se respecte, la durée de vie dépend de plusieurs facteurs. En solo, vous pouvez soit tenter d’établir des records, soit effectuer une partie rapide pour le plaisir. En multi-joueurs, les défis sont à l’honneur puisqu’il faut à chaque fois essayer de faire mieux que son adversaire. Cela peut donner naissance à quelques heures de fun pour ceux qui voudront avoir le dernier mot et devenir les grands vainqueurs.

Toutefois, on peut éprouver un sentiment de lassitude à cause des arènes peu variées et interactives, du manque de diversité des armes, des ennemis sans panache, et des personnages sans originalité. Il sera ainsi difficile de passer beaucoup de temps sur Super Treasure Arena, et cela concerne tous les modes.

Il y a de bonnes intentions dans ce Super Treasure Arena. On retrouve le principe de l’arcade, des arènes à la Bomberman, des batailles énergiques et des personnages à adopter dans un style proche d’un Kirby Battle Royale. Le mélange est plutôt sympathique mais ne tient pas vraiment en haleine à cause d’un manque de vie et de saveur. Le choix des classes est intéressant mais le potentiel des héros n’est pas assez développé. S’identifier à un des cinq protagonistes devient donc compliqué. Les arènes sont jolies mais ne proposent pas assez de challenge. Peut-être qu’un second épisode pourrait y remédier ?

Test réalisé par Mataii sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :
Partagez sur vos réseaux

Laisser un commentaire