Test : The Tower of Beatrice sur Nintendo Switch

The Tower of Beatrice

Genre : Point’n click, Aventure, Casse-tête
Langues : Anglais, Allemand, Russe
Développé par Fairy Forest Games
Édité par Sometimes You
Sortie France : 31/07/2019
Prix : 5,99€ sur l’eShop
Joueurs : 1
Age minimum : 12 ans

Site Web Officiel

Qui irait sciemment dérober le livre de sorts d’une sorcière ? Et bien… vous ! Quelle terrible erreur, la voilà maintenant un brin contrariée et tout aussi moqueuse. Le but du jeu est de réussir à s’échapper de sa tour, à travers les différents étages qui la composent, y compris la salle de torture. Le jeu prend ainsi la forme d’un escape game à plusieurs niveaux dans lesquels il faudra déjouer les pièges de la propriétaire du livre que vous êtes en train de voler. Pendant ce temps, elle se rit bien de vous et vous laisse découvrir à vos frais de quoi est fait son repère.

The Tower of Beatrice est un point’n click qui bénéficie d’un portage pas toujours heureux en terme de jouabilité. Par exemple, lors des énigmes, impossible de déplacer latéralement le curseur pour mettre un objet en surbrillance : il faut systématiquement faire défiler tous les autres de haut en bas jusqu’à atteindre le bon ! C’est assez déroutant et un peu pénible, il faut bien l’avouer. Cependant, une fois passé outre, on parvient tout de même à prendre du bon temps sur le soft.

Chaque étage est donc une sorte d’escape game indépendant, c’est-à-dire qu’on ne transporte pas d’objet d’une pièce à l’autre, si ce n’est la fiole vide qui permet de faire des potions. Les développeurs vous laissent seuls avec le contenu du livre (des potions à réaliser) et à vous de juger si ces recettes vont vous servir maintenant ou plus tard, en fonction des ingrédients que vous trouverez dans les salles. C’est assez bien réussi et on prend un grand plaisir à chercher à la fois dans le livre et dans les pièces ce qu’on pourrait utiliser (une cervelle de démon, des fleurs, un nez de bonhomme de neige et bien d’autres ingrédients sympathiques).

Point’n click oblige, l’essentiel du jeu est constitué d’images fixes en tant qu’arrière-plan et d’objet animés au premier plan. Le tout est de bonne facture et l’ambiance est sympa malgré une bande-son très répétitive. Les différents étages de la tour sont bien variés en terme de style et de game design : des objets à déplacer, d’autres à découvrir, des démons avec qui discuter ou encore un alambic à réparer pour fabriquer des plantes mystérieuses.

Le but du jeu est donc de s’échapper de la tour de la sorcière, au travers des six pièces/étages dans lesquels différents pièges vous attendent. Ce n’est donc pas très long, pas plus de cinq heures maximum, tout dépendant de l’habitude du joueur pour ce genre de jeu ou non, bien évidement. Certaines énigmes étant un peu tirées par les cheveux, il arrive donc qu’on reste coincé quelque peu dans des salles mais rien de bien méchant.

En revanche, ce qui est plus problématique est l’absence de possibilité de sauvegarder sa progression. En clair, si vous quittez le jeu au milieu d’un étage pour une quelconque raison, il faudra le recommencer complètement. Les pièces étant assez courtes ce n’est pas très grave, mais c’est tout de même un peu frustrant, surtout pour les derniers étages qui vous demanderont pas loin d’une heure pour en venir à bout.

The Tower of Beatrice est bon point’n click bien qu’assez court. Attention toutefois à la langue, le français n’étant pas disponible, il faudra passer par l’anglais (un bon niveau est nécessaire pour comprendre les énigmes). Qu’à cela ne tienne, son ambiance est amusante et pour son prix attractif, il serait dommage de passer à côté si vous appréciez le genre. Ses petits défauts, notamment liés au portage sur console, se laissent bien vite oublier. C’est un petit jeu parfait à faire en quelques soirées si vous aimez l’esprit escape game !

 

Test réalisé par Akuma Sennin sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire